Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Les baguettes invendues, recyclées et créatrices d’emploi : enfin un engrenage qui fonctionne !

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 26 Novembre 2016, 11:39am

Catégories : #Société

“Ca me fait mal au cœur de jeter du pain” déclare un boulanger dans un

reportage de France 3. Près de Caen, à Colombelles, l’association Revivre

a réussi à combiner deux challenges : réutiliser le pain invendu dans les

boulangeries, et créer 14 emplois.

C’est une nouvelle vie pour les 14 employés en réinsertion, qui ont tous subi les coups destructeurs et vicieux du chômage de longue durée. Agri’pain, l’entreprise créée par l’association Revivre, a trouvé la combinaison idéale pour éviter le gaspillage alimentaire et créer de vrais emplois, de manière intelligente. Récolter le pain des boulangeries, le broyer et en faire de la chapelure, vendue aux agriculteurs pour le bétail, était l’idée de départ de l’association qui voulait en premier lieu éviter de jeter la nourriture.

agri-pain-transforme-le-pain-perdu-en-emplois-colombelles

Des bénévoles étaient donc chargés de récupérer le pain et de suivre les opérations jusqu’au recyclage…mais ce n’était pas viable. Grâce à l’aide de mécénats privés et des services de l’Etat, l’association a pu insérer la carte de l’économie dans son circuit, et cela fonctionne très bien. Les bénévoles sont ainsi devenus des salariés, et ont pu retrouver un équilibre, financer et aussi social. En moyenne, 5 à 6 kg de pains invendus sont récupérés par boulangerie, tous les jours. Ces baguettes, boules et autres, sont transformées en farine animale, revendue 160 euros la tonne aux agriculteurs.

Un procédé exemplaire qui répond à de vrais problèmes de société tels que le gaspillage et le chômage. Remédier à l’un et l’autre en même temps en les alliant, voilà une alternative qui fait du bien. A grande échelle nous pouvons même imaginer, que l’idée d’Agri’Pain se répande au-delà des boulangeries…humainement et économiquement, il y a tant à faire et tant à gagner.

 Diane Bayle

Commenter cet article

bibo 27/11/2016 23:58

Si le boulanger ne supporte pas de jeter son pain eh bien qu'il en fasse du compost ou qu'il le donne aux pauvres pourquoi tout raisonnement est-il toujours si compliqué et égoïste dans une société marchande ?

Nous sommes sociaux !

Articles récents