Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Où sont donc passés les Anonymous ?

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 30 Novembre 2016, 09:28am

Catégories : #Nouvel ordre mondial

Où sont donc passés les Anonymous ?

En mars dernier, le groupe d' « hacktivistes » Anonymous a déclaré une « guerre totale » contre celui qui était alors seulement candidat à la présidentielle américaine, Donald J. Trump. Les Anon promettaient de lancer une vaste opération pour détruire la campagne du candidat républicain.

Avec son utilisation extensive de Twitter et son site Internet fréquemment piraté, Trump faisait office de cible parfaite pour les hackers des Anonymous — un groupe qui avait déjà mis dans l'embarras Sony Pictures, la CIA ou encore Fox News. Mais alors que WikiLeaks passait l'été à torpiller la campagne d'Hillary Clinton, les Anonymous restaient silencieux. Malgré les annonces, ils n'ont rien fait fuiter et n'ont rien piraté.

Un mutisme qui invite à se poser la question suivante : assiste-t-on à la fin des Anonymous et de leur doctrine ?

Il semblerait que les dernières présidentielles ont autant divisé la communauté des Anonymous que le reste de l'Amérique. Ainsi, le groupe s'est retrouvé sans objectif commun alors qu'il était censé jouer un rôle important pendant la campagne.

« On pense que les grandes opérations des Anonymous n'ont pas eu lieu parce que le groupe était divisé d'un point de vue politique, » a confié à VICE News, YourAnonNews, qui s'exprime souvent au nom du groupe. « Les élections américaines ont créé des tensions entre des amis, dans des familles. Il s'est passé la même chose chez les Anonymous. Plusieurs militants se sont retrouvés embarqués dans le débat plutôt que de se concentrer sur leur mission : lutter contre l'establishment. »

VICE News s'est entretenu avec d'anciens membres du groupe, des militants qui oeuvrent toujours pour les Anonymous et des experts spécialistes de la question. Ils s'accordent tous sur une chose : le groupe est plus faible que jamais, du moins aux États-Unis.

Un ancien membre va même plus loin : « Mon avis c'est que le concept, le mouvement et l'organisation des Anonymous sont morts, » estime Hector X. Monsegur, un spécialiste de la cybersécurité, qui se faisait appeler Sabu dans une autre vie, quand il était le membre le plus connu des Anonymous et d'une branche des Anon : la LulzSec. Monsegur a aussi passé quelque temps à travailler avec le FBI en tant qu'informateur.

Les Anonymous se sont faits connaitre en 2008 avec une campagne d'envergure contre l'Église de Scientologie qui, de leur point de vue, essayait de censurer Internet en effaçant toute trace d'une vidéo de Tom Cruise qui faisait la promotion de la secte.

La campagne a propulsé les Anonymous des tréfonds de 4Chan — un forum anonyme où ont été créés plusieurs memes — jusque dans les médias du monde entier.

Le public peine à comprendre comment fonctionnent les Anonymous, qui ne possèdent pas de direction ni de structure hiérarchique. Tout le monde peut se déclarer comme membre du mouvement en disant simplement : « Je suis Anonymous ». Ce manque de leadership a créé de nombreux problèmes, notamment avec les médias qui citaient un membre du groupe et associaient ses dires au groupe entier.

S'il n'y a pas de hiérarchie officielle, certains membres sont devenus plus influents et importants que d'autres. Monsegur faisait partie de ceux-là, notamment en dirigeant la LulzSec qui est à l'origine de la campagne des 50 jours de Lulz (pendant laquelle le mouvement a attaqué Sony, la CIA et Fox News).

« Les médias ont aidé à renforcer Anonymous, mais ils l'ont aussi transformé en ce que le mouvement est aujourd'hui : un anachronisme d'un autre temps, » estime Monsegur. « Il est possible que les journalistes et les médias se soient lassés des "opérations" ratées qui sont devenues presque trop récurrentes. »

Si les Anonymous sont aujourd'hui affaiblis, ils ont quelques réussites à leur actif :

  • Au cours du Printemps arabe en Tunisie, le groupe a aidé des militants tunisiens à conserver une connexion Internet, à diffuser des informations et faire parler de ce qui se passait dans le pays.
  • En 2012, un hacker des Anonymous, Deric Lostutter, a piraté un site spécialisé sur le football américain (niveau lycée) pour révéler une histoire de viol. Des élèves du Steubenville High School avaient violé une jeune fille.
  • Le groupe a contribué à l'identification de comptes Twitter liés à l'État islamique afin de les faire suspendre.
  • Les Anonymous ont aussi fait parler des manifestations qui ont eu lieu à Ferguson, après la mort d'un jeune noir, Mike Brown, tué par la police.

Des opérations sont chaque jour lancées au nom des Anonymous, mais la plupart ne font pas vraiment parler d'elles et n'ont que peu d'effets sur la vie réelle. Une des dernières actions des Anon est d'essayer de faire en sorte que John McAfee soit le conseiller en cyber sécurité de Donald Trump.

« Il y a eu trop de fausses déclarations de la part de personnes qui se disaient membres des Anonymous. Chaque fois que vous allez sur Internet, vous tombez sur une vidéo des Anon, mais personne ne soutient le mouvement, » a dit à VICE News, Wauchula Ghost, un hacker affilié aux Anonymous. Plus tôt dans l'année, Wauchula Ghost a piraté des comptes Twitter de partisans de l'EI, en postant des images pornographiques, des drapeaux arc-en-ciel et des messages de soutien envers la communauté LGBT.

« Les gens doivent comprendre qu'il ne s'agit pas de s'acheter un masque et de créer un compte Twitter, » râle Wauchula Ghost. « Il s'agit de se battre pour ses idées. »

«Les Anonymous forment un mouvement mondial. Si la partie américaine du groupe semble faiblarde, d'autres pays possèdent des groupes d'Anon actifs et puissants, » explique Gabriella Coleman, une anthropologiste qui a écrit Hacker, Hoaxer, Whistleblower, Spy: The Many Faces of Anonymous.

Le groupe derrière l'opération Ferguson a indiqué à VICE News que l'accalmie actuelle de l'activité des Anon n'est pas permanente. « Les Anonymous enchaînent des cycles d'activité et d'inactivité. Si vous suivez le mouvement depuis longtemps, vous voyez ça souvent. »

Ce sentiment est partagé par ceux qui gèrent le compte Twitter de YourAnonNews, qui compte plus de 1,6 million de followers et garde une certaine influence au sein du mouvement. « L'enthousiasme numérique décroit, et c'est le cas depuis des années. Les gens doivent comprendre qu'il y a des hauts et des bas chez les Anonymous. »

Le groupe a été créé en ligne et c'est toujours sur Internet que le groupe vit selon YourAnonNews. Mais la marche annuelle des Anon (la Million Mask March), qui a eu lieu au début du mois, prouve que le mouvement peut aussi exister IRL (In Real Life) — et cela pourrait déterminer son destin.

« Vous voulez aider votre prochain et votre communauté ? » demande Monsegur. « Et bien sortez de chez vous et faites-le. Rejoignez les milliers de mouvements qui existent et qui aident déjà les gens. Une tornade de retweets n'a jamais aidé personne.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents