Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Perpignan, 1ère commune à doter ses policiers municipaux d’armes semi-automatiques

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 3 Novembre 2016, 17:55pm

Catégories : #Société

 Les policiers municipaux de Perpignan auront les mêmes pistolets que la police nationale

Les policiers municipaux de Perpignan auront les mêmes pistolets que la police nationale © Maxppp - Manuel PASCUAL

Face à la menace terroriste, le conseil municipal de Perpignan va voter ce vendredi l’achat de 144 pistolets semi-automatiques pour doter chaque policier municipal d’une arme plus rapide et plus efficace.

A la suite des attentats qui ont frappé la France, le gouvernement va autoriser les communes à renforcer l’armement de leur police municipale. D’ici quelques jours, un nouveau décret gouvernemental va autoriser les communes à acquérir des pistolets semi-automatiques 9 mm.

À Perpignan, le maire estime « qu’il n’y a pas de temps à perdre ! » Avant même la publication du décret, le conseil municipal va voter ce vendredi l’achat de 144 pistolets « Sig Sauer », les mêmes que ceux de la police nationale. Une dépense de 113.300 euros.

« En 18 mois, plus de 250 personnes ont été assassinées par des terroristes en France. Qu’attendons-nous ? Les policiers municipaux, qui participent à la sécurisation de nombreux événements, doivent avoir les moyens de riposter ».

Jusqu’à présent, la législation autorisait seulement les revolvers « 38 spécial » pour la police municipale. Ce sont des armes à six coups. Leur rechargement s’avère long et fastidieux.

A l’inverse, les pistolets « Sig Sauer » permettent de tirer à 15 reprises, et peuvent se recharger très rapidement. Selon les policiers nationaux qui les utilisent depuis plusieurs années, ces armes ont une cadence de tir et une précision supérieures.

Pour Jean-Marc Pujol, les policiers municipaux sont parfaitement capables d’utiliser des armes semi-automatiques. « Cette année, nous avons recruté 21 agents : ce sont tous d’anciens policiers nationaux, d’anciens gendarmes, ou d’anciens militaires de très haut niveau. »

François DavidFrance Bleu Roussillon 

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents