Mystère dans l'Arctique. L'armée canadienne a ouvert un enquête pour tenter de déterminer l'origine d'un bruit étrange, une sorte de «bip» venu du fond de la mer, entendu cet été dans la partie canadienne de l'Arctique. 

Ce sont des chasseurs d'une communauté inuit qui ont donné l'alerte. Ils ont affirmé avoir entendu ce son étrange, et remarqué que la zone d'où il provenait était désertée par les animaux. Ce, alors que ces derniers y sont habituellement très nombreux. «Mais ces derniers temps, notamment cet été, il n'y en avait presque aucun. Et c'est devenu quelque chose de suspect», a commenté Paul Quassa, un politicien local, dans le Guardian. Selon ce dernier, les sons semblent venir du fonds de l'Ocean.

L'armée canadienne a ainsi déployé sur la zone un avion CP-140, mandaté dans le cadre de l'opération «Limpide», dont l'objectif est de détecter toute menace qui pourrait apparaître dans les environs. Mais jusqu'à présent, les recherches n'ont pas permis de repérer quoi que ce soit, et l'équipage de l'avion a affirmé ne pas avoir entendu le moindre son. En revanche, «l'équipage a observé deux troupeaux de baleines et six morses», a déclaré l'armée.

Deux théories s'opposent 

L'affaire reste néammoins très suivie au Canada, où deux théories sont mises en avant pour expliquer l'origine du bruit. Il pourrait s'agir d'un sonar, utilisé par les compagnies minières locales pour établir des cartes détaillées des fonds marins et ainsi trouver du gaz ou du pétrole. Mais la «Baffinland Iron Mines Corporation», qui a mené des explorations au sonar dans la région par le passé, a affirmé ne pas avoir utilisé un tel équipement lors de la période concernée. 

Certains estiment ainsi que c'est l'organisation écologiste Greenpeace qui a crée ce son afin de faire fuir les animaux, et ainsi les éloigner des chasseurs inuit lors de la période de la chasse. Interrogée sur la question, Greenpeace a nié.