Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Une forme de vie presque extra-terrestre détectée sous terre

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 3 Novembre 2016, 17:44pm

Catégories : #Sciences

De l’eau vieille de milliards d’années pourrait abriter une vie microbienne survivant grâce à un système inédit. Une découverte qui augmente la probabilité de trouver de la vie sur Mars.

Des microbes sont capables de vivre sous la surface de la terre pendant des millions d’années, suggère une étude - NASA

 

Même dans des milieux extrêmement chauds, radioactifs ou même soumis à des pressions exceptionnelles, on sait maintenant que la vie peut se frayer un chemin. L'inventaire de ces créatures « extrêmophiles » - qui survivent dans des environnements mortels pour la majorité des êtres vivants - vient de s'enrichir d'un nouvel élément.

Des chercheurs ont découvert que la plus ancienne eau du monde, située profondément sous terre, pourrait abriter une vie microbienne totalement étrangère à la vie à la surface telle que nous la connaissons, rapporte une étude parue le 27 octobre dans la revue Nature .

Il ne s'agit pas de l'eau d'une nappe phréatique mais d'une eau de fissure, piégée dans des roches à 2,4 kilomètres sous la surface, à laquelle les scientifiques ont accédé par une mine du nord de l'Ontario au Canada. « La plupart de la vie vit sous la lumière du soleil, mais ces microbes de profondeur semblent vivre avec une quantité d'énergie qu'ils ne peuvent avoir qu'en accédant à l'eau piégée dans ces pierres anciennes », explique Long Li, professeur à l'université d'Alberta.

Des microbes qui se nourriraient de sulfate et d'hydrogène

Li et ses collègues de l'Université de Toronto et de l'Université McGill ont découvert qu'il est possible que cette forme de vie microbienne ait survécu en autonomie, indépendamment de la surface de la Terre, pendant maximum 2,64 milliards d'années, l'eau ayant été isolée avant même l'explosion cambrienne (apparition des organismes multicellulaires).

La source d'énergie de cette vie microbienne serait l'hydrogène et le sulfate, présents dans l'eau de fissure. « Ce qui est spécial, c'est que ce sulfate est généré par la désintégration radioactive », s'étonne dans le Globe and Mail un géobiologue du California Institute of Technology, qui n'a pas participé à l'étude. Cette réaction, qui se produit naturellement, peut persister « aussi longtemps que l'eau et la roche sont en contact, donc potentiellement des milliards d'années », suggère le compte-rendu de l'Université McGill .

Des roches semblables à celles de Mars

« Cela montre encore une fois à quel point notre planète est habitable », se réjouit Barbara Sherwood Lollar , géochimiste à l'Université de Toronto, dans le Globe And Mail. « Et cela laisse à penser que la même chose pourrait se produire sur Mars également », peut-on lire dans la revue Nature.

Les roches vieilles de milliards d'année, dans lesquelles ont été trouvées cette eau, composent près de 70 % de la croûte continentale de la Terre. Et ce sont les mêmes genres de roches qui composent la surface de la mystérieuse planète rouge. « La surface de Mars a déjà été composée d'eau et ses roches sont chimiquement semblables à celles sur Terre », rappelle Chris Ballentine , géochimiste britannique. « Il n'y a aucune raison de penser que ce même système de microbes n'existe pas là-bas ».

@LeilaMarchand lesechos.fr

Commenter cet article

Kaz 04/11/2016 12:52

Extraterrestre veut dire "exterieur a la Terre", si ils sont a l'intérieur, on dit "Intraterrestre". Vous lisez vos articles ou c'est que du copier-coller?

Nous sommes sociaux !

Articles récents