Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


De plus en plus d’éléphants naissent sans défenses

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 1 Décembre 2016, 13:59pm

Catégories : #Environnement

Le constat est terrifiant. À force de braconnage, les éléphants d’Afrique mutent génétiquement et naissent sans défenses. Un lien de cause à effet bien triste à admettre, mais prouvé.

Les défenses des éléphants causent leur mort

Impensable d’imaginer les éléphants sans leurs défenses. C’est pourtant bien réel. Le lien de causalité entre ce changement et le braconnage existe, comme l’explique Luca Fumagalli, professeur au Département d’écologie et d’évolution à l’Université de Lausanne : « La taille des défenses est héréditaire. Si les animaux à grandes défenses sont massivement tués avant l’âge de la reproduction, cette caractéristique morphologique va disparaître progressivement de la population. De même, les éléphants qui naissent sans défenses vont être épargnés par les braconniers. Ils vont survivre en plus grand nombre et mettre au monde davantage de descendants sans défenses. »

éléphants, éléphanteau

On observe une diminution des éléphants avec des défenses de grandes tailles et une augmentation du nombre de ceux qui naissent sans défenses. En chiffre, ce changement, induit par la violence et non par la nature, concerne 98 % de femelles éléphants, contre seulement 6 % il y a dix ans dans certaines zones géographiques.

Un braconnage en hausse

Le commerce de l’ivoire est la cause première de ce braconnage. La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), signée en 1989, rend illégal ce commerce. Malgré cela, 300 tonnes d’ivoire sont vendues à prix d’or chaque année. Les pays asiatiques – signataires du texte – sont les premiers clients.

 

Près de 100 éléphants sont tués chaque jour pour leur ivoire soit de 25.000 à 35.000 par an selon l’IFAW. Le trafic d’ivoire atteint des records. La hausse du braconnage est alimentée par un accroissement de la demande en Asie. Un éléphant est tué toutes les 15 minuteshttp://www.consoglobe.com/

Près de 144.000 éléphants d’Afrique ont été abattus entre 2007 et 2014, soit un tiers de la population. « C’est la plus importante baisse en Afrique depuis 25 ans, principalement à cause du braconnage », alerte l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). L’espèce est en voie d’extinction dans certaines régions.

http://www.consoglobe.com/

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents