Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Étoiles filantes : ne manquez pas les brillantes Géminides

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 13 Décembre 2016, 15:08pm

Catégories : #Espace

Dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 décembre, une des plus belles pluies d’étoiles filantes de l’année vous attend, si ce n’est LA plus belle. Petit souci : la pleine Lune irradie la nuit de sa lumière blême ; il s'agit d'ailleurs d'une superlune. Cela ne doit pourtant pas vous empêcher de partir à l’affût des météores car environ 40 sur les 120 prévus par heure pourront être visibles.

La nuit du 13 au 14 décembre (à une semaine du solstice qui aura lieu le 21), vous aurez trois bonnes raisons de mettre le nez dehors, chaudement vêtus, par une longue nuit d'hiver. Pas besoin d'instruments pour profiter du spectacle ; prenez juste, éventuellement, un bon fauteuil de jardin et une boisson chaude.


La première raison, et la plus importante, est le rendez-vous annuel que nous donne l'essaim météoritique des Géminides. « C'est généralement la meilleure pluie d'étoiles filantes de l'année », n'hésite pas à dire le spécialiste du sujet à la Nasa, Bill Cooke. Un spectacle garanti, année après année, qui s'est même embelli depuis les premières observations en 1833.
Au cours de cette nuit, l'activité de l'essaim, qui s'étend du 4 au 17 décembre, devrait culminer avec une moyenne de 120 météores visibles par heure. Comme le point d'entrée dominant de ces grains de poussière dans l'atmosphère terrestre -- à une vitesse moyenne de 35 km/s -- se situe à proximité de Castor, l'étoile la plus brillante des Gémeaux (Gemini), cette très belle pluie d'étoiles filantes, souvent caractérisée par des bolides brillants et colorés, est nommée Géminides. Leur astre-parent a été identifié en 1983 comme étant 3200 Phaethon, un astéroïde potentiellement dangereux dont la période orbitale est de 1,4 année. Il pourrait s'agir en réalité d'une comète épuisée déguisée en astéroïde.

http://www.futura-sciences.com/

Deux météores de l’essaim des Géminides. En amont de leurs trajectoires, on trouve leur radiant, précisément dans la constellation des Gémeaux. © John Chumack

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents