Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La suppression de l’argent liquide, un pas de plus vers la dictature bancaire

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 28 Décembre 2016, 10:07am

Catégories : #Nouvel ordre mondial

Sans en avoir l’air, nous sommes en train de franchir un grand pas vers la dictature totale, celle des banques.

La suppression de l’argent liquide, un pas de plus vers la dictature bancaire

Il y a un peu moins d’un an, la revue Challenge titrait ; « L’argent liquide pourrait disparaître dès 2020 en Norvège ». La proposition de se débarrasser de l’argent liquide était faite par une association regroupant 200 établissements financiers du pays. Mais déjà un an auparavant, Israël avait donné le la. Le gouvernement de Tel Aviv avait mis en place un comité chargé d’étudier la mise en œuvre d’un système permettant de pouvoir se passer d’argent liquide. Raison invoquée ? Lutter contre la fraude fiscale. Et dès qu’il s’agit de lutter contre la fraude fiscale, tout le monde applaudit sans se poser d’autres questions.

Aujourd’hui, s’étant assuré que l’idée pourrait passer sans rencontrer beaucoup de résistance, les banques passent à la vitesse supérieure. La Norvège se dit prête à passer aux paiements sans espèces. Pas en 2020, mais maintenant. JP Morgan Chase, une des plus grosses banques du monde a averti ses clients qu’elle ne leur permettrait plus de déposer des liquidités dans ses coffres. Pour leur sécurité, bien sûr. Plusieurs banques travaillent de concert pour amener le gouvernement américain à limiter l’usage du cash.

 

En Allemagne aussi, la campagne bat son plein. L’économiste Peter Bofinger cité par Spiegel , dit ceci : « Avec les possibilités techniques, les pièces de monnaie et les billets, aujourd’hui, sont en fait un anachronisme ».

Il est loin le temps où l’on planquait ses économies dans une vieille boité de biscuits ou sous son matelas. C’est un rappel brutal de ce que nous sommes devenus : des consommateurs, rien de plus. Des consommateurs qui, pour consommer doivent le payer de leur travail pour lequel on leur alloue de quoi faire valoir le droit à consommer. L’argent du travail ne représente que le droit à consommer et il semble que les vrais propriétaires de l’ensemble argent-produits à consommer veulent renforcer le contrôle sur la gestion de ce binôme, l’homme devenant un simple paramètre.

 

Ce qui semble être un bon plan, est en fait plus que cela, mais pour les banquiers. C’est même un plan d’enfer, grâce auquel ils pourront gérer toutes les crises. En passant au tout numérique en matière de mode de paiement, ils pourront augmenter ou ralentir la consommation selon la conjoncture économique. Selon Zero Hedge, il suffit de taxer les avoirs pour inciter à la dépense et inversement. Les jalons ont déjà été testés à Chypre et posés sans aucune résistance.

En France, nous n’en sommes pas encore là. Est-ce à cause de la fameuse exception culturelle ? Mais les journaux habituels commencent déjà à vanter le nouveau système, mettant en avant tous les avantages qu’il présente, et nous citant les autres pays d’Europe que l’idée soi-disant séduit. Bien que les français n’y soient pas encore prêts, y aurait-il un rapport entre les menées des banques et les projets du gouvernement français au sujet des contrôles des comptes bancaires qui, pour l’instant, ne concernent qu’une catégorie de la population, mais qui pourraient s’étendre ?

Avic – Réseau International

Commenter cet article

anckou 28/12/2016 21:41

la gréve de la consommation peut très bien marcher,,même si ce n'est qu'une petite partie de la population qui la fait ,le fait de laisser de l'argent sur son compte n'arrange pas les banquiers surtout si c'est sur le compte courant,et l'échange est une très bonne alternative a une partie de nos besoins,il suffit que 30%de nos besoins soient couvert par de l'échange ;que ce soit de service ou de produit et les banques seraient bien embêtées le gvt aussi,par contre il faut absolument que ce système échappe a toute organisation,car qui dit organisation dit profits pour l'organisateur,une dose de chaos dans notre petit monde que certains veulent bien organisé a leur profit ne fait pas de mal

Lange Gabriel 28/12/2016 19:39

Cela ressemble à s'y méprendre à une tentative de la Bête pour contrôler les finances dans le monde entier. Souvenez-vous de l'Apocalypse de Saint-Jean : et tous les hommes et toutes les femmes de la terre furent marqués du signe de la Bête : et ce signe c'est 666. Et tous ceux et toutes celles qui ne seront pas marqués par ce signe ne pourront plus ni acheter ni vendre. Va-t-on arriver très prochainement à cette mascarade dont personne ne pourra échapper sans y laisser sa dignité ? ......................

Colette Dufresne 28/12/2016 14:14

Il est intéressant de regarder ce qui se passe en Inde, où Modri est passé à l'action, en supprimant d'une minute à l'autre les billets de 500 et 1000 roupies. Il invoquait...le lutte contre la fraude, sachant que 90% des Indiens n'ont pas de compte bancaire. Et je vous incite à regarder les conséquences actuelles de ce coup de force, premier pas vers l'économie virtuelle aux mains de La finance. C'est contre-productif au possible ! Mais l'Inde fonctionne toujours sur le système des castes et du karma. Donc, les pauvres et les spoliés ne se révoltent pas.
@ Carlos : la grève de la consommation est inopérante, dans ce cas de la suppression des liquidités. Il y aura, encore plus que maintenant, concentration du pouvoir d'achat (même pour manger) dans les mains de quelques privilégiés.
Nous entrons maintenant dans la société des esclaves.
Plus que jamais, être dans le positif et l'ouverture, pour s'adapter avec fluidité et imagination, et non pas résister ou détruire (= éviter la cristallisation!).

Carlos 28/12/2016 11:32

Je vais de nouveau me répéter. Faisons une grève de la consomation !! Arrêtons d'acheter des choses inutiles !!

Nous sommes sociaux !

Articles récents