Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Selon certains scientifiques les univers parallèles existent peut-être!

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 5 Décembre 2016, 14:33pm

Catégories : #Sciences

L’existence d’univers parallèles et de réalités alternatives fascine depuis longtemps le monde de la science-fiction, du fantastique, et titille l’imagination humaine en général. On trouve de nombreuses œuvres de fiction qui y font référence : des univers de Marvel à la saga « À la croisée des Mondes » de Philip Pullman, les exemples ne manquent pas.
 

Mais, outre l’intérêt narratif indéniable qu’elle peut représenter pour bien des œuvres de fiction,  l’éventualité de l’existence d’une ou plusieurs réalités parallèles suscite aussi un fort intérêt chez bien des penseurs, philosophes et scientifiques.
 

Ainsi, l’idée que la réalité ne se limite pas uniquement à notre univers « visible » est très ancienne, un exemple célèbre étant illustré dès l’antiquité grecque par Platon, avec le « monde des idées » et la fameuse allégorie de la caverne. Cependant, les scientifiques modernes s’y intéressent aussi de près !


Flickr

 

En fait, il existe même un bon nombre de théories sur l’existence de ces « mondes parallèles », « multivers» ou « univers alternatifs ».  Ainsi, certains opposent la théorie des « many worlds » (duplication de la réalité en autant d’univers distincts) à celle des « many minds » (duplication en de nombreux observateurs d’une seule et même réalité).

 

La problématique de la présence d’antimatière dans l’univers, dont la quantité totale est largement asymétrique par rapport à celle de la matière (il existe plus de matière que d’antimatière, ce qui pousse à croire qu’il existe de l’antimatière « cachée ») questionne sur la présence d’un  « univers-miroir » symétrique au nôtre, dans lequel l’antimatière prendrait la place de la matière.

 

Des univers potentiels différents pour chaque conséquence possible d'un événement


Howard Wiseman, de l’Université Australienne de Griffith, a mené des recherches avec son équipe. Sa théorie pose l’existence d’univers parallèles au nôtre comme étant « très probable » voire même nécessaire pour résoudre certains problèmes physiques n’ayant jusqu’alors pas encore d’explication plausible.
 

Selon lui, de nombreux univers alternatifs coexistent sur le même plan, dans le même espace-temps que notre propre univers. Tous ces univers n’interagiraient entre eux qu’au niveau quantique.
 

Pour nous autres, pauvres mortels, les lois qui régissent la physique quantique sont très difficiles à conceptualiser. Nous avons du mal à nous les représenter, car ces lois ne se comportent pas de la même manière que certaines lois universelles que nous avons l’habitude d’observer et dont nous faisons l’expérience facilement au quotidien, comme c’est le cas de la gravité, de la force de friction, de la mécanique des fluides, etc.  La physique quantique, elle, est beaucoup plus « abstraite » et difficile à comprendre.

Quora

 

Dans les années 1950, on commence à voir apparaître la théorie des « Many worlds », qui suggère que lorsqu’un évènement survient (par exemple un astéroïde qui rentre en collision avec la terre), de nombreux univers alternatifs sont créés, dans lesquels chaque possibilité statistique existe de manière séparée. 

Ainsi, il se trouve juste que nous vivons dans un univers dans lequel les dinosaures se sont éteints, mais cela pourrait très bien ne pas être le cas, dans un autre univers. Cela signifie qu’il existe un nombre exponentiel et virtuellement infini d’univers différents. Cependant, dans cette théorie, chaque univers existe de manière distincte, isolée et séparée.

 

Une autre version alternative de cette théorie a été proposée par Michael Hall : il s’agit de la théorie des « Many interacting worlds » qui, comme son nom l’indique, suggère que les différents univers peuvent également communiquer entre eux et qu’ils interagissent. Tandis que la première théorie des « Many worlds » voudrait que les différents univers générés par les probabilités existent dans un même temps mais pas dans un même espace, Michael Hall imagine de multiples univers dans un seul et unique espace-temps.
 

Pour Wiseman, tous les univers communiqueraient entre eux sur le plan quantique. Pour comprendre cette théorie, il faut se représenter une pile de cartes à jouer, dans laquelle chaque carte correspondrait à un événement. Lorsque le tas n’a pas encore été retourné, la première carte que vous retournez pourrait très bien être n’importe quelle possibilité… jusqu’à ce que vous tourniez effectivement la carte en « forçant » l’événement à se produire dans les faits. C’est un peu comme la célèbre expérience du «  chat de Schrödinger » dans laquelle le chat est théoriquement à la fois mort et vivant tant que l’on n’a pas ouvert la boîte.
 

Eh bien, notre théorie suggère, selon le principe de la physique quantique, que tous les univers parallèles se superposent, et qu’ils existent donc de façon simultanée dans toutes les configurations et combinaisons de probabilité possible… jusqu’à ce qu’un observateur (dans notre cas, la personne qui tournera la carte à jouer) force l’un des événements à se produire, ce qui produirait la « rupture » avec cet état d’inconnu dans lequel on se trouvait précédemment.

multivers
 

 

Pour Wiseman, « toutes les possibilités sont en fait réalisées : dans certains univers, l’astéroïde qui a détruit les dinosaures serait passé à côté de la Terre, dans d’autres univers  l’Australie aurait été colonisée par l’empire Portugais et pas par la couronne Britannique… » 

Pouvez-vous imaginer à quel point le monde serait différent, si de simples séries d’événements s’étaient produits de manière différente ? Les possibilités sont quasiment infinies… Et le nombre d’univers potentiels aussi.

 

Bien entendu, rappelons que rien de tout cela n’est formellement prouvé : il s’agit simplement d’une projection théorique, une hypothèse qui attend d’être confirmée ou infirmée par la preuve, qui permettrait d’élucider certaines problématiques tout en en posant d’autres. Par exemple : serait-il possible pour un observateur humain de transiter d’un univers à l’autre, en passant par le plan quantique ? 

Cela rendrait en théorie possible bien des choses… comme, par exemple, le voyage dans le temps !

 
Source : Unilad
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alain MOCCHETTI 27/05/2018 23:42

MANUEL D'ASTROPHYSIQUE POUR DEBUTANTS REDIGE PAR ALAIN MOCCHETTI.
Je vous propose de faire un document dans lequel je mettrais un Sommaire et une Préface ainsi que les copies de mes 24 Articles que j’ai rédigé sur l’Astrophysique Je vous rappelle que je ne suis pas un Astrophysicien et que je n’ai lu aucun ouvrage sur cette grande discipline. J’ai tout simplement fait appel à mon Imagination. Cette Publication n’a pas de finalité pécunière, c’est pour cela qu’il n’y aura qu’un Manuel qui sera confié à ma propre personne. Pour mes Lecteurs fans d’Astrophysique, je vous renvoie à mon Journal Facebook DAVID MOCCHETTI et à mes publications sur Google, pour cette dernière il vous suffit de taper (alain mocchetti ingénieur) dans le Moteur de Recherche de Google. Pour une bonne compréhension de tout ce que j’ai rédigé sur l’ASTROPHYSIQUE, il est vivement conseillé de lire dans un premier temps sur le Mur du Journal Facebook DAVID MOCCHETTI la rubrique ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL qui comporte 8 Articles numérotés de 1 à 8 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :
- 1 : Théorie de l’Infini version Alain Mocchetti,
- 2 : IL existe une infinité de planètes habitées par de la vie organique – Démonstration par récurrence,
- 3 : Principe fondamental relatif aux Univers Multiples,
- 4 : Comment s’est formée la gigantesque Sphère de Plasma à l’Origine de notre Big Bang,
- 5 : Théorie de la Boucle version Alain Mocchetti – La boucle est elle bouclée ?
- 6 : Univers Parallèles – Définition,
- 7 : Combien y a-t-il de Vortex entre les Mondes Parallèles,
- 8 : Dans l’Univers, il existe 3 types de Vortex.
Dans un second temps lire la rubrique ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL (1) qui comporte 8 articles numérotés de 9 à 16 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :
- 9 : Qu’est-ce qu’un Vortex Espace – Temps et un Trou de Ver ?
- 10 : Le Triangle des Bermudes cache t il un Vortex du type 1, 2, 3 ou 4 ?
- 11 : La dimension de l’Univers Généralisé est 6 - Démonstration,
- 12 : Définition simplifiée de l’Hyperespace,
- 13 : Comment voyager par Vortex d’un Corps Céleste indice 1 vers un Corps Céleste indice 3,
- 14 : Comment voyager par Vortex Spatio – Temporel d’un Corps Céleste indice 1 vers un Corps Céleste indice 3,
- 15 : Quels sont les voyages possibles dans l’Univers Généralisé ou Hyperespace,
- 16 : Astrophysique & Physique Nucléaire.
Dans un troisième temps, lire la rubrique ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL (2) qui comporte 8 articles numérotés de 17 à 24 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :
- 17 : Vivons nous dans un Univers Multiple (N= M=1) ou dans un Univers Parallèle (M>1),
- 18 : Si il y avait une infinité d’Univers Généralisés, qu’en serait il de la Dimension ?,
- 19 : Comment dissocier un Univers Parallèle (N=1, M=1, P>1) d’un Univers Généralisé (N>1) ?,
- 20 : Calcul de la Vitesse Moyenne d’Ejection du Plasma dans le Vide Sidéral,
- 21 : Les Univers Multiples sont en Expansion Accélérée,
- 22 : Manuel d’Astrophysique pour Débutants rédigé par Alain Mocchetti,
- 23 : Supernova et Sursaut Gamma – Définition,
- 24 : Conclusion Générale.
IMPORTANT :
Il important de bien compiler et dissocier les Univers Multiples, les Univers Parallèles et l’Univers Généralisé dont la dimension est 6 pour ce dernier type d’Univers.
Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Metz
alainmocchetti@sfr.fr
alainmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti

Alain MOCCHETTI 25/05/2018 23:15

LES UNIVERS MULTIPLES SONT EN EXPANSION ACCELEREE.
L'accélération de l'expansion de l'Univers est le nom donné au phénomène qui voit la vitesse de fuite des galaxies par rapport à la Voie lactée augmenter au cours du temps. Ce phénomène a été mis en évidence en 1998 par deux équipes internationales, le Supernova Cosmology Project, mené par Saul Perlmutter, et le High-Z supernovae search team, mené par Adam Riess, ce qui leur vaudra l'obtention du prix Nobel de physique en 2011.
DECOUVERTE
La découverte de l'accélération de l'expansion de l'Univers a été faite en mesurant la distance de luminosité d'astres dont la magnitude absolue est supposée connue : les supernovas de type Ia. La relation entre distance de luminosité et décalage vers le rouge de ces objets permet de reconstituer l'histoire de l'expansion de l'Univers sur plusieurs milliards d'années, et de voir de la sorte si l'expansion de l'Univers accélère ou décélère avec le temps. L'accélération ou décélération de l'expansion correspond à l'évolution de la vitesse d'augmentation de la distance relative entre deux galaxies lointaines.
EXPLICATION
Dans un premier temps, je vais rappeler le Principe Fondamental de la Dynamique, qui dit qu’un Système Matériel (solide, liquide, gaz) est en accélération si il est soumis à des efforts constants (accélération constante) ou des efforts variables en intensité (accélération variable), la résultante des efforts agissant sur une Galaxie sera appelé POUSSEE GALACTIQUE. Les équations et les principes de la MECANIQUE GENERALE nous permettent d’écrire :
((GAMMA(SIGMA/Rg)M = (EFFORTS(SIGMA-BARRE SUR SIGMA))M (1)
((GAMMA(SIGMA/Rg)M = Torseur Dynamique du Système Matériel SIGMA dans son mouvement par rapport à Rg Repère Galiléen (nous choisirons le Repère Héliocentrique de Copernic qui est un Repère considéré Galiléen), Torseur défini en un point M de notre Univers Multiple.
Soit PG la Poussée Galactique qui est la RESULTANTE DYNAMIQUE (Résultante des Poussées Galactiques) , soit GA une Galaxie dans le voisinage de la Voie Lactée, nous pouvons écrire PG = MA X GAMMA(GA) (2) avec MA = Masse Totale de la Galaxie
(EFFORTS(SIGMA-BARRE SUR SIGMA)M
Torseur des Efforts Extérieurs agissant sur SIGMA exprimé au point M défini précédemment. Reste à savoir qu’est-ce qui génère cette POUSSEE GALACTIQUE qui éloigne toutes les Galaxies de la Voie Lactée. Les Scientifiques ont prouvé l’existence de l’ENERGIE NOIRE qui génère cette POUSSEE GALACTIQUE par le biais de la MATIERE NOIRE. Au jour d’aujourd’hui, nous connaissons pas la composition de la MATIERE NOIRE qui semble t il n’a pas une structure moléculaire ni atomique. Des expériences scientifiques ont été menées récemment dans la SSI pour étudier la MATIERE et l’ENERGIE NOIRES. Dans ce qui suit, je me permets de publier un extrait de WIKIPEDIA qui est une EUL (Encyclopédie Universelle en Ligne) :
CONSEQUENCES :
L'interprétation la plus simple de la découverte de l'accélération de l'expansion de l'Univers est qu'il existe dans l'Univers une forme d'énergie, traditionnellement appelée énergie noire (ou énergie sombre, traduction dans un cas comme dans l'autre du terme anglais dark energy) aux propriétés atypiques, puisque sa pression doit être négative. La nature exacte de cette énergie noire n'est pas connue à ce jour, mais plusieurs candidats possibles existent. Le plus simple d'entre eux est la constante cosmologique, mais il en existe d'autres comme la quintessence. Cependant, aucune détection directe de cette énergie ne semble envisageable à l'heure actuelle, seule son influence à très grande échelle étant mesurable.
EXPANSION DE L’UNIVERS implique ENERGIE NOIRE + MATIERE NOIRE (3)
Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac +5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Metz
alainmocchetti@sfr.fr
alainmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti

Alain MOCCHETTI 25/04/2018 19:27

COMMENT DISSOCIER UN UNIVERS PARALLELE (N=1,M=1,P>1) D'UN UNIVERS GENERALISE (N>1) ?
Le présent Article relève purement de l’imaginaire, de la science-fiction, il deviendra peut-être réalité lorsque la Recherche Scientifique en Astrophysique aura fait un bond considérable. Avant de lire cet Article Scientifique le 19ème, il est impératif de lire dans l’ordre croissant (1 à 18) les Articles figurant dans ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL (Articles 1 à 8) et ensuite dans ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL(1) (Articles 9 à 16) et pour finir les Articles 17 & 18 figurant dans ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL(2) Les Récapitulatifs sont accessibles dans le Journal Facebook DAVID MOCCHETTI qui est un Journal Scientifique gratuit toutes sciences confondues. C’est moi Alain MOCCHETTI le père à David qui le rédige.
Initialement, j’avais décidé de ne rédiger que 18 Articles ayant attrait à l’Astrophysique, je viens de décider d’en rédiger 24 Articles, les Articles 17 à 24 figureront dans ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL(2).
Dans l’Article 18, nous avons vu que les Univers généralisés font doublons avec les Univers Parallèles définis dans l’Article 6 (Univers Parallèles – Définition).
Le jour où l’homme découvrira un Univers Parallèle, sera-t-il rattaché à notre Univers Multiple ou sera-t-il un autre Univers Généralisé (N>1), il sera impossible de savoir ce qu’il en est car ces 2 types d’Univers se présentent comme des Univers Parallèles à notre Dimension (Terre, Système Solaire, Voie Lactée et sa myriade de Galaxies environnantes). En supprimant les Univers Parallèles rattachés aux Univers Multiples, l’Univers Généralisé devient la Réunion de tous les Univers Multiples. Ainsi, l’Univers Super Généralisé devient la Réunion de ces Univers Généralisés qui sont à l’instar des Univers Multiples infinis et superposés. Que devient le Vecteur Position Spatio-Temporelle ? Soit CC un Corps Céleste situé dans cet Univers Super Généralisé, nous avons :
V(CC) = (X, Y, Z, T, N, M) possède 6 composantes donc l’Univers Super Généralisé remanié a pour dimension 6. Nos nouveaux Univers Généralisés avec N>1 sont nos nouveaux Univers Parallèles. Voila qui devrait rassurer mes fidèles Lecteurs et Internautes qui sont passionnés comme moi par la Science. IL me reste 5 Articles à rédiger, 5 Articles Scientifiques rattachés à l’ASTROPHYSIQUE, je ferais le maximum pour qu’ils soient des Articles à Sensation et Prémonitoires.
- X : Abscisse exprimée en Année-Lumière al,
- Y : Ordonnée exprimée en al,
- Z : Cote exprimée en al,
- T : Temps exprimé en million(s) d’année(s) Ma,
- N : Indice de l’Univers Généralisé,
- M : Indice de l’Univers Multiple.
Equation Universelle :
UNIVERS SUPER GENERALISE = HYPERESPACE.
Bilan des différents types d’Univers :
Ils sont au nombre de 3 et sont :
- Les Univers Multiples,
- Les Univers Généralisés qui sont des Univers du type Parallèle,
- L’Univers Super Généralisé ou Hyperespace qui est unique.
Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Metz
alainmocchetti@sfr.fr
alainmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti

Alain MOCCHETTI 16/04/2018 22:48

VIVONS NOUS DANS UN UNIVERS MULTIPLE (N = M = 1) OU DANS UN UNIVERS PARALLELE (M>1) ?
Avant de lire cet Article Scientifique le 17ème, il est impératif de lire dans l’ordre croissant (1 à 16) les Articles figurant dans ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL (Articles 1 à 8) et ensuite dans ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL(1) (Articles 9 à 16). Les Récapitulatifs sont accessibles dans le Journal Facebook DAVID MOCCHETTI qui est un Journal Scientifique gratuit.
Rappel de ce qu’est la Vecteur Position Spatio-Temporelle.
Soit CC un Corps céleste situé dans l’Univers Généralisé, nous avons V(CC) = (X, Y, Z, T, N, M), le Vecteur Position Spatio-Temporelle qui comprend 6 composantes qui nous ont amené à conclure que la Dimension de l’Univers Généralisé ou Hyperespace est 6. Je me propose de faire l’inventaire de ce que sont les 6 Composantes du Vecteur Position Spatio-Temporelle, à savoir :
- X : abscisse en Années Lumières al,
- Y : ordonnée en Années Lumières al,
- Z : cote en Années Lumières al,
- T : le temps exprimé en millions d’années Ma,
- N : indice de l’Univers Multiple égal à 1 pour ce qui concerne notre Univers Multiple auquel est rattaché éventuellement notre Univers Parallèle (M>1).
- M : indice de l’Univers Parallèle rattaché à l’Univers Multiple dont l’indice est égal à N.
N = 1 pour l’Univers Multiple dans lequel nous vivons ou auquel est rattaché notre Univers Parallèle (M>1).
Les coordonnées du corps céleste CC sont exprimées dans le Repère Héliocentrique (Repère de Copernic) (O, X, Y, Z)
O : origine du repère héliocentrique = centre d’inertie de notre Soleil,
OX, OY, OZ les 3 axes orthogonaux du repère héliocentrique dirigés vers 3 étoiles fixes de notre Univers qu’il soit Multiple ou Parallèle. Nous ne sommes pas en mesure présentement de savoir si nous vivons dans un Univers Multiple avec N = 1 ou si nous vivons dans un Univers Parallèle (M>1), la recherche scientifique nous dira à moyen terme ce qu’il en est.
Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Metz
alainmocchetti@sfr.fr
alainmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti

Alain MOCCHETTI 16/04/2018 22:44

VIVONS NOUS DANS UN UNIVERS MULTIPLE (N = M = 1) OU DANS UN UNIVERS PARALLELE (M>1) ?
Avant de lire cet Article Scientifique le 17ème, il est impératif de lire dans l’ordre croissant (1 à 16) les Articles figurant dans ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL (Articles 1 à 8) et ensuite dans ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL(1) (Articles 9 à 16). Les Récapitulatifs sont accessibles dans le Journal Facebook DAVID MOCCHETTI qui est un Journal Scientifique gratuit.
Rappel de ce qu’est la Vecteur Position Spatio-Temporelle.
Soit CC un Corps céleste situé dans l’Univers Généralisé, nous avons V(CC) = (X, Y, Z, T, N, M), le Vecteur Position Spatio-Temporelle qui comprend 6 composantes qui nous ont amené à conclure que la Dimension de l’Univers Généralisé ou Hyperespace est 6. Je me propose de faire l’inventaire de ce que sont les 6 Composantes du Vecteur Position Spatio-Temporelle, à savoir :
- X : abscisse en Années Lumières al,
- Y : ordonnée en Années Lumières al,
- Z : cote en Années Lumières al,
- T : le temps exprimé en millions d’années Ma,
- N : indice de l’Univers Multiple égal à 1 pour ce qui concerne notre Univers Multiple auquel est rattaché éventuellement notre Univers Parallèle (M>1).
- M : indice de l’Univers Parallèle rattaché à l’Univers Multiple dont l’indice est égal à N.
N = 1 pour l’Univers Multiple dans lequel nous vivons ou auquel est rattaché notre Univers Parallèle (M>1).
Les coordonnées du corps céleste CC sont exprimées dans le Repère Héliocentrique (Repère de Copernic) (O, X, Y, Z)
O : origine du repère héliocentrique = centre d’inertie de notre Soleil,
OX, OY, OZ les 3 axes orthogonaux du repère héliocentrique dirigés vers 3 étoiles fixes de notre Univers qu’il soit Multiple ou Parallèle. Nous ne sommes pas en mesure présentement de savoir si nous vivons dans un Univers Multiple avec N = 1 ou si nous vivons dans un Univers Parallèle (M>1), la recherche scientifique nous dira à moyen terme ce qu’il en est.
Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Metz
alainmocchetti@sfr.fr
alainmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti

Alain MOCCHETTI 16/04/2018 20:55

VIVONS NOUS DANS UN UNIVERS MULTIPLE (N = M = 1) OU DANS UN UNIVERS PARALLELE (M>1) ?
Avant de lire cet Article Scientifique le 17ème, il est impératif de lire dans l’ordre croissant (1 à 16) les Articles figurant dans ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL (Articles 1 à 8) et ensuite dans ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL(1) (Articles 9 à 16). Les Récapitulatifs sont accessibles dans le Journal Facebook DAVID MOCCHETTI qui est un Journal Scientifique gratuit.
Rappel de ce qu’est la Vecteur Position Spatio-Temporelle.
Soit CC un Corps céleste situé dans l’Univers Généralisé, nous avons V(CC) = (X, Y, Z, T, N, M), le Vecteur Position Spatio-Temporelle qui comprend 6 composantes qui nous ont amené à conclure que la Dimension de l’Univers Généralisé ou Hyperespace est 6. Je me propose de faire l’inventaire de ce que sont les 6 Composantes du Vecteur Position Spatio-Temporelle, à savoir :
- X : abscisse en Années Lumières al,
- Y : ordonnée en Années Lumières al,
- Z : cote en Années Lumières al,
- T : le temps exprimé en millions d’années Ma,
- N : indice de l’Univers Multiple égal à 1 pour ce qui concerne notre Univers Multiple auquel est rattaché éventuellement notre Univers Parallèle (M>1).
- M : indice de l’Univers Parallèle rattaché à l’Univers Multiple dont l’indice est égal à N.
N = 1 pour l’Univers Multiple dans lequel nous vivons ou auquel est rattaché notre Univers Parallèle (M>1).
Les coordonnées du corps céleste CC sont exprimées dans le Repère Héliocentrique (Repère de Copernic) (O, X, Y, Z)
O : origine du repère héliocentrique = centre d’inertie de notre Soleil,
OX, OY, OZ les 3 axes orthogonaux du repère héliocentrique dirigés vers 3 étoiles fixes de notre Univers qu’il soit Multiple ou Parallèle. Nous ne sommes pas en mesure présentement de savoir si nous vivons dans un Univers Multiple avec N = 1 ou si nous vivons dans un Univers Parallèle (M>1), la recherche scientifique nous dira à moyen terme ce qu’il en est.
Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Metz
alainmocchetti@sfr.fr
alainmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti

Alain MOCCHETTI 14/04/2018 19:29

ASTROPHYSIQUE - DANS QUEL ORDRE FAUT IL LIRE IMPERATIVEMENT MES 16 ARTICLES.
Pour une bonne compréhension de tout ce que j’ai rédigé sur l’ASTROPHYSIQUE, il est vivement conseillé de lire dans un premier temps la rubrique ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL qui comporte 8 Articles numérotés de 1 à 8 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :
- 1 : Théorie de l’Infini version Alain Mocchetti,
- 2 : IL existe une infinité de planètes habitées par de la vie organique – Démonstration par récurrence,
- 3 : Principe fondamental relatif aux Univers Multiples,
- 4 : Comment s’est formée la gigantesque Sphère de Plasma à l’Origine de notre Big Bang,
- 5 : Théorie de la Boucle version Alain Mocchetti – La boucle est elle bouclée ?
- 6 : Univers Parallèles – Définition,
- 7 : Combien y a-t-il de Vortex entre les Mondes Parallèles,
- 8 : Dans l’Univers, il existe 3 types de Vortex.
Dans un second temps lire la rubrique ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL (1) qui comporte 8 articles numérotés de 9 à 16 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :
- 9 : Qu’est-ce qu’un Vortex Espace – Temps et un Trou de Ver ?
- 10 : Le Triangle des Bermudes cache t il un Vortex du type 1, 2, 3 ou 4 ?
- 11 : La dimension de l’Univers Généralisé est 6 - Démonstration,
- 12 : Définition simplifiée de l’Hyperespace,
- 13 : Comment voyager par Vortex d’un Corps Céleste indice 1 vers un Corps Céleste indice 3,
- 14 : Comment voyager par Vortex Spatio – Temporel d’un Corps Céleste indice 1 vers un Corps Céleste indice 3,
- 15 : Quels sont les voyages possibles dans l’Univers Généralisé ou Hyperespace,
- 16 : Astrophysique & Physique Nucléaire.
Pour lire les 2 rubriques ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL et ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL (1), se connecter au Journal Facebook DAVID MOCCHETTI qui est mon Journal Scientifique, il est gratuit, donc bonne lecture et bonne compréhension des 16 Articles Scientifiques à lire IMPERATIVEMENT dans l’Ordre sous peine de mauvaise compréhension générale. Bientôt dans mon Journal Scientifique, vous pourrez lire 8 nouveaux Articles concernant l’Astrophysique numérotés de 17 à 24.
Il important de bien compiler et dissocier les Univers Multiples, les Univers Parallèles et l’Univers Généralisé dont la dimension est 6 pour ce dernier type d’Univers.
Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Metz
alainmocchetti@sfr.fr
alainmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti

Alain MOCCHETTI 14/04/2018 19:28

ASTROPHYSIQUE - DANS QUEL ORDRE FAUT IL LIRE IMPERATIVEMENT MES 16 ARTICLES.
Pour une bonne compréhension de tout ce que j’ai rédigé sur l’ASTROPHYSIQUE, il est vivement conseillé de lire dans un premier temps la rubrique ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL qui comporte 8 Articles numérotés de 1 à 8 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :
- 1 : Théorie de l’Infini version Alain Mocchetti,
- 2 : IL existe une infinité de planètes habitées par de la vie organique – Démonstration par récurrence,
- 3 : Principe fondamental relatif aux Univers Multiples,
- 4 : Comment s’est formée la gigantesque Sphère de Plasma à l’Origine de notre Big Bang,
- 5 : Théorie de la Boucle version Alain Mocchetti – La boucle est elle bouclée ?
- 6 : Univers Parallèles – Définition,
- 7 : Combien y a-t-il de Vortex entre les Mondes Parallèles,
- 8 : Dans l’Univers, il existe 3 types de Vortex.
Dans un second temps lire la rubrique ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL (1) qui comporte 8 articles numérotés de 9 à 16 à lire dans l’ordre croissant, c’est-à-dire :
- 9 : Qu’est-ce qu’un Vortex Espace – Temps et un Trou de Ver ?
- 10 : Le Triangle des Bermudes cache t il un Vortex du type 1, 2, 3 ou 4 ?
- 11 : La dimension de l’Univers Généralisé est 6 - Démonstration,
- 12 : Définition simplifiée de l’Hyperespace,
- 13 : Comment voyager par Vortex d’un Corps Céleste indice 1 vers un Corps Céleste indice 3,
- 14 : Comment voyager par Vortex Spatio – Temporel d’un Corps Céleste indice 1 vers un Corps Céleste indice 3,
- 15 : Quels sont les voyages possibles dans l’Univers Généralisé ou Hyperespace,
- 16 : Astrophysique & Physique Nucléaire.
Pour lire les 2 rubriques ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL et ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL (1), se connecter au Journal Facebook DAVID MOCCHETTI qui est mon Journal Scientifique, il est gratuit, donc bonne lecture et bonne compréhension des 16 Articles Scientifiques à lire IMPERATIVEMENT dans l’Ordre sous peine de mauvaise compréhension générale. Bientôt dans mon Journal Scientifique, vous pourrez lire 8 nouveaux Articles concernant l’Astrophysique numérotés de 17 à 24.
Il important de bien compiler et dissocier les Univers Multiples, les Univers Parallèles et l’Univers Généralisé dont la dimension est 6 pour ce dernier type d’Univers.
Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Metz
alainmocchetti@sfr.fr
alainmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti

Alain MOCCHETTI 23/03/2018 22:28

COMMENT VOYAGER PAR VORTEX SPATIO-TEMPOREL D'UN CORPS CELESTE INDICE 1 A UN CORPS CELESTE INDICE 3 ?
Le présent Article Scientifique relève de la Science – Fiction au jour d’aujourd’hui, peut être qu’un jour il deviendra Réalité. Soient 2 Corps Célestes CC1 et CC3, les Vecteurs position Spatio-Temporelle associés sont :
- V(CC1) = (X1, Y1, Z1, T1, 1 , 1) qui donne les coordonnées d’un lieu situé sut Terre dans notre Univers Multiple et dans notre Univers Parallèle (N, M) = (1, 1).
- V(CC3) = (X3, Y3, Z3, T3, 2, 2 ) qui donne la position du Corps Céleste CC3 dans l’Univers Parallèle indice 2 de son Univers Multiple indice 2, (N, M) = (2, 2).
Nous avons T1 = 0, T2 = + 20 Millions d’Années, T3 = - 40 Millions d’Années. Tous les Vortex empruntés sont du type Spatio-Temporel.
Un Seul Cheminement est Possible, dans un premier temps, nous voyageons par vortex spatio-temporel de (N, M) = (1, 1) à (N, M) = (2, 1) en reliant CC1 à CC2 en changeant d’Univers Multiples en faisant instantanément un bond dans le Futur de 20 Millions d’Années. Ensuite dans un second temps nous voyageons par vortex spatio-temporel de (N, M) = (2, 1) à (N, M) = (2,2) en passant de l’Univers Multiple indice 2 à son Univers Parallèle indice 2, ainsi nous relions le Corps Céleste CC2 à CC3 en voyageant instantanément dans le passé de 40 Millions d’Années.
La Scénario ci-dessus est purement Mathématique. L’inconvénient du Scénario, c’est qu’il n’y a pas de Panneaux Indicateurs dans les Vortex en particulier quand un Vortex donne accès à n Vortex.
Pour ce Scénario, nous supposons que nous voyageons dans le temps T, en dehors de son écoulement normal.
Pour Rappel, les Univers Multiples et les Univers Parallèles sont définis dans la Rubrique THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI (Univers Multiples) et dans la Rubrique UNIVERS PARALLELES – DEFINITION et sont facilement accessibles dans mon Journal Facebook Scientifique DAVID MOCCHETTI qui est gratuit. Allez à la Rubrique ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL Je vous souhaite une bonne lecture. Sinon allez à la Rubrique ASTROPHYSIQUE – SUITE DU RECAPITULATIF GENERAL (1) et lisez l’article DEFINITION SIMPLIFIEE DE L’HYPERESPACE.
Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Mets
alainmocchetti@sfr.fr
alainmmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti

Alain MOCCHETTI 23/03/2018 22:28

COMMENT VOYAGER PAR VORTEX D'UN CORPS CELESTE INDICE 1 A UN CORPS CELESTE INDICE 3 ?
Le présent Article Scientifique relève de la Science – Fiction au jour d’aujourd’hui, peut être qu’un jour il deviendra Réalité. Soient 2 Corps Célestes CC1 et CC3, les Vecteurs position Spatio-Temporelle associés sont :
- V(CC1) = (X1, Y1, Z1, T1, 1 , 1) qui donne les coordonnées d’un lieu situé sut Terre dans notre Univers Multiple et dans notre Univers Parallèle (N, M) = (1, 1).
- V(CC3) = (X3, Y3, Z3, T3, 2, 2 ) qui donne la position du Corps Céleste CC3 dans l’Univers Parallèle indice 2 de son Univers Multiple indice 2, (N, M) = (2, 2).
Nous avons T1 < T2 < T3.
Un Seul Cheminement est Possible, dans un premier temps, nous voyageons par vortex de (N, M) = (1, 1) à (N, M) = (2, 1) en reliant CC1 à CC2 en changeant d’Univers Multiples. Ensuite dans un second temps nous voyageons par vortex de (N, M) = (2, 1) à (N, M) = (2,2) en passant de l’Univers Multiple indice 2 à son Univers Parallèle indice 2, ainsi nous relions le Corps Céleste CC2 à CC3.
La Scénario ci-dessus est purement Mathématique. L’inconvénient du Scénario, c’est qu’il n’y a pas de Panneaux Indicateurs dans les Vortex en particulier quand un Vortex donne accès à n Vortex.
Pour ce Scénario, nous supposons que nous ne voyageons pas dans le temps T, en dehors de son écoulement normal.
Pour Rappel, les Univers Multiples et les Univers Parallèles sont définis dans la Rubrique THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI (Univers Multiples) et dans la Rubrique UNIVERS PARALLELES – DEFINITION et sont facilement accessibles dans mon Journal Facebook Scientifique DAVID MOCCHETTI qui est gratuit. Allez à la Rubrique ASTROPHYSIQUE – RECAPITULATIF GENERAL Je vous souhaite une bonne lecture. Dans mon prochain Article Scientifique nous réaliserons un Voyage Spatio-Temporel, Nous VOYAGERONS DANS LE TEMPS ET DANS L’HYPERESPACE.
Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Mets
alainmocchetti@sfr.fr
alainmmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti

Alain MOCCHETTI 29/01/2018 21:16

COMBIEN Y A T IL DE VORTEX ENTRE LES MONDES PATALLELES ?
Rappel de ce que sont les Univers Parallèles :
Pour commencer, il y a lieu de redéfinir ce que sont les Univers Multiples et les Univers Parallèles. Les Univers Multiples sont cote à cote, alors que les Univers Parallèles sont superposés. Il y a une infinité d’Univers Multiples et il en est de même pour les Univers Parallèles. Si à chaque Univers Multiple, correspond un ou plusieurs Univers Parallèles, voir une infinité d’Univers Parallèles, nous nous trouvons dans un Espace à 5 dimensions : espace (3 dimensions), indice de l’Univers Parallèle numéroté de 1 à n (1 dimension) et enfin le temps (1 dimension). Comment communiquent les Univers Parallèles entre eux, eh bien il y a des passages, des vortex pour passer d’un Univers Parallèle à un autre, les vortex sont en quantité finie, les Univers Parallèles peuvent être totalement différents les uns des autres et abriter des formes de vies différentes (VIE SOUS AUTRE FORME). Pour les Chercheurs, il faut localiser un ou plusieurs vortex, les étudier et mesurer la matière qui transite d’un Univers Parallèle à notre Univers (protons, neutrons, électrons, antimatière). Si tel est le cas, les Scientifiques auront démontré la présence de Mondes Parallèles. Ce serait une découverte sans précédent pour l’Astrophysique et l’Astronomie. Ce serait plus facile de voyager si compatibilité d’un Univers Parallèle à un autre (distance courte à parcourir) que de voyager d’un univers Multiple vers un autre (plusieurs millions d’année lumière al). Même au sein de notre Univers Multiple, il est quasiment impossible de rallier la Voie Lactée à une autre galaxie. Suite dans une prochaine rubrique UNIVERS PARALLELES – DEFINITION. Le présent article va être diffusé sur mon Journal Facebook DAVID MOCCHETTI, sur YouTube et Google.
Deux cas de figure existe :
- Il y a un nombre fini d’Univers Parallèles avec le nôtre (1),
- Il y a un nombre infini d’Univers Parallèles avec le nôtre (2).
Dans le premier cas (1), il y a un nombre fini de vortex qui permettent de rallier notre Univers (Parallèle) aux autres Univers Parallèles.
Dans le deuxième cas (2), il y a plusieurs Niveaux de Vortex :
- Niveau 1,
- Niveau 2,
- Niveau 3,
- Niveau n,
Un Niveau 1 de Vortex donne accès à un Niveau 2 de n Vortex qui chacun d’eux donnent accès à un Niveau 3 de m Vortex, ainsi on pousse le raisonnement à l’INFINI et nous avons résolu la cas (2). Il faut savoir que des Scientifiques ont découvert le passage d’AntiMatière à un Vortex de Niveau 1. Ils ont ainsi prouvé que les Mondes ou Univers Parallèles existent bien. Suite dans une prochaine Rubrique COMBIEN Y A T IL DE VORTEX ENTRE LES MONDES PATALLELES ?
Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Metz
alainmocchetti@sfr.fr
alainmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti

Collectif REC 07/12/2016 18:53

Les seuls mondes parallèles qui existent vraiment, ce sont les paradis fiscaux...

claude 05/12/2016 23:00

Il est et demeurera impossible à la physique traditionnelle d'établir une cosmogonie de notre univers, tout simplement parce nous situant dans l'univers, nous n'avons pas d'autre univers comparatif pour confirmer nos observations.

Pour la science, il y aurait eu un big bang, suite auquel la matière se serait organisée et la conscience serait apparue ensuite, darwinisme, théorie de l'évolution des espèces.., alors que j'ai l'intuition que c'est exactement l'inverse qui s'est produit.

Le problème est que pour construire cet échaffaudage improbable la physique émet des hypothèses qu'elle tente ensuite de confirmer par des observations, avec une nette tendance à laisser de co^té les observations qui ne nourrissent pas l'hypothèse de départ et en tenant compte surtout des trouvailles qui la confirment. Pourtant lorsqu'on observe la précision infinie, la finesse extre^me des constantes cosmologiques, il n'est aucunement insensé sinon évident de penser qu'il y a une claire intention dans la création.

Cela pose un gros problème à la science qui fait alors appel à une myriade d'univers, rendant ainsi probable que l'un d'eux ait pu produire, par hasard, par accident, les conditions très particulières nécessaires à l'apparition de la vie comme nous la connaissons. Subterfuge de matérialistes qui nient l'existence d'une intention dans la création, Dieu si nous voulions L'appeler ainsi.

Les réponses à ces questions primordiales ne pourront en aucun cas e^tre données par la physique car elles sont du domaine de la métaphysique, à l'évidence. Elle seule permet d'expliquer une cosmogonie sans hypothèses mais avec des certitudes, des constats irréfutables, emboi^tés les uns dans les autres avec une hyper rationnalité incontestable.

En effet, la physique ne se pose pas la bonne question initiale à la base de la possible compréhension de la création dans laquelle nous sommes. Elle présuppose qu'il y a un univers, mais il s'agit seulement d'une hypothèse. Le seul fait dont nous puissions e^tre certains dans cette question est que l'homme doté d'une conscience, observe l'univers. Savoir pourquoi et comment cet univers existe, s'il existe réellement ou n'est qu'une illusion créée par notre conscience, s'il est en dehors ou à l'intérieur de notre conscience, ne peut trouver de réponse dans la physique traditionnelle, et la physique quantique n'en est encore qu'à ces premiers balbutiements, prometteurs certes, mais très loin encore de pouvoir permettre l'élaboration d'une théorie unifiée. A laquelle du reste il faudrait intégrer la force de dégravitation.

La réponse est, sans doute, dans une approche métaphysique, ce que réfute la science parce que cela constituerait la preuve incontestable qu'Une Conscience est à l'origine de la Création. Cela remet complètement en cause le point de vue cartésien, matérialiste qui prévaut dans les milieux scientifiques. Cela situe Dieu comme Créateur, preuves à l'appui et redimensionne l'homme, simple créature qui a tendance à se prendre pour un dieu et à nier me^me l'existence d'une Intention dans la création.

A ceux qui voudraient que l'existence de Dieu puisse e^tre prouvée scientifiquement il faudrait rétorquer qu'ils prouvent qu'Il n'existe pas! Les faisceaux d'indices sont pluto^t conséquents, non? D'autres prétendent que l'on ne doit ni ne peut me^ler la spiritualité à la science. Ne devrait-on pas au contraire aborder la science avec une humilité spirituelle? Il ne peut y avoir d'approche sérieuse de la physique sans prendre en compte la spiritualité. La première ne peut e^tre comprise sans la seconde. Plus que de casser des quarks à la vitesse de la lumière, de violer mécaniquement la matière, ne serait-il pas plus approprié de chercher aussi à comprendre les mécanismes de la nature dans l'ouverture de l'esprit à une vision intérieure et associer ces aspects sérieusement à la recherche scientifique?

Cela dit, j'ai l'intime conviction et quelques preuves personnelles que la vie s'exprime dans de nombreuses dimensions inaccessibles à nos sens communs. La Source du tout étant une Energie Consciente dont les qualités essentielles sont l'Amour, la Joie, la Paix et l'Harmonie.

Ce bosion de Higgs, cette particule de Dieu que l'on tente d'isoler sans succès au Cern et ailleurs, en n'obtenant rien d'autre que des traces hyper éphémères qui ne constituent aucunement des preuves tangibles, pour de cou^ts milliardaires; remplit ce que nous appelons le vide, qui ne l'est absolument pas, mais simplement encore hors de portée de nos instruments de mesure aussi sophistiqués soient-ils. Mais surtout parce qu'une trop grande proportion de scientifiques, au lieu de tenter d'expliquer les dimensions de l'univers, feraient bien de redimensionner leur égo, et cesser de croire que le mental et l'intellect sont les sièges de l'intelligence humaine, car ils ne sont que les outils du réel "cerveau" de l'homme, qui est dans son Coeur, comme est venu nous l'enseigner le Christ.

Inutile de préciser, vous l'aurez compris, que je n'ai aucune formation scientifique. Je m'attends à e^tre massacré par des "savants" qui pourraient produire des réponses si complexes dans un jargon tant inaccessible qu'eux seuls en fin de compte pourraient comprendre. A ce demander si tel n'est pas leur but justement. Car définir la Création permet aussi d'en prendre le contro^le, d'avoir le pouvoir sur l'autre, le dominer. L'homme, niant Dieu, peut devenir alors un loup pour l'homme...

Mais.., mon propos n'est que de susciter éventuellement un débat, d'enrichir possiblement mon point de vue, à un niveau de compréhension accessible à tous, par une critique constructive, ayant l'intime conviction que tant qu'une théorie ne peut pas se communiquer simplement mais demeure l'apanage seulement de grands initiés aux QI impressionnants, il y a quelquechose qui cloche...

Il serait inconvenant de conclure ce commentaire sans citer ceux qui me l'ont en grande partie inspiré, soit Léon Raoul Hatem et Frank Hatem, ainsi que l'université francophone de la métaphysique!


Bien à vous!

Nous sommes sociaux !

Articles récents