Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un immense cratère observé pour la 1ère fois dans la faille de l'Antartique

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 15 Décembre 2016, 18:15pm

Catégories : #Climat

 

Des scientifiques ont découvert et visité pour la toute première fois un immense cratère de glace de 2 kilomètres de long en Antarctique de l’Est et après de nombreuses spéculations, ils savent enfin pourquoi il est là.

L’équipe de scientifiques affirme que le cratère de glace géant est le résultat d’un lac d’eau (formé par la fonte de la glace) qui s’est effondré sous la surface et qu’il s’agit là d’un signal annonçant que l’endroit le plus froid de la Terre pourrait être bien moins stable que nous le pensions.

Le cratère dans la glace à King Baudoin en Antarctique de l’Est n’est pas nouveau : il a été observé grâce à des images satellites en 1989 déjà, mais des survols plus récents de la zone ont mis la lumière sur ce dernier. En 2004, certains pensaient que le cratère aurait été l’œuvre d’une météorite. Mais une équipe de l’Université d’Utrecht aux Pays-Bas, qui analysait les images du cratère, n’était pas convaincue par la théorie de la météorite. « Ma réponse était : dans ce domaine ? Il ne s’agit clairement pas d’une météorite. C’est une preuve d’une fonte massive », explique le chercheur principal, Stef Lhermitte.

Lhermitte et son équipe se sont rendus sur place pour voir le cratère de leurs propres yeux et l’analyser. S’y rendre n’était pas une moindre affaire, vu que ce dernier se situe à 400 kilomètres de la base de recherche la plus proche. C’est après un voyage de trois jours que l’équipe est enfin arrivée sur les lieux, et c’était la première fois que le cratère était visité en personne.

Ce qu’ils ont constaté sur place a confirmé leurs soupçons ainsi que leurs inquiétudes concernant la stabilité de la banquise de l’Antarctique de l’Est. En effet, à l’intérieur du cratère, ils ont découvert un trou de 3 mètres de profondeur, et trois moulins (des puits taillés dans la glace par les eaux de fonte se trouvant généralement en surface, créant de vastes galeries intra et sous-glaciaires). « En regardant les images, nous avons tout de suite pensé qu’il s’agissait d’un lac effondré », a déclaré Lhermitte. « Bien entendu, nous devions en être sûrs, alors nous nous y sommes rendus. Et en y étant, il était alors incroyablement évident – à cause de l’eau courante et des moulins – que c’était le résultat d’une fonte glaciaire », a-t-elle ajouté.

cratere dans glace

Un moulin dans la glace. Crédits : Sanne Bosteels

Le problème, c‘est que des moulins comme ceux-ci n’avaient encore jamais été vus dans la glace de l’Antarctique de l’Est. « C’était une énorme surprise. En général, les moulins sont observés au Groenland. Nous n’en avions encore jamais vu sur de la glace », a déclaré Lhermitte. Effectivement, au cours de ces dernières années, les moulins prolifèrent au Groenland mais nous n’en avions encore jamais détectés en Antarctique. La communauté scientifique pensait que l’Antarctique était beaucoup trop froide pour que sa glace puisse fondre de cette manière.

Mais alors, comment est-ce que le cratère s’est créé ? Les chercheurs suspectent que sa formation a été accentuée par un procédé naturel, mais qu’il a clairement empiré à cause des effets du réchauffement climatique. Ils suggèrent que des vents catabatiques (vents gravitationnels produits par le poids d’une masse d’air froide dévalant un relief géographique) particulièrement forts, provenant du centre de la nappe de glace, aient été soufflés vers les côtes à des vitesses de 35 kilomètres par heure, fournissant de l’air chaud et sec et accélérant de ce fait la fonte de la glace et de la neige en surface.
vent catabatique

Schéma explicatif du vent catabatique. Crédits : Hannes Grobe/AWI/Pierre_cb

Cela a eu pour résultat d’exposer la glace plus sombre se situant au-dessous, et qui absorbe la lumière et la chaleur du soleil (contrairement à la neige de surface, qui la reflète) et un vaste lac d’eau de fonte s’est formé dans la région, avec plusieurs endroits où l’eau s’est accumulée un peu plus, finissant par se transformer en moulins. « L’accumulation de la pression sur le lac, qui a grandi et s’est rempli d’eau, l’a fait s’écrouler sur lui-même, ou s’effondrer sous la surface. Nous avons clairement prouvé qu’il ne s’agit pas d’un site météorique, mais que ce cratère est le reste d’un lac d’eau de fonte », a déclaré Jan Lenaerts, membre de l’équipe de recherche.

Lorsque les chercheurs se sont enfoncés sous le cratère laissé par le lac effondré, ils ont constaté un certain nombre de lacs intraglaciaires. Ce type de lacs se forme au sein de la glace, et est alimenté par l’eau de fonte et les moulins. Une preuve supplémentaire démontrant la fonte de la glace en Antarctique.

lac intraglaciaire antarctique

L’un des lacs intraglaciaires. Crédits : Stef Lhermitte

En général, le type d’érosion observé vers un cratère de ce genre serait atténué par l’accumulation de neige fraîche et de glace, mais avec les températures mondiales qui ne cessent de grimper ces dernières années, ce n’est pas le cas.

L’Antarctique de l’Est est l’un des endroits les plus froids de la planète, et bien qu’un effondrement de sa glace ne soit actuellement pas prévu (sur le court terme), il est évident que l’Antarctique cours bien plus de risques que nous pouvions le penser. « Nos recherches ont démontré que… L’Antarctique de l’Est est vulnérable aux changements climatiques », a déclaré Lenaerts.

Source : Nature Climate Change

Commenter cet article

ThruthION 17/12/2016 16:07

C'est le réchauffement du noyau de la Terre, et donc de son manteau terrestre qui provoque la fonte des glaces Antarctique ( et autres multiples séismes, éruptions qui parcourent l'intégralité du Monde ces derniers temps ) Le réchauffement climatique est une escroquerie, voulant culpabiliser l'honnête citoyen et le faire payer, encore et toujours. Que les gouvernements fassent cesser l'industrie de masse, les centrales nucléaires et tous ces épandages par avions ( chemtrails ) avant de nous baver sur les rouleaux avec leurs histoires de vache qui pètent, de feux de cheminée en pleine ville, de la circulation des voitures construites avant 1998 et leur foutue taxe carbone. Bande de cons !!!

Nous sommes sociaux !

Articles récents