Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Fillon visé par de nouvelles accusations de détournement de fonds publics

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 28 Janvier 2017, 22:18pm

Catégories : #Economie-politique

Mediapart accuse François Fillon d'avoir profité d'un mécanisme de détournement de fonds publics destinés aux sénateurs. Une enquête est déjà ouverte sur les pratiques du groupe Les Républicains.Fillon visé par de nouvelles accusations de détournement de fonds publics

François Fillon rattrapé par une autre affaire de détournement de fonds publics ? Mediapart établit samedi un lien entre le candidat du parti Les Républicains à l'élection présidentielle, déjà mis en difficulté par les soupçons d'emploi fictif accordé à son épouse Pénélope, et une enquête ouverte par la justice sur les pratiques du groupe Les Républicains au Sénat.

Le site d'investigation évoque des "témoignages et documents comptables" selon lesquels François Fillon a profité d'un "mécanisme clandestin de captation de fonds publics" lorsqu'il était sénateur (entre 2005 et 2007). L'entourage du député de Paris n'a pas souhaité commenter.

 

Une enquête... sur des faits postérieurs au mandat de Fillon. "Les sommes siphonnées entre 2005 et 2007 par l’actuel candidat LR à la présidentielle ne dépassent sans doute pas les 25 000 euros mais des juges d’instruction ont d’ores et déjà estimé que le stratagème utilisé, partagé avec nombre de sénateurs UMP entre 2003 et 2014, pouvait relever d’une infraction pénale", précise Mediapart. En décembre, le sénateur Henri de Raincourt a été mis en examen après avoir reçu 4.000 euros mensuels de la part de son groupe, en plus de sa rémunération, entre 2008 et 2011.

Mediapart ajoute que l'enquête ne porte pour le moment que sur des faits postérieurs à 2014, donc après le mandat de François Fillon au Sénat, mais assure que le candidat LR a lui aussi profité de ce qui était qualifié de "ristourne". Selon l'enquête, les sénateurs concernés reversaient (légalement) à leur groupe les montants alloués qu'ils n'utilisaient pas pour la rémunération de leurs assistants... et récupéraient ensuite un tiers de la somme ainsi allouée. Mediapart estime que ces détournements, opérés sur 12 ans par des dizaines d'élus, se chiffrent en millions d'euros.

Dans son édition à paraître, le Journal du dimanche publie d'autres détails sur cette affaire. L'hebdomadaire précise notamment que sept chèques ont été adressés à François Fillon "en provenance d'une caisse noire du Sénat".

Commenter cet article

midew 01/02/2017 13:09

quel pourrit ce fillon et même pas honnête après avoir détourner de l'argent public notre argent il veut être président, c'est qui qui doit toujours se serrer la ceinture, sous sarko déja on nous le disait alors que celui là détourné tranquillement la justice doit être la même pour tous ils nous ont volé alors en prison!!!

Tonton Marcel 29/01/2017 21:36

Ou comment démolir un candidat qui a toutes les chances d'arriver à la Présidence...

Mais qu'est-ce que vos croyez, si c'est vrai, il n'est pas le seul, et n'est ni le premier, ni le dernier des politiciens à se servir dans les caisses !

yvan 29/01/2017 09:22

quant ces memes pourritiques s'en prennent aux "assistés du RSA" disent-ils,c'est pour faire oublier leurs delits.............vivement qu'ASSELINEAU arrive ,en attendant je vote MARINE .

Nous sommes sociaux !

Articles récents