Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La quantité d'excipients mis en cause dans la vitamine D ?

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 7 Janvier 2017, 11:24am

Catégories : #Santé, #Courrier des lecteurs

 
 

Bonjour,

Les plus fidèles d’entre vous se rappellent sans doute qu’il y a environ deux ans, nous avons été condamnés à une amende d’un montant de 40 000 euros pour avoir publié un article intitulé « Uvestérol, un médicament empoisonné pour vos enfants ». Nous étions en avril 2015, et le Tribunal de Commerce de Paris venait de juger que nous avions déformé la vérité dans le but de nuire au laboratoire Crinex et de promouvoir, l’air de rien, d’autres formes de vitamine D (naturelles celles-là).

Nous avons payé – et fait appel. Reconnaissez que nous ne pouvions pas formuler une mise en garde plus claire. On voit aujourd’hui à quoi elle a servi : à rien, car dans la nuit du 21 décembre un nourrisson est mort après sa prise d’Uvestérol. Il avait dix mois.

Partout, la presse s’interroge. Comment est-ce possible ? La vitamine D est-elle dangereuse ? Devant l’évidence de l’utilité de cette vitamine, il faut trouver une autre piste : c’est la pipette qui permet l’administration du médicament qui est en cause, nous dit-on, car elle provoque des fausses-routes, des étouffements. Bizarre, ladite pipette avait été modifiée dès 2014 sur l’ordre des autorités, justement pour prévenir les risques de fausse-route (sic) déjà signalés à l’époque.

Dans notre article nous avancions une autre hypothèse : la quantité invraisemblable d’excipients* contenus dans ce médicament. Certains sont interdits dans d’autres pays (l’EDTA est ici planqué sous le nom Acide édétique sel disodique), d’autres présentent de véritables risques en termes d’allergie. La combinaison de ces produits de synthèse, c’est ça qui pose problème. Mais ça, les journaux n’en parlent pas… encore…

Je me souviens qu’à l’époque, l’article avait provoqué de nombreuses questions et une perte de chiffre d’affaires conséquente pour Crinex. Je me souviens aussi des parents qui écrivaient pour nous dire leur incrédulité (et parfois, pour nous insulter). Je me souviens surtout de ceux qui, d’un seul coup, comprenaient ce qui se passait chez eux. Je me rappelle notamment cette dame à qui j’avais conseillé d’arrêter tout de suite l’Uvestérol pour son petit-fils et dont j’ai gardé le témoignage :

« Tout d'abord un grand merci pour votre réponse rapide.

Je tiens à vous donner des nouvelles. Petite précision, il s'agit de l'UVESTEROL ADEC donné aux prématurés (mon petit-fils est né à J+5 pour un poids de 3kg !!!) ma fille avait trouvé cela bizarre, mais avait confiance…

Prescrit par la clinique jusqu'à 18 mois (inscrit dans le carnet de santé) et reconduit par le pédiatre de la clinique lors de la visite des 1er et 2ème mois.

Après arrêt de l'administration du produit, dernière prise jeudi 20 novembre, 

- bébé est plus calme,

- n’agite plus ses bras et jambes comme un robot, 

- commence à retrouver un transit normal tout seul - déjà 2 fois - , après l'aide de suppositoire vendredi pour l'aider à évacuer les selles (et les toxines) car il n'avait de selles qu'après administration de suppo... 8/10 jours sans faire (d'après le pédiatre c'était normal on pouvait aller jusque 15 jours...) et pour les douleurs au ventre il fallait attendre, ça passerait vers les 4 mois !!! Pauvre(s) bébé(s) 

- beaucoup moins de pleurs et de douleurs au ventre, aujourd'hui très calme 

- il retrouve un sommeil pendant la journée alors qu'il ne dormait quasiment pas 

J'ai accompagné ma fille aujourd'hui chez mon médecin traitant afin qu'il examine le bébé qu'il n'a pas vu avec les symptômes sous UVESTEROL ADEC.
Il a bien vérifié son ventre, bébé ne disait rien et ne pleurait pas. 
Au final le médecin a décelé une petite irritation au niveau de l'anus et une faible prise de poids - 300 grammes - depuis le 20 octobre.
Sinon l'examen est normal. Ouf, j'espère qu'il n'y aura pas de séquelles. 

J'ai demandé ZymaD - mais pour l'instant ma fille attend que bébé élimine toutes les toxines et a demandé de vérifier son dosage de vitamine D pour voir si elle est en insuffisance et va se supplémenter par de la vitamine D naturelle pour l'allaitement.

Votre alerte a sauvé mon petit-fils de troubles qui auraient pu être graves après une longue administration et je vous en remercie du fond du cœur.

Je souhaite que les médicaments dangereux soient éliminés et que les médecins se renseignent sur les excipients des médicaments, car cela fait plus de mal que de bien et surtout que vous sortiez victorieux de toutes les batailles engagées pour le bien de tous.

Mille mercis »


Suite au décès de ce bébé, la ministre de la Santé a suspendu en urgence la commercialisation de l'Uvestérol. Enfin ! Mais je ne peux m'empêcher de penser que, depuis 2015, notre article aurait sans doute pu aider d’autres personnes si le Tribunal de Commerce n’en avait pas décidé autrement. Vous retrouverez la décision du Tribunal ici 

Parfois, c’est triste d’avoir raison.

Alexandre Imbert

* Les excipients de l'Uvestérol : Acide citrique anhydre, Acide édétique sel disodique, Fruits rouges arôme, Gallate de propyle, Glycérol, Phosphate disodique dodécahydrate, Polysorbate 80, Potassium sorbate, Propylèneglycol, Saccharine sodique, Sodium hydroxyde (source Vidal)


PS : Alternative Santé n°42 vient de paraître.

Je vous signale toutefois particulièrement deux vidéos qui vous inspireront sans doute. La première est un entretien avec Pierre Rabhi. Non pas pour parler permaculture, mais pour parler de santé. Pierre livre ici ses petites recettes et raconte les problèmes de santé qu'il a traversés dans son enfance. L'autre vidéo est le test par Nathalie Lefèvre, d'une technique thérapeutique mis au point par Catherine Mayet, énergéticienne, et baptisée Irisame.

Commenter cet article

Alicenature 09/01/2017 09:29

Etre jugé en autre parce qu'on promeut des solutions naturelles, ça me choque. C'est complètement risible et exprime bien ceci : vous êtes jugé car à cause de vous un laboratoire va perdre du fric qu'il se fait sur la santé des gens.
Il faut que les gens apprennent à lire les ingrédients et à reconnaître les additifs nocives et ceci pour tous les produits vendus (médoc, nourriture, produits pour le corps, ménagers..)
Il est tant de se réveiller et d'arrêter de faire aveuglément confiance aux industriels.

yvan 07/01/2017 11:39

justice comme labos=criminels en ce sens,finalement que ces morbides se sortent du jeu eux memes par de telles attitudes...on voit ca de plus en plus:faut-il etre con a ce pont ?!!!!

Nous sommes sociaux !

Articles récents