Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Nouvelle révélation sur le Titanic

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 3 Janvier 2017, 07:25am

Catégories : #Partage

Et si le Titanic avait été fragilisé par un incendie?

© Fournis par BFMNews

Ces nouvelles révélations pourraient une nouvelle fois changer l'histoire que nous connaissons tous. Le Titanic, qui a sombré avec plus de 2.300 personnes à son bord le 15 avril 1912 après avoir heurté un gigantesque iceberg, aurait été en proie à un incendie avant même sa mise en mer. C'est en tout cas ce qu'affirme un documentaire diffusé sur Channel 4, qui remet en doute une grande partie de ce que nous savons sur ce drame qui a inspiré le réalisateur James Cameron.

Derrière ces révélations, un expert du sujet. Le journaliste Senan Molony, qui a passé plus de 30 ans de sa vie à faire des recherches sur cette catastrophe, a étudié récemment des photographies peu connues du grand public. Ces clichés capturés par l’ingénieur en chef du paquebot ont été pris avant que le navire n’a quitté le chantier naval de Belfast, rapporte Le Telegraph.

Sur ces photos, l’expert a décelé "une faiblesse ou des dommages sur un endroit spécifique de la coque, probablement dus à des dégâts causés par le feu".

Selon le journaliste, "des experts en métallurgie lui ont dit que lorsque vous obtenez un tel niveau de température – s’élevant entre 500 et 1.000 degrés – contre l’acier, il devient fragile et réduit sa résistance jusqu’à 75%". Ce qui aurait donc été fatal au navire au moment de percuter l'iceberg.

"Le Titanic n’aurait jamais dû être mis en mer"

Douze hommes auraient pourtant tenté d’éteindre l’incendie qui continuait malgré tout de faire rage. Malgré cet événement bien malencontreux à quelques jours du voyage inaugural, les officiers du navire auraient été soumis aux exigences du président de la compagnie ayant construit le navire. Ce qui a été caché au public.

"De façon inhabituelle, le navire a même été renversé dans son poste de mouillage à Southampton pour empêcher les passagers de voir le côté marqué", selon Senan Molony.

Pour le journaliste, ce naufrage a été causé par "le feu, la glace mais également à cause d’une négligence criminelle". "Le feu était connu, le paquebot n’aurait jamais dû être mis en mer", a-t-il assuré avant de mettre également en cause la vitesse du bateau, qui "voyageait plus vite qu’il n’était souhaitable en dépit des avertissements de la présence d’icebergs". Plus de 100 ans après la catastrophe, le Titanic ne semble toujours pas avoir révélé tous ses secrets.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents