Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Tir de missile iranien: le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit en urgence

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 31 Janvier 2017, 20:50pm

Catégories : #Nouvel ordre mondial

Deux jours après le tir d'un missile iranien, vécu comme une provocation, les délégations américaines et israéliennes ont appelé à la réunion imminente du Conseil de sécurité de l'ONU.

La délégation américaine à l'ONU appelle à une réunion du Conseil de sécurité, en réaction à des tirs de missiles iraniens. Le président de l'Iran, Hassan Rohani, n'a pas réagi pour le moment.© afp.com/KAREN MINASYAN La délégation américaine à l'ONU appelle à une réunion du Conseil de sécurité, en réaction à des tirs de missiles iraniens. Le président de l'Iran, Hassan Rohani, n'a pas réagi pour…

Ce missile de moyenne portée a été tiré dimanche par l'Iran. Ce mardi, la délégation américaine du Conseil de sécurité de l'ONU a fait part de ses inquiétudes et a annoncé que l'instance allait se réunir en urgence, à sa demande. Un peu plus tôt, l'ambassadeur d'Israël à l'ONU avait déjà appelé le Conseil de sécurité à agir. "A la lumière du tir de missile effectué le 29 janvier par l'Iran, les Etats-unis ont demandé une réunion urgente du Conseil de sécurité", indique la délégation américaine dans un communiqué.

Selon des diplomates, les discussions sur l'Iran se tiendront vers 14 h (heure française) après une réunion sur la Syrie. "La communauté internationale ne doit pas se cacher la tête dans le sable devant cette agression iranienne", a déclaré l'ambassadeur israélien Danny Danon. Il estime que le tir de missile a violé la résolution de l'ONU qui interdit à l'Iran d'effectuer des essais de missiles pouvant être équipés de têtes nucléaires. "Les membres du Conseil de sécurité doivent agir immédiatement en réponse à ce geste de l'Iran qui met en danger non seulement Israël mais le Moyen-Orient dans son ensemble", a-t-il ajouté.

Des critiques de Trump contre l'accord nucléaire

Depuis la nomination par le président Donald Trump de la nouvelle ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, il s'agit de la première demande de consultations formulée par le pays. Le nouveau président a promis de resserrer les liens avec Israël et a déjà vertement critiqué l'accord sur le nucléaire iranien, qui a permis une levée des sanctions internationales contre Téhéran. Trump doit rencontrer le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu le 15 février. Les deux hommes se sont déjà entretenus au téléphone.

L'Iran a affirmé que ses missiles ne seraient jamais armés de têtes nucléaires et a assuré qu'il n'avait pas l'intention de développer de programme d'armes nucléaires. Pourtant, des responsables militaires iraniens ont déclaré souhaiter un développement du programme de missiles du pays.

L'opposition de la Chine et de la Russie

L'an passé, la Grande-Bretagne, la France et les Etats-Unis avaient déjà poussé en faveur d'actions du Conseil de sécurité de l'ONU, lors de tests de missiles iraniens. La Russie et la Chine s'étaient opposées à des sanctions possibles, qui selon elles mettraient en danger l'accord sur le nucléaire âprement négocié.

Cet accord, conclu avec la Grande-Bretagne, la Chine, la France, l'Allemagne, la Russie et les Etats-Unis, impose des restrictions au développement du programme nucléaire iranien en échange d'une levée des sanctions.

Commenter cet article

mehdi mountather 23/02/2017 09:58

Si ce n'est pas la fin du monde la fin de l'Iran par des forts séismes pour leurs code satanique le chiisme qui vivra verra

chhristian 02/02/2017 08:55

que les ricains-israeliens balayent devant leurs portes:et si on mettait au pouvoir des hommes ou femmes de paix;le probleme n'existerait plus.

Nous sommes sociaux !

Articles récents