Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un mandala découvert dans les lignes de Nazca

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 13 Janvier 2017, 21:02pm

Catégories : #Sciences

Dans Au-delà de la science, Epoch Times explore les recherches et les récits examinant les phénomènes et les théories qui posent un défi aux connaissances actuelles. Nous nous penchons sur les idées stimulant l’imagination et ouvrant de nouvelles possibilités. Faites nous part de vos idées sur ces sujets, parfois controversés.

Les lignes de Nazca comptent parmi les géoglyphes les plus mystérieux de la planète. Leur mystère s’est cependant encore épaissit avec la découverte d’un ancien mandala indien.

De nombreuses personnes cherchent à comprendre le but de ses lignes, mais personne n’a cependant été capable d’expliquer entièrement les raisons de leur existence. Faut-il essayer de comprendre ces larges motifs depuis le ciel ? Représentent-ils des constellations ? Ou se pourrait-il que ce peuple ancien ait essayé de communiquer quelque chose ? Sont-elles une ancienne forme d’art ? Si c’est le cas, pourquoi ce peuple ancien aurait-il créé un art ne pouvant pas être pleinement apprécié depuis le sol ?

La découverte d’un ancien mandala indien épaissit le mystère des lignes de Nazca.

Il s’agit de quelques unes des problématiques ayant été soulevées ces dernières décennies, mais jusqu’à présent personne n’a été capable d’y répondre. Il y a plus de 800 lignes de Nazca, plus de 300 formes géométriques et plus de 70 formes d’animaux et de plantes, également qualifiées de biomorphes. La figure de Nazca la plus large fait près de 200 m de long. La plus longue ligne de Nazca fait plus de 15 km de long.

Certains chercheurs ont découvert un certain rapport entre les différents géoglyphes, et ont également suggéré que la première utilité des lignes de Nasca pourrait être géométrique. Selon des scientifiques de l’université de Dresde ayant étudié les lignes de Nazca, la conductivité du champ magnétique de cette zone serait jusqu’à 8 000 fois plus élevé que dans les régions environnantes.

Les lignes de Nazca sont-elles une ancienne forme d’art ? Si c’est le cas, pourquoi ce peuple ancien aurait-il créé un art ne pouvant pas être pleinement apprécié depuis le sol ?

Le mandala est peut-être le motif le plus représentatif du mystère des lignes de Nasca. Il est situé dans une zone très éloignée, sur un plateau aride, laissant perplexes ceux ayant pu l’observer directement.

Considéré comme un symbole des rituels indiens représentant également l’univers, le mandala est devenu un terme générique utilisé pour la géométrie, les dessins ou les motifs représentant l’univers. Le mandala représente également un symbole de vie dans une boucle sans fin. Mais comment est-il apparu au Pérou ? Par qui a-t-il été créé et dans quel but ?

Comment est apparu ce mandala au Pérou, par qui a-t-il été créé et dans quel but ?

Dans un très bon état de conservation, le mandala découvert à Nasca est gravé dans le sol sur près de 55 mètres de long, et contient un diamètre intérieur identique. Nous pouvons également y voir des carrés de près de 6 mètres de diamètre, semblant représenter une série de motifs visuels.

C’est l’ancienne religion hindoue qui a commencé à faire des dessins terrestres de mandalas, mais nous savons que ce motif vient originellement du bouddhisme. Dans l’ancien sanskrit, mandala veut dire « cercle ». Bien que le symbole puisse contenir des carrés ou des rectangles, il finit par former un symbole de mandala concentrique.

Dans l’ancien sanskrit, mandala veut dire « cercle ».

Les archéologues ne peuvent toujours pas comprendre, et encore moins savoir comment un symbole originaire du monde ancien a pu se répandre dans une région aussi reculée et aride que les zones montagneuses de Nasca.

Selon une légende locale, le dieu créateur des Incas, Viracocha, aurait, il y a longtemps reconnu l’existence des lignes de Nazca. Les géoglyphes sont dits avoir été tracés par Viracocha lui-même. Il est le dieu des Andes et le dieu le plus important du panthéon inca, considéré comme le créateur de toutes choses, et associé à la mer. Selon la mythologie rapportée par Juan de Betanzos, Viracocha se serait levé dans les ténèbres depuis le lac Titicaca et aurait apporté la lumière. Dans une autre version de ce mythe, il serait sorti de la grotte Pacaritambo.

epochtimes.fr

Nous sommes sociaux !

Articles récents