Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


LES MAMMOUTHS DE RETOUR... D'ICI DEUX ANS ?

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 18 Février 2017, 21:16pm

Catégories : #Sciences

SCIENCE (FICTION ?) - Une équipe de scientifiques d'Harvard s'est lancée dans un défi fou : réintroduire le mammouth laineux. Elle a annoncé cette semaine que le premier embryon devrait être créé dès 2019. Une prouesse qui pourrait bien aider à lutter... contre le réchauffement climatiqueRésultat d’images pour mammouth laineux

Il revient. Après avoir disparu de la surface de la terre il y a quatre mille ans, le mammouth pourrait bien faire son grand retour… d’ici deux ans. Loin d’être une plaisanterie, la nouvelle a été annoncée par une équipe de scientifiques de la très sérieuse université d'Harvard lors d’une conférence organisée par l'Association américaine pour l'avancement de la science, comme le rapportait The Guardian mercredi. Si elle réussit, la réintroduction de cet animal préhistorique pourrait avoir de nombreux bénéfices pour notre planète.


Une créature entre l'éléphant et le mammouth


"Notre but est de produire un embryon hybride, se situant entre l’éléphant et le mammouth", explique le professeur George Church. La créature, parfois surnommée "mammouphant", aurait en fait l’apparence d’un éléphant mais avec des caractéristiques propres au mammouth laineux telles que de petites oreilles, de la graisse sous-cutanée, de longs poils hirsutes et un sang adapté aux basses températures. 

L’objectif ?

Aider à la survie des éléphants d’Asie, avec qui l’animal sera croisé, et lutter contre le réchauffement climatique. "Les mammouths  laineux empêchent la toundra de décongeler en frappant la neige et en laissant entrer de l'air froid", explique le chercheur. "En été, ils abattent des arbres et aident l'herbe à grandir".


Les "mammouphants" confrontés à un frein de taille


George Church travaille sur ce projet depuis 2015. Il avait annoncé l’année dernière être capable de produire un embryon d’ici cinq ans. Finalement, la prouesse devrait être réalisée d’ici 2019. Mais attention, les "mammouphants" ne sont pas encore nés pour autant. Le chercheur souhaiterait en effet faire grandir cet embryon dans un utérus artificiel. "Il ne serait pas raisonnable de mettre une femelle reproductrice appartenant à une espèce menacée dans une situation risquée", précise le généticien. Hors pour certains scientifiques, cette technique ne serait pas réalisable avant la prochaine décennie. 

http://www.lci.fr

Commenter cet article

vigilman 19/02/2017 20:35

Sa me tue sa tein ... on na créé la disparition de plein d'animaux , est d'insectes beau est utile pour l'écosystème , mes a coté on re créé des bestioles qui on disparu naturellement est qui sont surement inutile , -_-

Moi 19/02/2017 13:25

Dieu détruit les dinosaures
Dieu crée l'homme
l'homme détruit Dieu
l'homme recrée les dinosaures

Cassie 19/02/2017 14:12

Les dinosaures mangent l'homme
et la femme hérite de la Terre
(jurassic park premier du nom hihihi)

Cassie 19/02/2017 12:23

Oui Blanche, je pensais aussi à ça justement
Quand il y a du feu les gosses ne peuvent s'empêcher d'y toucher n'est ce pas???
Ils pourraient plutôt essayer de faire revivre le Dodo ce serait plus "beau"

blanche albertas 19/02/2017 09:11

Je suis sure qu'ils se lanceront aussi, dans la reproduction de dinosaures...

Nous sommes sociaux !

Articles récents