Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Spectacle exceptionnel : une collision de deux étoiles sera visible à l’œil nu en 2022

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 6 Mars 2017, 22:11pm

Catégories : #Espace

Préparez-vous à voir une nouvelle étoile dans le ciel en 2022. Enfin pas si nouvelle… En réalité, la luminosité de KIC 9832227 va considérablement augmenter quand les étoiles du couple vont se percuter. Si bien que nous pourrons l’observer à l’œil nu, et très facilement dans l'hémisphère nord, selon une équipe d’astronomes qui s’est intéressée à cette étoile binaire de la constellation du Cygne.

D'après les prévisions de Larry Molnar et son équipe, les Terriens pourront voir à l'œil nu en 2022 un point brillant rouge surgir dans la voûte céleste, au sein de la constellation du Cygne. Une étoile nouvelle ? Pas vraiment, même si le terme qui les désigne est nova. Une supernova ? Non plus. Le phénomène à l'origine de l'explosion que nous verrons sera différent. Il s'agira d'une « nova rouge lumineuse ».
C'est une étoile binaire qui est responsable de l'événement. KIC 9832227, c'est son nom, est ce qui s'appelle une binaire de contact, cela signifie que l'atmosphère des deux étoiles du couple se touchent. Elles ont entamé il y a longtemps une valse qui les conduit dans les bras l'une de l'autre. Et à présent, tout indique qu'elles se rapprochent dangereusement, comme le suggère leur période orbitale de plus en plus courte mesurée ces dernières années. La danse s'accélère...
D'après les calculs du professeur du Calvin College, leur étreinte totale et définitive, absolument fusionnelle, semble imminente. C'est pour dans cinq ans. Vu de la Terre car en réalité, comme le couple se situe à 1.800 années-lumière de nous, l'évènement s'est produit... il y a environ 1.795 années ! On est inévitablement en retard.

KIC 9832227 pourrait ressembler à V838 Monocerotis, une nova rouge lumineuse, ici photographiée par Hubble. © Nasa, ESA, H. E. Bond (STScI)

KIC 9832227 pourrait ressembler à V838 Monocerotis, une nova rouge lumineuse, ici photographiée par Hubble. © Nasa, ESA, H. E. Bond (STScI) 

 

Les astronomes amateurs sont invités à observer les variations de luminosité


Ce baiser final multipliera par 10.000 la luminosité de KIC 9832227, si bien qu'elle transpercera le firmament de son éclat rouge. Ce sera alors une des étoiles les plus brillantes du ciel terrestre. Semblable spectacle n'est pas courant. Aussi, si les prédictions de l'équipe de Larry Molnar, comprenant quelques-uns de ses étudiants et un collègue de l'université du Wyoming, sont justes, leurs travaux permettront une meilleure identification du phénomène. Ce serait aussi une première : « Il y a une chance sur un million que l'on puisse prédire une explosion, a-t-il déclaré. Cela n'a jamais été fait auparavant ».

Le professeur invite par ailleurs les astronomes amateurs à la regarder dans leurs instruments : « Ils peuvent mesurer les variations de luminosité dans le temps de cette étoile de magnitude 12 lors de ses éclipses et voir par eux-mêmes si elle se poursuit sur le calendrier que nous prévoyons ou non ».

Position de KIC 9832227 dans la constellation du Cygne, très haute en été dans le ciel de l'hémisphère nord. Elle est bien reconnaissable avec ses trois étoiles alignées surmontées de Deneb, très brillante et qui fait partie du « triangle d'été ». Dans l'hémisphère sud, le Cygne est visible en hiver (et à l'envers par rapport à cette image), assez bas dans le ciel. © Calvin College

Position de KIC 9832227 dans la constellation du Cygne, très haute en été dans le ciel de l'hémisphère nord. Elle est bien reconnaissable avec ses trois étoiles alignées surmontées de Deneb, très brillante et qui fait partie du « triangle d'été ». Dans l'hémisphère sud, le Cygne est visible en hiver (et à l'envers par rapport à cette image), assez bas dans le ciel. © Calvin College

 

Mais cela ne concerne pas que les initiés. « Le projet est important non seulement pour ses résultats scientifiques, mais aussi parce qu'il est susceptible de capter l'imagination des gens dans la rue, a déclaré Matt Walhout, doyen à la Recherche au Calvin College. Si la prédiction est correcte, alors pour la première fois dans l'histoire, les parents pourront pointer vers une tache sombre dans le ciel et dire : "Regardez, les enfants, il y a une étoile qui se cache là et qui va bientôt s'allumer !" ».
Bonne nouvelle : la constellation du Cygne (aussi surnommée la Croix du Nord), traversée par la Voie lactée, est visible une grande partie de l'année dans l'hémisphère nord. En début de nuit, de la fin du printemps jusqu'à la fin de l'automne. Nous avons donc de grandes chances de ne rien manquer du spectacle.
 

Par Xavier Demeersman, Futura

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents