Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Une nouvelle étude confirme que l’Océan d’Encelade serait proche de la surface

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 24 Mars 2017, 07:12am

Catégories : #Espace

l'océan d'Encelade

L’océan d’Encelade serait proche de la surface

Une étude publiée en juin 2016 suggérait que la couche de glace qui recouvre l’océan d’Encelade serait fine de seulement quelques kilomètres par endroit (Cf. L’océan serait sous une couche de glace peu épaisse). Les informations transmises par la sonde Cassini montraient au niveau des geysers situés au pôle sud de la lune de Saturne que quatre failles profondes étaient anormalement chaudes d’après la caméra infrarouge. Une nouvelle étude publiée dans la revue Nature le 13 mars 2017 va dans ce sens mais sur toute la région du pôle sud d’Encelade et pas uniquement dans les failles. Elle a été menée par une équipe de recherche du Laboratoire de planétologie et géodynamique (LPG / Université de Nantes – CNRS) et du LESIA (Observatoire de Paris). Des observations effectuées par le Radar/radiomètre de la sonde spatiale Cassini a révélé des anomalies thermiques qui n’avaient pas été décelées jusque-ici dans l’infrarouge. Les premiers mètres du sous-sol de tout le Pôle Sud d’Encelade sont plus chauds que prévu et cela suggère que l’océan liquide serait sous une couche de glace de seulement 2 kilomètres d’épaisseur.

Le zone étudiée par Cassini

L’instrument RADAR de la sonde Cassini a étudié une zone couvrant 500 km de long pour 25 km de large. En jaune les zones où l’anomalie thermique est la plus forte. Elle se situe près des failles. Copyright: NASA/JPL-Caltech/ Space Science Institute; Acknowledgement: A. Lucas

Si la NASA a confirmé qu’elle irait étudier Europe et son océan, il n’y a toujours aucune mission de prévue pour Encelade. Toutefois les dernières recherches prouvent que cette lune glacée de Saturne est une excellente candidate pour la recherche de vie surtout si son océan se révèle plus accessible de prévu.

Pour approfondir retrouvez le Podcast du site « Ca se passe là-haut« 

Source

L’article scientifique publié dans la revue Nature le 13/03/2017 est ici. Le communiqué de presse scientifique de l’ESA est ici, celui du CNRS ici.

Commenter cet article

TruthION 24/03/2017 10:08

Quelle ironie que celle de chercher à tout prix de la vie ailleurs dans l'espace alors que l'on passe notre temps à s'entre-tuer et tout dévaster sur notre pauvre planète Terre.
L'Homme dans toute sa splendeur dichotomique. Toujours à chercher ailleurs au détriment de ce qu'il a sous les yeux.

mugen 10/04/2017 17:33

"bien dit" je dirais plutot poncif d'une stupidité sans nom... mais que l'on voit répéter à la chaine absolument partout sur le net des qu'il s'agit d'un article de ce genre. Vous venez de comprendre la complexité de la nature humaine si on la prend dans son ensemble , félicitations , un bon point pour vous. Mais pour votre gouverne les exo biologistes ne sont pas responsables des tueries qui ont lieu ça et là au quatre coins du globe. Si le travail sur l'avancée de connaissances humaines vous choque et bien restez sur l'equipe.fr , le monde ne verra pas la différence

Josée 26/03/2017 03:57

Bien dit!!!

Nous sommes sociaux !

Articles récents