Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Au Kenya, une nouvelle épidémie est en train de sévir … Elle est pire que le Sida

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 4 Avril 2017, 21:26pm

Catégories : #Santé

Si vous êtes du câlin et que vous aimez tout tant embrasser vos proches sur la bouche, il serait peut être temps pour vous de revoir cette habitude. Vous risquez d’attraper un virus mortel dénommé,  «Papillomavirus humain».

En effet, les étudiants de l’Université de Kisii, au Kenya, ont reçu un avertissement de la part des autorités sanitaires du pays concernant les baisers négligents, ce en raison de l’épidémie du Papillomavirus humain. Cette épidémie a vu plusieurs personnes admises à l’hôpital de niveau 5 de Kisii après que les test étaient positifs à cette maladie.

Le VPH, une maladie plus que contagieuse :

Avertissement : Evitez d’embrasser n’importe qui, une nouvelle épidémie sévie, elle a une prévalence plus élevée que le Sida !

Le Papillomavirus humain, ou le VPH, est une maladie virale infectieuse qui cause le cancer de la bouche. Ce virus est transmis à travers les fluides corporels infectés, raison pour laquelle les autorités sanitaires kényanes ont mis en garde la population contre les embrassades et baisers négligents.

«On nous a dit que les agents de santé publique de cette région travaillent 24 heures sur 24 pour connaître la cause profonde de cette situation. Mais on nous a conseillés d’éviter d’échanger des baisers et des fluides corporels avec n’importe qui», a déploré une étudiante en troisième année de santé publique à l’université Kisii.

Avec une prévalence actuellement plus élevée que toutes les autres infections sexuellement transmissibles (IST),  y compris le Sida, en plus du fait qu’il n’y a pas de remède qui garantisse son traitement, il est surprenant, voire même absurde, que les gens n’aient pas conscience de l’ampleur du Papillomavirus humain.

On pourrait ne pas se sentir concerné par ce virus qui sévit au Kenya, pourtant personne n’est réellement à l’abri :

 

Malgré les efforts des autorités kényanes pour contenir cette épidémie, le VPH est en train de se répandre et il s’installe graduellement dans les régions méridionales de l’Afrique. Par la suite, il y a de fortes chances que plusieurs autres pays africains soient touchés par cette épidémie.

De ce fait, on pense qu’avec les africains qui voyagent dans presque toutes les régions du monde et même avec les autres populations qui visitent aussi l’Afrique, si une prise de conscience appropriée n’est pas mise au point, l’épidémie est susceptible de se propager dans le monde entier dans un temps record.

Vous êtes donc avisé et vous avez aussi le devoir de prévenir et d’informer les membres de votre famille, vos amis, vos collègues ou toute autre personne proche, concernant cette maladie mortelle qui tue plus vite que le VIH / sida. «Assurez-vous que cet avertissement arrive à vos proches», conclut l’étudiant de troisième année de l’université de Kisii.

Les symptômes par lesquels se manifeste le VPH :

Le VPH peut provoquer diverses affections, en voici 3 principales :

1. Les verrues cutanées :

On dénomme également ces infections verrues vulgaires, verrues plantaires ou verrues planes. Elles sont causées par des types de virus représentant un faible risque. Les verrues peuvent apparaître sur vos bras, votre visage, vos pieds, vos mains et vos jambes à tout âge, mais plus communément pendant l’enfance;

2. Les condylomes génitaux :

Le VPH cause la plupart des cas des condylomes génitaux,  il s’agit de deux types de virus représentant un faible risque.

3. La dysplasie cervicale :

Le VPH peut causer des lésions sous forme de cellules anormales dans le col utérin, c’est ce qu’on appelle la dysplasie cervicale. On considère que ces lésions sont précancéreuses (il ne s’agit pas de cellules cancéreuses, mais il se peut qu’elles se transforment éventuellement en cellules cancéreuses). L’infection par le VPH disparaît fréquemment par elle-même, mais la dysplasie cervicale doit être traitée, car elle peut mener au cancer du col utérin.

http://www.astucesnaturelles.net/

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents