Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Plus aucun doute possible : les pesticides causent la disparition massive des abeilles

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 10 Août 2017, 11:15am

Catégories : #Environnement

Espèce menacée dans certaines régions du monde, les abeilles disparaissent progressivement de nos campagnes. Si les raisons de ce déclin sont nombreuses, ce sont les pesticides qui sont le plus souvent pointés du doigt. Une nouvelle étude démontre que les pesticides nuisent bien à la santé des abeilles, réduisant ainsi leurs chances de survie, et donc celles de l’Homme.

QUEL LIEN EXISTE-T-IL ENTRE LES PESTICIDES ET LA DISPARITION DES ABEILLES ?
Les pesticides sont souvent cités comme responsables du déclin des abeilles. En effet, ils sont parmi les produits les plus répandus et utilisés au monde pour protéger les cultures, en particulier les néonicotinoïdes. A la base, ceux-ci servent à éloigner les insectes qui se nourrissent des plantes en les tuant s’ils les consomment. Ces produits chimiques très proches de la nicotine ont été créés dans les années 80 et ont l’avantage de pouvoir être répandus sur tout, y compris les graines.

Une caractéristique pointée du doigt car les pesticides peuvent facilement atteindre le pollen et le nectar que les abeilles récoltent et dispersent. Pour prouver l’impact méconnu de ces pesticides et les conséquences sur les animaux, des chercheurs ont effectué des tests en Allemagne, en Hongrie et au Royaume uni sur 33 sites différents traités ou non avec le pesticide en question. Et un constat ressort : les pesticides ont bien une influence sur les abeilles.

QUELS SONT LES RÉSULTATS DE CES TESTS ?
Les scientifiques ont découvert que les ruches d’abeilles étaient moins susceptibles de survivre pendant l’hiver, tandis que les abeilles sauvages se reproduisaient moins. L’étude met toutefois en garde sur un point : ce ne sont pas les pesticides qui tuent directement les abeilles. Cependant, l’exposition aux pesticides à bas niveau les rend plus vulnérables, surtout s’il existe d’autres facteurs environnementaux ou des maladies qui affectent déjà la ruche.

D’autres tests ont également été réalisés au Canada. Les résultats ont suggéré que les abeilles chroniquement exposées vivaient moins longtemps. Ils ont également montré que les abeilles récoltaient du pollen contaminé par les pesticides, mais celui-ci ne provenait même pas des cultures traitées avec ces derniers. L’homme a donc un rôle déterminant dans la disparition des abeilles et cette étude pourrait être un premier pas dans la sauvegarde des abeilles.

extrait et source de http://dailygeekshow.com/

Commenter cet article

papi api 14/08/2017 13:36

Qui êtes-vous pour calomnier les apiculteurs ? Vous avez peut être vu un film de propagande ? C’est ainsi que je qualifie « des abeilles et des hommes ». Ce film est avant tout de la propagande, il est truffé de mensonges, de zoom sur des pratiques inqualifiables ou pour le moins de vérités partielles qui ne sont pas la réalité de l’apiculture. Avez-vous vu un seul apiculteur français dans ce film ? Moi aussi, apiculteur français, j’ai été écœuré par ces images choisie comme pour démontrer des pratiques apicoles immondes, en particulier des américains. Par exemple, tout au début quand ce businessman (apiculteur ?) avoue quand il arrive dans les amandiers (culture industrielle polluée à outrance) : « çà sent les dollars ! », C’est à vomir.
On aurait voulu dénigrer les apiculteurs pour faire oublier la responsabilité flagrante et monstrueuse des firmes chimiques qui tuent les abeilles, qu’on ne s’y serait pas pris autrement.
J’ai des abeilles depuis 50 ans, (professionnellement depuis 30 ans) je les aime et elles me le rendent bien. Chez moi elles vivent, elles me donnent du miel selon les rythmes des saisons et de la météo. Elles me donnent la santé et le bonheur de vivre auprès d’elles. Je vous souhaite de connaitre cela un jour.
Svp arrêtez d’êtres crédules et soumis par rapport aux médias, tout, ou presque est mensonge.
Papi api

mireille 10/08/2017 20:27

c'est une evidence tellement evidente qu'elle est terriblement evidente seuls les debiles en esprit en utilisant ces poisons savent tout ca tout en les utilisant,alors sont par consequence des criminels:
cultures, eaux,rivieres,insectes, animaux ,bref toutes vies en subissent les consequences a croire que l'on accepte tout ca puisque nos debiles de politiques et chimistes-labos persistent et signent notre empoisonnement

Colette Dufresne 10/08/2017 16:42

D'accord, les pesticides déciment les abeilles - et les autres insectes pollinisateurs dont on ne parle pas...et pour cause, ces autres insectes ne produisent pas l'or-miel ! Car je pense que la voracité humaine est aussi la grande cause de la disparition des abeilles, dont nous volons et monopolisons la nourriture : LEUR miel. Les abeilles se révoltent contre leur condition d'esclaves et disparaissent, faute de mieux, pour le moment. Il faut voir ce qui se passe avec les abeilles, qui travaillent dans des conditions industrielles, sont considérées comme des outils que l'on déplace, jette, par millions, dans les vergers de Californie, de Chine, et d'Europe. Et le phénomène de mode qui consiste à devenir apiculteur amateur et à régaler les amis avec SON miel (sic) ne va pas améliorer leur sort. Quand, en plus, elles sont nourries avec de l'eau sucrée parce que leur propre garde-manger a été pillé par l'apiculteur, et traitées avec des produits chimiques violents pour les "défendre" de certains insectes prédateurs, la boucle infernale est bouclée. Et je n'ai pas la capacité, comme certains peuples premiers, de grimper aux arbres pour essayer de récolter le miel que les abeilles auront la gentillesse de partager selon leur bon vouloir. Je ne mange plus de miel.

Nous sommes sociaux !

Articles récents