Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le patron de SpaceX précise son plan pour coloniser Mars tout en nous faisant profiter de transports terrestres hypersoniques

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 30 Septembre 2017, 20:57pm

Catégories : #Espace

ette semaine, lors de l’International Astronautical Congress (IAC) à Adélaïde, en Australie, le fondateur et patron de SpaceX, Elon Musk, a précisé son plan présenté en 2016 visant à coloniser Mars, que votre Guru vous invite à consulter pour mieux appréhender la suite. Celui-ci ne consiste pas seulement à établir une base lunaire et une colonie sur Mars au cours de la prochaine décennie, mais aussi à envoyer en orbite terrestre des charges utiles beaucoup moins coûteuses et plus importantes et peut-être même de nous proposer un transport hypersonique sur Terre, histoire de rentabiliser la chose.

En 2016, Elon Musk a fait une présentation et a ensuite publié un document dans lequel il exposait ses idées pour transformer l’humanité en une « espèce multiplanétaire », en construisant une flotte de vaisseaux spatiaux pour transporter des humains et du fret vers la planète rouge. Lors de la réunion de l’IAC à Adélaïde, il a précisé ses idées qui tournent autour de deux concepts déjà bien avancés, appelés lanceur/ fusée BFR et le “Mars Transport”.

Dans son exposé, Musk a réitéré son argument selon lequel une fusée entièrement réutilisable, qui ne requiert qu’un ravitaillement en carburant pour voler, est beaucoup moins chère que la pratique actuelle d’user une fusée à chaque vol, en le comparant à la destruction d’un avion privé de plusieurs millions de dollars à la fin d’un vol.

Musk a déclaré qu’une partie de son plan révisé est basé sur les rapides progrès que SpaceX a réalisés ces dernières années avec le succès des atterrissages de ses fusées/ lanceurs Falcon 9. L’autre facteur fut le développement de systèmes autonomes qui permettront au Dragon V2 de s’amarrer directement à la Station spatiale internationale (ISS) plutôt que d’être guidé par un bras robotique.

Cette mise à jour d’une colonisation de Mars utilise un lanceur “BFR”, consommant du méthane surfondu et de l’oxygène liquide pour alimenter les 31 moteurs Raptor qui engendreront 5 400 tonnes de poussées, permettant de lever une masse totale de 4 400 tonnes.

Comparaison du futur lanceur BFR (surmonté du “Mars Transport”) et de la charge utile en tonne, face aux précédentes versions des fusées réutilisables de SpaceX.

musk-BFRmusk-BFR2

Le “Mars Transport” est un vaisseau spatial interplanétaire de fret ou de passagers réutilisable et ayant la capacité d’atterrir, d’une longueur de 48 m et d’un diamètre de 9 m, avec une capacité de charge utile en ascension à partir de la Terre de 150 tonnes et la capacité de revenir avec une charge utile de 50 tonnes. Cette embarcation pourrait se ravitailler en orbite et entamer son périple vers Mars avec ses réservoirs pleins.

Le “Mars Transport”. (SpaceX)

musk-Transport2musk-BFR3

Entouré d’un bouclier thermique réutilisable, le Transport est propulsé par six moteurs Raptor, quatre moteurs configurés pour être utilisés sous vide et deux pour la pression du niveau de la mer. À l’intérieur, il y a un réservoir commun d’essence / oxydant et, à l’arrière, le vaisseau dispose d’ailes delta avec des surfaces de contrôle pour permettre à l’appareil de fonctionner sur différente planète.

La section de la charge utile du Transport a un volume de 825 m³, supérieur à celui d’un avion A380. Cela permettra à la version passager de transporter 40 cabines avec deux à cinq passagers pour un total de 80 à 200 passagers, en plus d’avoir des espaces communs, des cales de fret, une cuisine et un abri du rayonnement solaire.

Musk a également révélé les concepts de ce qu’il appelle la “Moonbase Alpha”, une référence à la série de télévision Cosmos 1999 et la “Mars City” (représentation en image d’entête). Il envisage de constituer le cœur de la base lunaire à partir de 2022 avec une flotte de six vaisseaux composée de quatre Transports et de deux vaisseaux habités, dont deux Transports sans pilote livrant des fournitures et des appareils permettant de produire du carburant en attendant que Mars soit dans une position orbitale favorable, deux ans plus tard.

Représentation de la “Moonbase Alpha”. (SpaceX)

musk-Lune

Musk voit également le lanceur BFR et la version passagers du Transport comme rendant possible les voyages hypersoniques de passagers avec des fusées lancées verticalement en partant, par exemple, du New York Harbor et débarquant sur une péniche à Shanghai 30 minutes plus tard.

 

 

Pour Musk, sa vision est plus qu’un simple concept, les composants du premier vaisseau sont déjà commandés et son assemblage devrait commencer l’année prochaine.

La présentation d’Elon Musk lors de l’International Astronautical Congress.

 

 

Sur le site de la société SpaceX.

lu ici

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents