Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


L’Angleterre redoute une invasion d’araignées

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 3 Octobre 2017, 18:09pm

Catégories : #Environnement

Au Royaume-Uni, des millions de petites bêtes à huit pattes se faufileraient dans les habitations. La période de reproduction approche et les araignées seraient plus nombreuses que prévu.

Salut les phobiques ! L’Eratigena atrica, la Tégénaire noire, de son petit nom, est dans tous les médias britanniques. « Ces vilaines araignées arrivent et répandent la peur dans le cœur des habitants », dramatise ainsi le Gloucestershire Live.

Au Royaume-Uni, les journaux, chaînes de télévision et sites internet relaient depuis plusieurs semaines de nombreuses photos et témoignages d’habitants « envahis » par la petite bête velue, amatrice des coins sombres et humides des habitations. « Plymouth a été attaqué, et ce n’est pas beau à voir, surtout si vous ne supportez pas la vue de créatures à huit pattes », ose même le Plymouth Herald.

En effet, l’arrivée de l’automne sonne aussi l’heure de se reproduire pour cet arachnide de 8 cm. Malcolm D. Welshman, auteur et ex-vétérinaire, explique dans le Daily Mail que l’été chaud mêlé au temps humide de ces dernières semaines aurait entraîné la prolifération des mouches et autres proies potentielles, ce qui aurait « boosté la population » de la Tégénaire noire. « 150 millions d’individus sont maintenant en marche vers les maisons, à l’approche de la période de reproduction des araignées », ajoute-t-il.

« Il y a 70 % d’arachnophobes en Occident »

La plupart d’entre nous ne sommes pas très excités à la vue de la bête velue. La Tégénaire noire mesure une dizaine de centimètres et se déplace très vite, sa couleur et son goût pour la vie nocturne sont des raisons de plus pour alimenter les peurs.

« Il y a 70 % d’arachnophobes en Occident », indique Christine Rollard, arachnologue renommée du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris. Pour la biologiste, « ces chiffres faramineux ne correspondent pas à la réalité ». Le nombre d’araignées est très difficile à estimer, en considérant que leurs cycles de vie s’étudient souvent sur une dizaine d’années. « Ça ne se fait pas aussi rapidement du jour au lendemain », conteste Christine Rollard.

 

 
La Tégénaire noire aime les endroits frais et humides. (Photo : Parent Géry/Wikimédia)

 

Si des dizaines de Britanniques constatent l’apparition de Tégénaires noires dans leur maison, ce n’est pas un hasard, estime-t-elle : « Les araignées n’envahissent pas les maisons à l’automne, elles y sont présentes toute l’année. Les mâles sont simplement plus visibles à cette période car ils errent pour se reproduire. »

La prétendue augmentation de la population d’araignées géantes dans les maisons du Royaume-Uni ne s’appuie que sur des hypothèses selon la scientifique. En tout cas, nos voisins d’outre-Manche ont, eux, déjà commencé la chasse à l’araignée !

 

Aragog en grande forme dans « Harry Potter et la Chambre des Secrets ». (Photo : Warner Bros)

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents