Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


n patient leucémique en phase terminale guéri sans chimio: explications

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 3 Octobre 2017, 17:41pm

Catégories : #Santé


La leucémie myéloïde aiguë (LMA) est un cancer du sang qui touche chaque année quelque 20.000

personnes aux États-Unis et presque autant en Europe. © thinkstock.

La société biopharmaceutique Celyad a annoncé mardi des premiers résultats cliniques "prometteurs" de son étude "THINK" visant à valider sa technique de thérapie cellulaire CAR-T. "Ce résultat dépasse nos attentes", nous affirme Nicolas Van Hoecke, le directeur de la communication et des relations avec les investisseurs chez Celyad. Un premier patient, atteint de leucémie myéloïde aiguë (LMA) réfractaire et récidivante, a ainsi été guéri après s'être vu administrer la thérapie mise au point par la biotech basée à Mont-Saint-Guibert et sans avoir subi de chimiothérapie au préalable.

"Nous sommes ravis de cette première réponse clinique objective obtenue avec notre produit CYAD-01 (CAR-T NKG2D). C'est la toute première fois qu'un patient souffrant de LMA réfractaire récidivante atteint le stade de MLFS (réponse morphologique complète, NDLR) après avoir été traité avec des cellules T génétiquement modifiées et ce, sans chimiothérapie lymphodéplétante préalable ni administration d'un traitement concurrent au produit CYAD-01", se réjouit le CEO de Celyad, Christian Homsy, cité dans un communiqué.

La leucémie myéloïde aiguë (LMA) est un cancer du sang qui touche chaque année quelque 20.000 personnes aux États-Unis et presque autant en Europe. Étant donné que l'incidence de la LMA augmente avec l'âge, il est très probable que le nombre de cas diagnostiqués augmente à l'avenir au vu du vieillissement de la population, souligne Celyad. À ce jour, 14 patients ont été traités dans le cadre de l'essai THINK mené aux États-Unis et en Europe. La société biopharmaceutique a bon espoir que sa thérapie soit efficace pour plusieurs types de cancer. 

"Il était en phase terminale"
"C'est une très bonne nouvelle", nous affirme Nicolas Van Hoecke, le directeur de la communication et des relations avec les investisseurs chez Celyad. "Ce résultat dépasse nos attentes. Nous n'aimons pas trop parler de guérison. Par exemple, il faut attendre cinq ans avant de parler de guérison complète pour un cancer du sein car il y a parfois des rechutes. Dans notre cas, le patient ne présente plus de cellules cancéreuses dans le sang ni au niveau de la moelle osseuse. Il a positivement réagi à la dose la plus faible des trois stades, ce qui est évidemment bon signe. Il était en phase terminale. Certaines cellules précises sont choisies, modifiées génétiquement, puis réinjectées dans le sang. Elles sont dès lors mieux armées pour lutter contre le cancer. Mais le résultat n'a pas eu le même effet pour deux autres patients, ce qui n'est pas très étonnant. Ils seront suivis à long terme et on verra comment ils vont réagir lorsque nous augmenterons la dose".

Vers 9h15, le titre Celyad gagnait plus de 11% à la Bourse de Bruxelles, à 55,50 euros, dans des volumes d'échange considérables.

Source

Commenter cet article

ggg 05/10/2017 09:37

vive le transhumanisme! je blague évidemment - en général il faut voir sur une période de plus de 5 ans s'il n'y a pas eu une rechute car malheureusement c'est très souvent le cas.
d'autres parts quels sont les effets sur l'organisme de cellules génétiquement modifiés ...( aucun retour pour le moment en tout cas on n'en parle pas ).
Perso, je pense que c'est plus un effet pour récolter des fonds que de soigner.

Nous sommes sociaux !

Articles récents