Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


BAYPRESS® : CE MÉDICAMENT NE SERA PLUS VENDU À PARTIR DE JANVIER 2018

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 27 Novembre 2017, 11:37am

Catégories : #Santé

Le Quotidien du pharmacien annonce l'arrêt de la commercialisation de Baypress® 10mg et 20mg, un médicament antihypertenseur prescrit en cas d'hypertension artérielle. Le stock ne sera pas renouvelé et l'épuisement de stocks est estimé à la fin de l'année. 

 

Un nouveau médicament s'ajoute à la liste de ceux qui ne seront plus vendus. Le quotidien du pharmacienannonce l'arrêt de la commercialisation de l'antihypertenseur Baypress® (niatradipine) 10 mg et 20mg. Après épuisement des stocks, qui devrait avoir lieu avant la fin de l'année, selon le média, le médicament ne sera plus disponible dans les pharmacies.

Il ne doit pas être arrêté brutalement

Ce médicament appartient à la classe thérapeutique : cardiologie et angéiologie. Son principe actif est un inhibiteur calcique sélectif à effet vasculaire prescrit dans le cadre d'un traitement de l'hypertension artérielle. Son rôle ? Empêcher le calcium d'entrer dans les cellules musculaires lisses, une réaction qui entraîne une baisse de la contraction et ralentit la pression artérielle.

Le quotidien du pahrmacien alerte sur le fait que ce traitement ne doit pas être arrêté brusquement et que les patients concernés doivent être prévenus afin qu'ils se rendent chez leur médecin traitant pour trouver une solution alternative sans danger. D'autres médicaments du même type sont encore disponibles en France :Nidrel® 10 mg et 20mg, Nitrendipine® Mylan et Nitrendipine® Teva .

 

Hypertesion artérielle : les traitements d'urgence

Des douleurs thoraciques et un essoufflement sont souvent des signes d’œdème pulmonaire aigu. Ces patients nécessitent une injection de nitroglycérine pour soulager le cœur très sollicité et des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine pour réguler le débit cardiaque. En cas de dissection aortique, un vasodilatateur comme le nitroprussiate doit être administré. L’hypertension artérielle peut aussi être responsable d’une encéphalopathie qui se manifeste par des nausées, des vomissements, des troubles visuels et neurologiques. Chez ces personnes, du labétalol est injecté en intraveineuse.

 

Bénédicte Demmer, journaliste santé 

Source : Le Quotidien du pharmacien.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents