Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Preuve scientifique à l’appui : Le vaccin contre la grippe est avéré inefficace en raison de la façon dont il est fabriqué

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 4 Novembre 2017, 18:39pm

Catégories : #Santé

Une nouvelle étude révolutionnaire publiée par des chercheurs de l’Institut de recherche Scripps (IRST) en Floride a déterminé que la façon dont les vaccins antigrippaux ont été produits depuis leur découverte, est fondamentalement défectueuse et que le résultat final rend ces vaccins inefficaces.

Cela concerne la façon dont les développeurs de vaccins utilisent les œufs de poule comme incubateurs pour la croissance du virus de la grippe en une saison donnée, une pratique qui est controversée en raison du fait que l’utilisation d’embryons de poule dans les vaccins provoque des allergies aux œufs.

Depuis au moins 70 ans, les fabricants de vaccins injectent des virus grippaux dans les œufs de poule afin de leur donner le temps de se reproduire. Une fois cette réplication terminée, le liquide est drainé des œufs et le virus est extrait.

Les œufs eux-mêmes fonctionnent comme un environnement de croissance artificielle où les virus de la grippe s’épanouissent.

Mais selon les résultats de cette nouvelle étude publiée dans PLOS Pathogens, les œufs de poule finissent par perturber les principaux sites cibles d’anticorps à la surface des virus de la grippe, les rendant moins efficaces plus tard quand ils sont injectés dans les corps humains.

«Maintenant, nous pouvons expliquer à l’échelle atomique, pourquoi la production de vaccins à base d’œufs pose problème», a déclaré Nicholas Wu, Ph.D., un des principaux auteurs de l’étude.

La façon dont les vaccins sont produits en série les fait muter, les rendant inutilisables :

Pour l’étude, Wu et ses collègues ont testé la progression du virus de la grippe H3N2 lors de son incubation dans des œufs de poule. Le H3N2, après tout, est l’un des divers sous-types de la grippe qui est devenu plus prévalent et virulent, ce qui explique pourquoi il finit généralement dans les vaccins contre la grippe année après année.

En utilisant une technique d’imagerie à haute résolution connue sous le nom de cristallographie aux rayons X pour examiner de plus près le H3N2, l’équipe a découvert qu’une protéine clé du virus change tellement lors de l’incubation des œufs de poule qu’elle ne fonctionne plus chez les humains.

En fait, le résultat final est que les cellules d’oiseau plutôt que les cellules humaines finissent par devenir un meilleur ajustement. Cette mutation est décrite dans l’étude sous le nom de L194P, qui se trouve dans la glycoprotéine d’hémagglutinine de H3N2, également appelée HA.

On dit qu’il perturbe complètement la région de la protéine que le système immunitaire humain peut reconnaître, la rendant complètement inefficace dans tous les termes pratiques.

Pour qu’un vaccin antigrippal (ou tout autre vaccin, d’ailleurs) soit considéré comme efficace, il doit déclencher activement une réponse immunitaire à l’intérieur du corps qui aboutit à la création d’anticorps pour combattre l’élément réel.

Mais la mutation du H3N2 qui résulte des procédures d’incubation conventionnelles pendant la production du vaccin laisse le virus impuissant, pour ainsi dire.

source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents