Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Spiruline: l'agence sanitaire alerte sur ces produits vendus sur Internet

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 29 Novembre 2017, 16:05pm

Catégories : #Santé

Ils se présentent sous la forme de comprimés ou de gélules. Les compléments alimentaires à base de spiruline, une algue riche en protéines, en vente sur Internet peuvent contenir des toxines, des bactéries et des traces de métaux (plomb, mercure, arsenic), selon l'agence sanitaire Anses. Cette dernière recommande aux consommateurs de privilégier les circuits "les plus classiques" et "les mieux contrôlés" pour s'en procurer.  

L'agence sanitaire alerte sur ces produits vendus sur Internet et dans les salles de sport. Elle recommande aux consommateurs de privilégier les achats en pharmacie.

En clair, privilégier les pharmacies et les parapharmacies notamment, plutôt que d'aller sur le Web ou dans les salles de sport ou de gym qui sont des circuits moins bien contrôlés. Cette supplémentation est en outre déconseillée aux personnes qui ont "un terrain allergique" et à celles atteintes d'une maladie génétique rare, la phénylcétonurie, ou qui présentent une vulnérabilité musculaire ou hépatique. 

Troubles digestifs, atteintes musculaires

Pour les végétaliens, "la spiruline n'est pas une source fiable de vitamine B12", ajoute la professeure Irène Margaritis, chef de l'unité d'évaluation des risques liés à la nutrition de l'agence sanitaire qui publie ce jeudi un avis sur les risques liés à la consommation de ces compléments alimentaires à base de spiruline. Cette vitamine est surtout présente dans la spiruline sous forme d'une substance analogue inactive, et ne permet pas de répondre à leurs besoins, explique l'agence. 

Ce sont des signalements d'effets indésirables (troubles digestifs, atteintes musculaires et du foie), susceptibles d'être liés à ces produits, qui ont conduit l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) à réévaluer les risques associés à ce type de compléments, explique cette dernière. Elle note toutefois qu'"en dehors du risque de contamination, la spiruline ne semble pas présenter de risque sanitaire à faibles doses". 

"C'est la qualité de fabrication qui pose problème"

La spiru...Lire la suite sur L'Express.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chosson 30/11/2017 16:16

J'ajoute.
Je m'approvisionne en suppléments alimentaires aussi bien chez les distributeurs locaux que sur internet.
J'ai vu chez des spécialistes locaux :
Des produits dépassant la date limite de vente, des produits moisis.
Des produits de moindre qualité: Exemple du curcuma récolté trop tôt. (Il est jaune clair)
Des sachets ne contenant pas le même produit que la description sur l'emballage: Un sachet de myrtilles séché, rempli de grains de raisins noir séché!

chosson 30/11/2017 16:01

CVoilà un article qui s’apparente à une manipulation en vue d’orienter le consommateur vers des circuits de distribution du pays pour retenir la monnaie dans les limites de nos frontières.

Ne soyez pas dupes tant que l’article est vague. Il ne cite aucun fournisseur du web, ni même les niveaux de toxines, bactéries, etc. Il reste des plus flous.

Rien dans l’article ne vous certifie que les distributeurs dits ‘circuits classiques’ ne s’approvisionnent pas aux mêmes grossistes, ou aux mêmes entreprises que ce qui est vendu sur internet.
L’article évite aussi de vous indiquer un fournisseur sérieux présent sur internet. Pourtant il en existe.

Un article presque pour rien, sauf pour vous manipuler.

Nous sommes sociaux !

Articles récents