Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


THÉORIE DE LA TERRE PLATE : le cosmonaute russe Sergueï Riazanski donne son avis

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 20 Décembre 2017, 13:00pm

Catégories : #Espace

Alors qu’il revient à peine de l’ISS, Sergueï Riazanski s’étonne de la théorie qui a mis le feu aux réseaux sociaux en 2017, celle de la terre plate : « En ce qui concerne la Terre plate, vous savez, c’est la tendance du temps. Il est tellement facile de troller une personne célèbre sur les réseaux sociaux, l’attaquer et l’insulter. […] Je perçois cette théorie de la Terre plate comme un excellent trolling cosmique de masse, rien de plus. Bien sûr, rien de sérieux derrière cette théorie n’en vaut la peine. C’est juste du hooliganisme pour voir ce qui va se passer, que répondra le cosmonaute. Sur les réseaux sociaux, je ne communique pas, parce que je suis désolé de perdre mon temps pour expliquer aux gens la physique la plus simple ».

 
 

 
 

Malheureusement, pour lui, les adeptes de cette théorie ne croiront plus rien. On aura beau leur montrer des preuves, ils les balayeront d’un revers de la main. Une idée très ancrée chez certains, au point qu’en novembre dernier, les partisans de la théorie de la Terre plate ont tenu en novembre leur propre conférence dans le but de rejeter l’idée d’une terre ronde. Devant un tel engouement, le cosmonaute a son idée sur ceux qui alimentent la théorie :

« D’un autre côté, pourquoi pas, bien, si un homme est déterminé à troller, alors il vient sur internet. En même temps, si vous remarquez, en général, ce sont des gens qui inventent des pseudos et n’agissent pas toujours sous leur vrai nom. Parce c’est aussi admettre votre propre bêtise, il faut avoir du courage », a conclu le Russe.

UNE VIDÉO PANORAMIQUE EN EN GUISE DE PREUVE

Pour prouver à tout le monde que la théorie de la terre plate est une bêtise, en août dernier, les cosmonautes russes Sergueï Riazanski et Fiodor Iourtchikhine, ont tourné une vidéo panoramique sur 360°, lors d’une sortie dans l’espace. Celle-ci démontre que notre planète est bien ronde. Malgré tout, les acharnés platistes (NDLR : Nom donné aux adeptes de la théorie de la terre plate) crient sur tous les toits que la vidéo est truquée. Il s’agirait, selon eux, d’images de synthèse. La vraie question dans tout cela est de savoir quel est l’intérêt de nous cacher que la terre est plate… Dans tous les cas, ici, nous avons choisi le camp de la rondeur planétaire.

Bob Bellanca (btlv.fr/souvre Sputnik)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

denis 03/10/2018 17:17

Et si la terre était plate ?- l'eau de part sa nature est au repos est horizontal n' est-ce-pas ?
sur planète (plat et net ) il y a 70 % de masse liquide est-il possible que cette masse d eau puisse
s' arrondir?????

Son 23/03/2018 17:56

La vidéo ressemble une mise en scene, regardez bien comment la terre tourne trop vite alors qu’elle est censé faire une tour en 24h ici elle le fait en 5 h minimum. Et puis on voit que c’est fait avec un écran vert. Y’a trop de preuves que la terre est plate, et ce mec travaille avec les states parce que la Russie sait ce qu’il se passe de l’autre côté du ciel, ils ont envoyé des fusées et elles explosent en laissant une flaque d’eau géante et une traînée comme si elle était dans de l’eau, on aurait dit un ovni

Patrice Albert 21/12/2017 19:35

Un cosmonaute pour démentir la théorie de la terre plate : un dur challenge !
Je doute de tout aujourd'hui, la terre ronde n'est plus une évidence, mais je n'adopte pas pour autant une nouvelle théorie. Les aventures spatiales, sur la lune en particulier, me paraissent très suspectes.

Orange 21/12/2017 07:08

Mr Sergueï Riazanski étant revenu de l'espace, peut nous expliquer comme la déglutition se produit en apesanteur.

lz 20/12/2017 19:21

lou: je suis pas sur de tout, mais je peux dire que ce que vous mettez en avant ne me laisse pas insensible à vos arguments qui méritent effectivement d'être pris en considération . merci

eaglestar 20/12/2017 19:11

bonjour

Lou, ce que tu dis est plus que censé, continue....

eaglestar

lou 20/12/2017 18:29

cette vidéo ne prouve pas que la terre est sphérique et ne prouve pas que la terre est plate.

Pourquoi nous mettre une vidéo de 3 min, je pense que la terre ne se résume pas à 3 minutes ça j'en suis sûr pour le reste nous avons à faire à des gens de mauvaise foi . Car tout ce spectacle rapporte des millions de dollars par jour pour nous montrer que cela ! bonne blague. A part des secteurs des nuages et eaux rien de bien concluant.

Je vous invite à visionner le film gravity, superbe film hyperréaliste mieux que la nasa, bref des pros, ce film a été tourné en piscine. et bien j'ai été bluffé comme beaucoup de spectateurs !

La nasa travaille à fond sa communication, car son bateau prend l'eau depuis quelques temps !




Je suis prêt à avoir un débat ouvertement publique avec ces soi-disant scientifiques. je vous donne quelques pistes ci-dessous, juste de quoi se remettre en question car nous avons aussi un cerveau et nous avons aussi le droit de l'utiliser, d'autant plus que maintenant nous avons du matos pour apporter des preuves et des arguments.

Nos modèles scientifiques ont été élaborés sur une réflexion théorique (pensée subjective) sans preuve réelle de notre réalité vivante; théorie du Big bang, théorie de l'évolution, théorie de la préhistoire ( les dinosaures ), théorie de la spéculation, théorie de l'univers, héliocentrisme, théorie gravitationnelle, théorie de corriolis, théorie des cordes, théorie du Père Noël, la théorie du tout et de rien ...etc

Tous nos modèles sont construits sur une pyramide de théories et vous allez comprendre que si plusieurs théories sont erronées et bien l'ensemble est lui aussi erroné.

Donc pour cela un mécanisme va être mis en place pour tenir cette illusion, qui est la religion ultime: le scientisme.

( mécanisme de schémas théoriques dogmatiques de raisonnement de pensée globalisée )

Je précise que les mathématiques sont des outils permettant d'exprimer une causalité (physique, mécanique, chimique, organique, électrique, économique) en une modélisation mentalisée afin d'interpréter le sens de notre perception.

Donc cela implique de mettre des structures de plus en plus complexes afin que nous nous éloignons du référentiel de causalité. Cependant il est évident que tout n'est pas erroné mais si la pensée causale l'est au premier niveau cela engendre un faux modèle, une illusion. Et si cette illusion est créée et programmée en chacun, il est extrêmement difficile de se remettre en cause (schéma de mimétisme ou programmation neuronale ou implant psychique ou peur de perdre ses référentiels inter-social: le jugement des autres), et c'est là qu'intervient la mise en scène : faire croire à une réalité qui n'existe pas; une réalité virtuelle appelée aussi réalité augmentée. C'est tout l'art du magicien !



Ce dossier sur le géocentrisme n'est pas ici pour vous faire admettre quoi que ce soit c'est un exemple parmi tant d'autres, mais de vous apprendre à réfléchir avec nos propres connaissances personnelles et notre bon sens de l'observation.

Prenons un exemple que tout le monde peut réaliser chez soi avec un globe terrestre. Avant d'analyser un système prenons un référentiel le plus près de notre réalité puis l'étendre vers des horizons plus conséquents.

On nous dit que la Terre tourne sur son axe à une vitesse de 1666 km/h à l'équateur et sous nos latitudes en moyenne de1000 km/h soit entre 200m/s et 250m/s. cette base valide la rotation terrestre donc, le fait que la terre est une sphère gravitant autour du soleil. Sur le plan pragmatique, nous pouvons observer que les avions n'auraient aucune chance de pouvoir attérir sur une piste qui se dérobe à une vitesse de 200 m/s, cela impliquerait le crash systématique de l'appareil. Si nous travaillons avec les vitesses relatives et absolues sur l'établissement des plans de vol, considérons l'aller-et-retour d'un même plan de vol avec le même appareil dans des conditions climatiques stables, nous observons toujours des durées de vol quasiment à l'identique. Il est impossible d'obtenir ce mécanisme avec le modèle héliocentrique, car si l'avion se déplace à une vitesse constante en opposition de phase de vol longitudinal par rapport à la rotation terrestre, la durée de vol serait très courte par rapport au déplacement de l'avion dans le sens de la rotation terrestre (principe de la mécanique des fluides). L'avion devrait dans le dernier cas compenser la vitesse de la rotation terrestre donc mettre beaucoup plus de temps à atteindre son point d'arrivée. Cela démontre tout simplement que l'aller et le retour d'un même plan de vol en durée de temps aurait un écart type très important, ce qui n'est pas le cas dans notre réalité physique. Donc la Terre ne tourne pas sur son axe ! elle est stationnaire.

Tout le monde connaît la célébre citation de Lavoisier qui dit la chose suivante: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Certes, cependant si nous prenons la science actuelle, nous apprenons que l'origine de notre univers découle du Big Bang qui vient de nul part, s'ensuit tout le mécanisme de l'évolution et du Darwinisme d'où la notion de mécanisme de création chronologique (ne pas confondre avec le créationnisme qui découle de la pensée d'un Dieu ou d'une religion ). Encore une fois de plus, les pensées de nos savants sont saturées de paradoxes. La maxime « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » attribuée à Lavoisier, est simplement la reformulation d'une phrase d'Anaxagore de Clazomènes : « Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau ». Cette citation est valable en partie dans le domaine de la chimie mais, n'est pas applicable sur un plan systèmique de la vie terrestre.





Prenons un autre exemple qui demande un peu plus d'attention. Pour mesurer une distance nous utilisons l'unité métrique. Pour mesurer un temps, une durée, nous utilisons les secondes. Pour mesurer une vitesse nous utilisons une distance par une durée. Pour mesurer une distance d'un astre à un astre nous utilisons les années-lumière qui est avant tout une unité de temps et pas de distance. Sachant d'autant plus, que la vitesse de la lumière n'est pas constante puisqu'elle dépend de la structure de l'environnement ( consistance de la résistance moléculaire d'une structure) qu'elle traverse. La notion années-vitesse lumière aurait été plus appropriée sur le plan scientifique puisque dans ce cas nous aurions ( [unité de temps en seconde] x (300 000 [km]/[s]) ), cela donne dans ce cas précis, une distance.

Pour ceux qui possède un télescope, je laisserai le soin d'observer Jupiter et Saturne à la même période avec le même objectif. Vous allez observer ces deux astres, et vous allez vous apercevoir que les deux astres ont sensiblement toujours la même taille, reproduisez l'expérience tout au long de l'année et sur plusieurs années. Le problème c'est que Jupiter ayant pour rayon 69911kms est à 778 millions de Kms du soleil et Saturne ayant pour rayon 58232 kms est à 1.429 milliards de kms du soleil. Saturne fait environ 60% du volume de Jupiter. Logiquement, nous devrions observer une différence significative de taille entre les deux astres( x1.5 à x2.5 ) même si ces astres ont pour référentiel la distance du soleil et aussi, une distance variable par rapport à la Terre suivant leur position par rapport à leur mouvance gravitationnelle ( leur révolution autour du soleil ).





Concernant le champ magnétique terrestre, nous apprenons que nous possédons un noyau de fer en fusion homogène, cela provoque évidemment une force magnétique uniforme multidirectionnelle car nous sommes sur une forme sphérique ( ne pas confondre avec une forme torique). Lorsque vous utilisez horizontalement votre boussole cette dernière vous indique le nord magnétique. Par contre lorsque vous utilisez votre boussole de façon verticale cette dernière indique aucune direction magnétique et cela n'est pas logique puisque l'aiguille devrait s'orienter vers le sol par un effet d'attraction magnétique ( sans parler de la force de gravité; l'aiguille en équilibre centrée sur son axe a un côté plus lourd que l'autre mais cela n'est qu'un détail ). Nous observons que la boussole pointe toujours vers le point référentiel de magnétisme nord quelle que soit sa position sur Terre, cela ne peut être appliquer que sur une surface plane. Nous tournons toujours autour de ce même référentiel magnétique; un axe magnétique où tous les astres ( la voute étoilée en fond où les étoiles gardent toujours une position statique vis à vis de leurs voisines et au plus proche desdites planètes, la lune et le soleil ) tournent autour, appelé aussi dans les sciences anciennes l'axe du monde. (axis mundi). L'étoile polaire donne ce référentiel la nuit, car toutes les étoiles tournent autour de ce point depuis la nuit des temps.

Autres soucis des plus délicats, concernant la croûte terrestre et son magma, il faut comprendre que lorsque vous réalisez une combustion vous avez besoin d'oxygène, il est impossible de réaliser ce type d'expérience sous la Terre ayant pour volume une forme sphérique fermée, il n'y a pas de volume d'oxygène suffisant pour réaliser une telle combustion. Comment un noyau de fer peut être en fusion, si nous ne connaissons pas la source d'énergie qui le met en fusion. Il faut bien comprendre que ce que vous avez appris ne sont que des théories; personne n'a foré la terre au delà de 12 kilomètres de profondeur, car au delà de ce point les foreuses en diamant se brisent.



Autre exemple, on nous explique que nous sommes allés dans l'espace tout en maitrisant la capacité de se déplacer dans cet environnement définit comme vide. Nos fusées utilisent notre atmosphère pour s'appuyer sur l'air afin de se mouvoir. Le problème c'est que l'atmosphère se rarifie au fur et à mesure que nous prenons de l'altitude et, la pression diminue pour atteindre l'état de vide. Aucune technologie actuelle ne peut se déplacer en maitrisant sa trajectoire et sa vitesse dans le vide par un effet d'appui mécanique de propulsion, pas de propagation de son dans le vide (sauf dans les films Hoolywood évidemment ), sans parler aussi du problème de l'activation de la combustion malgré l'apport de réserve d'oxygène ( dans le vide pas de combustion possible, il faut impérativement une atmosphère, d'où pressurisation ! ) et, aussi du niveau de radiation et température extrêmes sur les organismes vivants ( la traversée de la ceinture de Van Allen ). En regardant de plus près, nous pouvons avoir de gros doutes sur nos engins spatiaux quant à leur précision de leur mission dans l'espace. Le vide possède des forces englobant la structure, ces dernières s'orientent de l'intérieur du corps vers l'extérieur de celui-ci, tout l'inverse de la pression. Lorsque le vide est établit autour de la matière moléculaire de la structure, celle-ci est étirée, voir disloquée. C'est pour cela que la combustion ne peut pas se réaliser dans cet environnement. Si vous mettez un récipient d'eau sous cloche de vide vous obtenez un état qui ressemble à une ébullition sans vapeur. Donc techniquement les astronautes ( pour information : le corps humain est constitué en moyenne et suivant l'âge de 75 % d'eau) devraient posséder une enveloppe de pression nécessaire et substancielle pour faire obstacle à la puissance du vide ce qui n'est pas le cas. D'autant plus que leur entrainement sur Terre s'effectue en piscine d'où une pression conséquente suivant la profondeur des bassins. Ils ne s'entrainent pas en condition réelle sous un environnement en absence de pression et c'est bien là tout le paradoxe.

Le vide est un environnement très hostile à la vie, puisqu'il est en opposition physique à la pression. Dans le modèle héliocentrique, nous apprenons que nous vivons sous une atmosphère avec une pression fluctuante ( crée par le soleil, la lune, les courants marins etc...) suivant la météo, cela permet la vie, la ionisation. Cette réalité est bien connue. Dans ce modèle, la pression atmosphèrique donc notre atmosphère englobe toute la terre sphérique avec une certaine épaisseur. Cependant si nous prenons un peu de recul philosophique et physique, le vide qui possède un espace volumétrique tellement énorme voir infini dans l'univers, sa force aurait aucune difficulté à absorber la totalité de notre atmosphère terrestre en une fraction de seconde alors comment se fait-il que le vide reste à sa place tout en laissant un volume atmosphérique suffisant à notre Terre. Y a-t-il une membrane, ou une frontière matérielle qui sépare ces deux états. Cette réflexion a l'air d'être la clé de l'énigme sur quoi nous vivons véritablement.





Concernant la courbure terrestre, nous allons prendre un exemple que tout le monde peut expérimenter par temps dégagé. Il suffit de se rendre au col du Béal (45°41'09'' N // 3°46'59''E) afin d'observer la chaîne du Mont Blanc (45°50'1.11'' N // 6°51'52,54'' E) se situant à plus de 240 kms de distance. En calculant la courbure terrestre (http://earthcurvature.com/) entre ces deux points, nous obtenons une différence de potentielle de hauteur de 4520 mètres. La photo prise en mode zoom à Pierre-sur-Haute au col du Béal à 1600 mètres d'altitude nous montre la chaîne du Mont Blanc commençant à une altitude d'environ de 1800 mètres pour atteindre le sommet à 4810 mètres. Sachant que les pré-Alpes cachent le pied de la chaîne du Mont-Blanc. Si la courbure terrestre existait véritablement, nous ne pourrions pas obtenir ce type de photo, la chaîne du Mont Blanc ne serait pas visible dans sa globalité. Afin détoffer l'observation, si nous pivotons de 180° environ sur notre axe, nous voyons la chaine du Puy-de-Dôme et au delà à plus de 100 kms de distance tout en observant les mêmes altitudes de différents points géographiques (une droite passe par deux points, si d'autres points géographiques passent par cette même droite en ayant la même altitude on peut considérer une rectiligne de l'ensemble). Pour avoir fait l'ascension du Mt BLANC, je peux vous confirmer au point culminant que l'horizon ( horizontal donc plat pas de courbure comme son nom l'indique ) était plat à perte de vue toujours par rapport à ma vision; cela prouve que s'il y a une courbure convexe, le rayon terrestre serait bien plus important que celui, que l'on nous présente depuis le début du modèle sphérique. De ce même point de vue, nous pouvons observer aussi les hautes Alpes à plus de 380 kms. Donc la courbure terrestre est une invention pour maintenir une illusion ( Quelques scientifiques de hauts niveaux dénoncent cette courbure ), une réalité qui n'existe pas.



Beal

source: http://camping-la-vallee-verte.fr/fr/alentours/col-du-beal

Donc cela remet en question le référentiel de base qui s'étend à des niveaux d'investigations que l'on peut remettre en cause; par exemple l'astrophysique et bien d'autres interfaces scientifiques liées à ce pivot sur quoi nous vivons véritablement.

L'objectif est de maintenir le modèle héliocentrisme, par tous les moyens technologiques possibles ( cinéma, marketing scientifique, médias, éducation, new age, mise en place de thèses complotistes ET, 9ème planète, 2012, fin du monde, extraterrestre, ovni afin de créer des diversions et de destabiliser les esprits, organisation, fondation, théories gravité ( attention: ne pas confondre avec l'accélération par rapport aux lois de newton qui elles, sont bien avérées par rapport au modèle de la réalité des lois naturelles ) certains modèles mathématiques , montage photos cgi - photoshop ,machine learning c'est l'algorithme qui trouve les exoplanètes, simulateur, fusées, modules, lentilles fish eyes, films, image subliminale, missions dites spatiales, acteurs, comédiens, pseudo experts...etc) depuis plus de 5 siècles ! De plus, cela engendre des budgets colossaux pour les nations, afin de financer cette organisation; c'est le prix du mensonge !

C'est la fabrique des imposteurs, des vendeurs de rêve, du tour du globe, vend des globes ( vendée globe ), c'est un véritable spectacle !

Si je puis rassurer les esprits décontenancés par rapport à ce paradigme, la légende du Père Noël a encore de beaux jours devant elle ! Cette programmation est transmise de génération en génération, l'apprentissage du mensonge universel. Une vérité qui dérange, un mensonge qui rassure.



Dans tout système complexe plus on s'éloigne du référentiel tangible de base plus les incertitudes sont importantes.


Il y a deux histoires; l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des événements " Honoré De Balzac "

Nous ne cherchons pas la vérité, mais l'effet produit... Plus un mensonge est gros, plus il passe " Goebbels "

L'individu est handicapé de se retrouver face à une conspiration si monstrueuse qu'il ne peut croire qu'elle existe "J.Edgard Hoover FBI"



Le monde scientifique auquel j’appartiens est largement aussi corrompu que le monde politique. " Haroun TAZIEFF"

La science n'est pas la révélation de la vérité en tant que telle. " Aurélien BARRAU AstroPhysicien"


-------------------------------------

Les analphabètes du 21 ème siècle ne seront pas ceux qui ne savent pas lire, ni écrire.

Ce seront ceux qui ne savent pas apprendre, désapprendre, et réapprendre " Alvin Toffler "



On ne peut penser, raisonner, réfléchir, déduire que si l'on a d'abord senti, perçu, reçu "IIKE Angela Maréchal "

La logique 26/01/2018 15:23

`On nous dit que la Terre tourne sur son axe à une vitesse de 1666 km/h à l'équateur et sous nos latitudes en moyenne de1000 km/h soit entre 200m/s et 250m/s. cette base valide la rotation terrestre donc, le fait que la terre est une sphère gravitant autour du soleil. Sur le plan pragmatique, nous pouvons observer que les avions n'auraient aucune chance de pouvoir attérir sur une piste qui se dérobe à une vitesse de 200 m/s, cela impliquerait le crash systématique de l'appareil. Si nous travaillons avec les vitesses relatives et absolues sur l'établissement des plans de vol, considérons l'aller-et-retour d'un même plan de vol avec le même appareil dans des conditions climatiques stables, nous observons toujours des durées de vol quasiment à l'identique. Il est impossible d'obtenir ce mécanisme avec le modèle héliocentrique, car si l'avion se déplace à une vitesse constante en opposition de phase de vol longitudinal par rapport à la rotation terrestre, la durée de vol serait très courte par rapport au déplacement de l'avion dans le sens de la rotation terrestre (principe de la mécanique des fluides). L'avion devrait dans le dernier cas compenser la vitesse de la rotation terrestre donc mettre beaucoup plus de temps à atteindre son point d'arrivée. Cela démontre tout simplement que l'aller et le retour d'un même plan de vol en durée de temps aurait un écart type très important, ce qui n'est pas le cas dans notre réalité physique. Donc la Terre ne tourne pas sur son axe ! elle est stationnaire.`

Je ne suis pas allez plus loin. Pas la peine. Ce paragraphe montre que visiblement vous n'allez pas assez loin dans vos observations. L'air, notre atmosphère à une réalité physique. Je ne pense pas que l'on puisse remettre en question ça, sinon le vent serait aussi dans le complot. Si la terre tourne sur elle même, il en est de même pour l'air qui nous entoure ou à fortiori un avion qui se retrouve dedans. Et si tu veux un exemple bien vérifiable de ce que je dis, regarde ce qui se passe quand on prend le train. Tout ce qui fait partie du train se déplace avec lui, sinon on ne pourrait pas se déplacer dedans. Lorsque l'on est dans un train, les seules indices qui nous font prendre conscience de la vitesse sont le défilement du paysage, les cahots, les changement de vitesse et de direction et le bruit. En revanche en ligne droite, sur du plat et à vitesse constante, on sens déjà beaucoup moins la vitesse. Conclusion ? Votre argumentation n'est pas logique. Avoir un esprit critique, c'est bien. Ne pas croire tout ce qui est dit aussi. Mais sans raisonnement un minimum logique, c'est complètement vain.

anckou 20/12/2017 18:27

b'en si la terre est plate ,en plus elle dérive sur le dos de 4 éléphants eux même juchés sur une tortue

merci mr pratcett

André Levrier 20/12/2017 16:51

Je dis à ces théoriciens de la terre plate que j'adhérerai à leur thèse lorsqu'il me démontreront qu'ils peuvent produire des bulles de savon plates, vu que les lois physiques sont les mêmes pour les planètes, les étoiles ou les bulles de savon. le sujet est donc clos car ils ne pourront jamais y parvenir.

anckou 21/12/2017 11:35

les bulles de bd sont plates ,celles du papier du même nom pareille et ne dit on pas un pla nisphere
ha

xdelta 20/12/2017 19:18

moi je fais de l'astronomie et je ne sais que penser concernant le fait que la lune ne tourne pas sur elle-même. et le soleil je ne le vois pas comme la nasa nous le montre.
alors oui j'ai des doutes sur ce que j'ai appris .Pour ceux qui pense être sur de savoir tout ( suffisance égotique ),je vous laisse avec cette citation de Kant:

On mesure l'intelligence d'un individu à la quantité d'incertitudes qu'il est capable de supporter.

Emmanuel KANT

Nous sommes sociaux !

Articles récents