Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Alerte aux risques de graves effets secondaires avec le traitement de la maladie de Lyme

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 14 Janvier 2018, 15:54pm

Catégories : #Santé

Traitements antibiotiques de la maladie de Lyme chronique : risques d'effets secondaires graves (CDC américains)

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) gouvernementaux américains mettent en garde contre le diagnostic et les traitements de la maladie de Lyme chronique.

Dans un rapport publié le 16 juin, ils rapportent des cas d'infections bactériennes sévères acquises durant le traitement de personnes ayant reçu un tel diagnostic.

La maladie de Lyme, indique le rapport, « est une condition de santé bien connue causée par une infection par la spirochète Borrelia burgdorferi sensu lato (bactérie). Les caractéristiques de l'infection précoce incluent l'érythème migrant, la fièvre, des maux de tête et la fatigue. Si elle n'est pas traitée, la bactérie peut se disséminer dans tout le corps et provoquer une méningite, une cardiose, une neuropathie ou une arthrite. Le traitement recommandé est généralement un traitement antibiotique de 2 à 4 semaines. »

La maladie de Lyme chronique, d'autre part, « est un diagnostic que certains fournisseurs de soins de santé utilisent pour décrire les patients souffrant de diverses affections telles que la fatigue, la douleur généralisée et les troubles neurologiques ».

Plusieurs de ces patients n'ont pas trouvé de soulagement après consultation des médecins conventionnels. « En conséquence, certains recherchent un traitement auprès de praticiens qui s'identifient comme spécialistes de la maladie de Lyme ou de cliniques de médecines complémentaires et alternatives, où ils reçoivent un diagnostic de maladie de Lyme chronique. »

« Ce diagnostic peut être basé uniquement sur le jugement clinique sans preuve de laboratoire de l'infection à la B. burgdorferi, sans signes objectifs d'infection ou d'antécédents d'exposition possible aux tiques dans une région atteinte de la maladie de Lyme endémique. »

« Il existe une croyance parmi les personnes qui soutiennent le diagnostic et le traitement de la maladie de Lyme chronique que la B. burgdorferi peut causer des symptômes invalidants, même lorsque les tests standard sont négatifs, malgré la preuve que plus l'infection à la bactérie B. Burgdorferi est présente depuis longtemps, plus les tests sérologiques à deux niveaux recommandés sont sensibles. »

« Certains praticiens utilisent des tests ou des critères de test qui n'ont pas été validés pour le diagnostic de la maladie de Lyme. Une préoccupation importante est que, après le diagnostic de la maladie chronique de Lyme, la cause réelle des symptômes d'un patient pourrait rester non diagnostiquée et non traitée. »

« Des patients ayant reçu un diagnostic de maladie de Lyme chronique se sont fait prescrire divers traitements pour lesquels il n'y a souvent aucune preuve d'efficacité, dont des traitements prolongés d'antibiotiques (allant de plusieurs mois à plusieurs années), des infusions intraveineuses de peroxyde d'hydrogène, des traitements d'immunoglobuline, des traitements d'oxygénothérapie hyperbare, des traitements de fréquence électromagnétique, des suppléments d'ail, de l'argent colloïdal et des transplantations de cellules souches. »

« Au moins cinq études randomisées et contrôlées par placebo ont montré que les cours prolongés d'antibiotiques intraveineux, en particulier, n'améliorent pas substantiellement les résultats à long terme chez les patients ayant un diagnostic de maladie chronique de Lyme et peuvent entraîner des préjudices graves, dont la mort. »

Le rapport décrit 5 cas illustratifs d'effets graves résultant de traitements contre la maladie chronique de Lyme qui ont été rapportés aux CDC : choc septique, ostéomyélite, colite liée au Clostridium difficile, abcès épidural.

Sur le site des CDC : Serious Bacterial Infections Acquired During Treatment of Patients Given a Diagnosis of Chronic Lyme Disease — United States.

Psychomédia avec source : CDC.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

enebre 14/01/2018 21:47

Oh, ce n'est pas vous que je visais, mais l'origine de cette étude. j'essayerai d'être plus précis à l'avenir.

enebre 14/01/2018 18:11

Parfois la cible est ratée, c'est bien possible, mais combien de patient ont-il été soigné grâce à ces médecins "spécialisés et autres" ? C'est pas très constructif de viser que d'un oeil et faire des bilans unilatérales. Car il y a peut être des bactéries nouvelles ou associées qui ne sont pas encore du domaine de recherche conventionnel et qui n'apparaissent pas aux analyses protocolaires.
Cependant ces traitements tout en visant Lyme chronique débarrassent les malades du problème. Donc il faudrait changer le fusil d'épaule et critiquer le manque de recherche aux nouvelles bactéries.

lou 14/01/2018 21:33

solutions mms et ça fonctionne sur Lyme mais ça ne rapporte rien au niveau business. faut choisir se soigner ou chialer !

Le Nouveau Paradigme 14/01/2018 21:06

Il s'agit d'une étude scientifique voyez la source je ne sais que vous dire!

Nous sommes sociaux !

Articles récents