Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Comment Matignon tente de sortir la ministre Agnès Buzyn d'un embarrassant conflit d'intérêts

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 15 Janvier 2018, 17:24pm

Catégories : #Société

 

Une annonce de la ministre de la Santé Agnès Buzyn est soupçonnée depuis plusieurs jours d'avoir été influencée par la fonction de son mari, le directeur de l'Inserm Yves Levy. Ce lundi 16 octobre, Matignon lui a opportunément arraché le dossier des mains, assurant presque qu'elle n'avait rien touché !

 

Christophe ARCHAMBAULT/AFP

L'opération "sauver le soldat Buzyn" est lancée. Une récente décision de la ministre de la Santé favorable à son mari Yves Levy, directeur de l'Inserm, alimente depuis quelques jours des soupçons de conflit d’intérêts.

Gênant, d’autant plus qu’Edouard Philippe et Agnès Buzyn avaient pris soin de co-signer, le 29 mai après l'entrée de cette dernière au gouvernement, un décret interdisant spécifiquement à la ministre de traiter toute affaire concernant l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Mais elle l'a fait quand même… Alors, pour la protéger (d'elle-même), Matignon a dû monter au créneau ce lundi 16 octobre, reprenant le dossier polémique en main et assurant que la ministre ne l'avait pas tranché du tout.

La bataille du mari de la ministre

L'affaire, aussi technique que sensible, concerne la personnalité juridique des nouveaux Instituts hospitalo-universitaires (IHU). Ces structures ont été créées en 2010, sur les conseils d’Alain Juppé et de Michel Rocard, afin de stimuler la recherche médicale française. L’objectif était de fonder des centres de recherche de haut niveau échappant aux pesanteurs des structures existantes. Pour ce faire, ils bénéficient depuis leur création d’une personnalité morale, à savoir le statut de « fondation » indépendante qui leur donne des coudées franches. Or depuis des mois, l’Inserm, dirigé par le mari d'Agnès Buzyn, mène une bataille pour obtenir la fin de cette spécificité. En clair, pour prendre l'ascendant sur l'institution rivale. « Yves Levy a toujours voulu la peau des IHU, c’est un enjeu de pouvoir », a raillé un ancien ministre auprès du Canard enchaîné le 11 octobre.

Dans cette lutte de pouvoir au sein du milieu de la recherche médicale, l’Inserm a fait diffuser en septembre aux acteurs du secteur un « document de travail » plaidant pour la suppression de la personnalité morale des IHU et leur transformation en groupement d’intérêt scientifique. Avec un intérêt évident : si cette réforme avait lieu, l'Inserm retrouverait une position incontournable dans l’écosystème de la recherche hospitalière, puisque les IHU ne pourraient plus prendre de décisions importantes sans son accord.

Lire la suite ici

marianne.net

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sav73 16/01/2018 13:35

Je ne vois pas comment se gouvernement peux encore tenir bien longtemps , comme je l ai déjà écrit un gouvernement faible fini en guerre civile .......

albertine 15/01/2018 19:44

cette femme est a vomir,macron comme son premier ministre ont perdu de leur credibilité,11vaccins mortiferes a des tt petits qui n'ont aucun moyen de refuser pour leur vie ce totalitarisme de la seringue big pharma-buzyn,ca commence a se retourner contre eux;leur raisonnement sophiste est noseabond

Nous sommes sociaux !

Articles récents