Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


La vaccination est-elle si sure? Document sans précédent évoquant la réalité des victimes d’accidents vaccinaux

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 8 Janvier 2018, 00:11am

Catégories : #Nouvel ordre mondial

Communiqué de Presse
Un document sans précédent : Réalité des victimes d’accidents vaccinaux

Collectifs Vaccins-Liberté et EPVL – 20/12/2017


Les Collectifs Vaccins-Liberté et Ensemble pour une Vaccination Libre ont envoyé une lettre ouverte au Conseil constitutionnel et au Parlement français sur la “Réalité des victimes d’accidents vaccinaux” : un document de 20 pages (disponible ici : www.revahb.fr et www.epvl.eu/dossier-conseil-constitutionnel/)

Les victimes d’accidents vaccinaux dérangent. Les autorités ne veulent pas les reconnaître ni même les voir.


Ces personnes sont souvent faibles, isolées et démunies. La pharmacovigilance – système de suivi des effets des médicaments ou des vaccins – est structurellement défaillante. Les considérables conflits d’intérêt dans le secteur de la santé freinent l’émergence des faits défavorables à la politique officielle et aux profits financiers. Aucun registre spécifique n’est disponible en France contrairement à d’autres pays comme les Etats-Unis.

La lettre précise qu’il ne s’agit pas d’un débat pour ou contre les vaccins. Il s’agit de renoncer à une obligation vaccinale étendue et systématisée, et de privilégier plutôt une médecine scientifique, indépendante et bienveillante, attentive au présent à la spécificité de chaque personne.

Le document liste des victimes réelles de divers vaccins. Il fournit notamment la liste de 294 victimes du vaccin contre l’hépatite B et il indique : « Il aurait fallu 8 pages supplémentaires pour noter les autres victimes recensées (…) ».

Le document livre 13 griefs d’anti-constitutionnalité relatifs à l’article 49 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 qui rend 11 vaccins obligatoires. La critique porte sur le fond mais aussi sur le processus législatif, forcé par le Gouvernement.

Les rapports parlementaires passent sous silence la notion-même de victimes. Les Parlementaires ont été sous-informés et ont donc voté sans savoir : c’est un viol de la démocratie à l’image de l’acte d’autorité sur les corps que représentera l’obligation de 11 vaccins, dont celui contre l’hépatite B, pour 800 000 nouveau-nés par an, selon un calendrier vaccinal systématique et aveugle.

Ces Collectifs en appellent aux Sages du Conseil constitutionnel pour censurer cet article de loi.

(source : communiqué de presse reçu par e-mail le 20 décembre 2017)
 
Liens connexes:
 

SOURCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aubrat 08/01/2018 08:34

D'après ma lecture beaucoup (trop) de français ne veulent pas les reconnaître ni même voir les accidents des autorités, et cela mène à la catastrophe :
« Les faits sont là. La traîtrise du gouvernement est dévoilée. C’est la loi martiale, et plus rien ne sera comme avant. Le gouvernement fait face à la mollesse de réponse du Peuple et en profite en toute impunité. Si le Peuple s’était levé plus tôt, on n’en serait pas là. Là : signifie la perte des libertés individuelles  et d’expression la plus élémentaire, la répression sans limite, l’entretien sur le sol de France d’une mouvance islamiste radicale mettant en danger et la France et les Pays ciblés. Il n’en faut pas plus pour être sur la liste noire d’un certain nombre d’Etats, à juste titre. On se demande où est le Peuple.
Le plus grave relève du double langage dont personne n’est dupe et qui pourtant perdure, mais pas pour longtemps.
Il va sans dire que Nous donnerons un coup de pied dans la fourmilière puisque vous laissez faire. Quand vous ne pourrez plus parler, qui défendra la France ? La France est mal gouvernée et pire encore, est bien mal engagée.  Il y a des actes déjà irrémédiables qui font peser sur le Peuple les pires conséquences.
Enumérons-les. A se mettre à dos l’Iran et la Russie, tout le Moyen-Orient, Syrie en tête, vous pensez bien qu’il va y avoir réaction. La coupe est pleine et le gouvernement de traîtres persiste et signe. Il court à sa destitution par ce qu’il a lui-même engagé et qui va lui sauter à la figure. Quand on manie la bombe et les faiseurs de bombes, il arrive un moment où elle éclate à la figure.
C’est ce qui est en train de se passer. La France a dépassé toutes les limites. Elle court à la guerre - elle doit s’y préparer – d’avoir déçu et trahi des Pays frères.
Ne cherchez pas une date précise, vous l’avez sous les yeux, elle est déjà programmée. Il n’y a plus de retour en arrière et tant que le gouvernement ne sera pas destitué, rien ne pourra être engagé pour un retour à la normale.
Les minutes sont comptées. La loi anti-liberté est votée dans la nuit et comme personne ne s’en révolte, vous êtes piégés. Les têtes vont tomber.
Si les meilleurs, les plus courageux tombent sans que vous leviez le petit doigt – c’est en cours – quelle est votre destinée ? Vous serez, vous aussi, décimés et il ne faudra pas vous plaindre.
Nous vous sommons de vous lever, de vous unir, de refuser cette loi, le dernier rempart à votre liberté.   
Se conjuguent en ce moment forces contraires et révoltes, l’anarchie s’avance à grands pas et dans moins d’un mois, la France n’est plus gouvernable.
Dans l’état actuel des choses, aucun gouvernement provisoire ne peut tenir sans un appui extérieur. Le chaos est trop prononcé.   
Vous voyez se dessiner le désastre. Il est inévitable. Accepter d’être gouvernés par la fausse loi, les traîtres à la Nation, équivaut à être complices.
La Réponse, on l’a (et) vous fera vaincre le maillage serré du piège dans lequel vous vous êtes laissés enfermer. Chaque jour il se renforce, vous étouffant un peu plus.
Quand allez-vous comprendre qu’il faut agir, construire le Renouveau en ordre de bataille, sauver la France, se sauver soi-même de l’horreur que vous savez inévitable ?
Comment avez-vous pu ne pas bouger ?

Quand il n’y a plus d’espoir, quel risque y a-t-il de chercher l’issue dans le « non-conventionnel » ?
Vous avez perdu vos racines, vous vous condamnez et condamnez les générations futures, vos enfants et vos petits-enfants, si vous ne faites rien.
Qu’avez-vous à perdre ? Vous avez tout à gagner. Il n’y a même plus de risque à prendre.
Voyez-vous où en est venue la France ? A ne plus croire en elle, à ne plus s’autoriser à se défendre.
Pourtant le potentiel du Renouveau est là, il ne faudrait pas le laisser perdre (mais) permettre aux voix nouvelles de s’élever, de redresser la France.
Nous soutiendrons l’Armée Française.
Nous aiderons tous ceux qui veulent défendre la France, la Loi Juste.
Tout le problème est là. Il y a des actes fondamentaux à accomplir, à affirmer fermement, et la censure totale qui va s’abattre dans la nuit va hâter la mise à pied de tous ceux – dignes de ce nom – qui défendent la France.
Qu’allez-vous faire quand il sera trop tard ?
Et c’est bien par l’aide extérieure que la France se redressera. Aussi incroyable que ça paraisse, il faudra imposer à la France un gouvernement d’urgence sous le patronage d’une Nation  souveraine : La Russie.
Je l’ai déjà mentionné. "Vous n’aurez pas le choix. La France sera en grande partie détruite, son économie exsangue. Elle se mettra à genou pour survivre. C’est là que le Collectif, nommé et imposé par Le Christ, la Sauvera de la destruction programmée et la remettra sur le chemin de la Gloire.
Ne laissez pas le gouvernement en place, actuel. Devancez les évènements. Vous avez encore une chance d’éviter la guerre avec l’extérieur. Vous avez jusqu’à la Pleine Lune. Après, il sera trop tard.
Ce n’est pas l’Armée seule qui peut destituer le gouvernement, c’est le Peuple. Il est prédit qu’il se sauvera quand le bateau va couler. Vous pouvez hâter les choses. Refusez sa gouvernance, refusez d’être complice de sa traîtrise, ou vous y laisserez votre peau et votre âme.
Demain il sera trop tard, demain concrètement. L’unité de la France n’est plus qu’une illusion. Il vous faudra entrer dans la bataille, toutes les batailles, pour vous unir et sauver ce qui peut l’être.
Au moins engagerez-vous, le Futur et là.  
L’homme qui sait, et ne fait rien, est coupable  de complicité. Il a perdu son âme, s’il ne se rachète pas par un acte héroïque. » ClefsduFutur France 06.01.2018
http://www.clefsdufutur.fr/2018/01/clefsdufutur-france-06.01.2018-mstgermain-pdf.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail
en pdf ci-dessous
http://data.over-blog-kiwi.com/2/00/81/64/20180106/ob_fc28b3_06-01-2018-mst-germain-clefsdufutur-fr.pdf

Nous sommes sociaux !

Articles récents