Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Vers un 4e Plan autisme : rapport de la Cour des comptes ; inquiétudes des psychiatres et psychanalystes

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 28 Janvier 2018, 20:50pm

Catégories : #Santé

Alors qu'un quatrième Plan autisme (2018-2022) est en préparation, un rapport de la Cour des Comptes, réalisé à la demande du comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques de l’Assemblée nationale, fait une analyse des failles de la prise en charge et formule 11 recommandations.

Le président de la Cour des comptes, Didier Migaud, a présenté le rapport au comité de l’Assemblée nationale le 24 janvier.

Selon le rapport, « seuls 15 % des enfants bénéficient aujourd'hui du diagnostic et de l'intervention précoce - soit les modes d'accompagnement fondés sur des méthodes éducatives et comportementales aujourd'hui recommandés. Les autres formes de prise en charge seraient souvent éloignées en intensité et en contenu des recommandations de bonne pratique de la Haute Autorité de Santé (HAS) », résume Le Figaro.

« Dès l'école maternelle, l'inclusion est une perspective éloignée pour un tiers des enfants avec un trouble du spectre autistique, qui ne bénéficient que de durées de scolarisation restreintes », relève notamment le rapport.

Un certain nombre de parents sondés par la Cour des Comptes a évoqué la persistance des approches psychanalytiques de l'autisme « qui n'intègrent pas, ou seulement à la marge, la perspective développementale et éducative » dans certains départements. « Même isolés, ces témoignages sont préoccupants », relève le rapport qui recommande la fermeture de place d'hébergement dans le sanitaire au profit d'un accompagnement plus inclusif à l'école, à l'image de la Suède », selon le résumé du Figaro.

« On gaspille 7 milliards pour des mauvaises prises en charge. C'est un vrai scandale sanitaire, dénonce le député (LR) Daniel Fasquelle, co-rapporteur de la mission d'évaluation de l'Assemblée nationale. Il y a de l'argent pour l'autisme mais il est mal dépensé et doit être réaffecté aux établissements médico-sociaux adaptés et à des prises en charges éducatives au lieu d'être dilapidé dans des établissements sanitaires ».

Le député avait déposé, en décembre 2016, une proposition de loi qui interdirait toute pratique psychanalytique dans la prise en charge de l'autisme.

La commission parlementaire doit maintenant procéder à ses propres auditions et formuler ses recommandations avant le lancement du nouveau plan autisme par le gouvernement, précise Le Figaro.

Dans un communiqué commun, plusieurs associations de défense des psychiatres font part de « leur très grande inquiétude quant aux informations dont elles ont eu connaissance, concernant les orientations envisagées pour le quatrième plan autisme, notamment pour les hôpitaux de jour de psychiatrie infanto-juvénile ». Le plan, est-il souligné, « risque d’aggraver les clivages délétères existants ».

Rapport de la Cour des Comptes : Évaluation de la politique en direction des personnes présentant des troubles du spectre de l’autisme.

Psychomédia avec sources : Cour des Comptes, Le Figaro, Syndicant national de psychologues (communiqué).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents