Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Jeux olympiques d'hiver: 58 ooo arbres abattus dans une forêt primaire protégée

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 26 Février 2018, 16:05pm

Catégories : #Environnement

Lorsque les Jeux olympiques d'hiver sont arrivés, tout un village a dû déménager et 58 000 arbres sont abattus.

M Mondialisation

 

JEONGSEON, Corée du Sud - Le petit village bucolique au pied du Centre Alpin Jeongseon - le nouveau site sud-coréen construit pour les Olympiens en compétition de descente, de Super G et de ski combiné - n'est plus.

Le village connu sous le nom de Sukam a été aménagé pour faire place à un centre de villégiature de luxe, à des parkings et à un héliport, autant de nécessités pour construire une piste et des équipements de qualité olympique sur le mont Gariwang pour les Jeux d'hiver 2018.

 

Moins de la moitié des maisons - 14 sur 32 - ont été reconstruites avec les paiements du gouvernement, sur une colline à moins d'un quart de mile que les résidents appellent Woo Myeon Joo. Le nom du nouveau village se traduit à peu près par «vache couchée», un nom que les habitants disent refléter la topographie de leur nouvelle maison.

La majorité des résidents déplacés, principalement des locataires et quelques propriétaires qui ne pouvaient pas bénéficier d'une concession de terres en raison de détails techniques en droit coréen, ont reçu une aide à la réinstallation du gouvernement et ont été invités à trouver un nouvel endroit pour vivre en 2016.

 

"Pour un grand nombre d'âmes malades qui ont été forcées de partir, je sais qu'il y a eu beaucoup de traumatismes", a déclaré Maeng Gwangyeong, 54 ans, parlant par l'intermédiaire d'un traducteur. Il a dû échanger la maison spacieuse de sa famille dans une zone fortement boisée pour une résidence plus modeste sur la nouvelle piste.

Comme de nombreux autres Jeux Olympiques récents, les Jeux de Pyeongchang ont laissé les organisateurs aux prises avec des problèmes de déplacement et de dégradation de l'environnement.

Ces problèmes ont été plus présents dans les Jeux d'été, qui ont été organisés principalement dans des villes densément peuplées ces dernières années.

Plus de 70 000 Brésiliens ont été déplacés à la suite des Jeux d'été de 2016 à Rio de Janeiro, notamment des habitants pauvres qui ont été expulsés des favelas pour faire de la place au Parc olympique.

 

En prévision des Jeux d'été de 2012, Londres a vu une augmentation du nombre de familles expulsées par des locateurs abusant des loyers, selon Shelter, un organisme caritatif britannique pour les sans-abri.

Et les six Jeux olympiques d'été organisés entre les Jeux de Séoul en 1988 et les Jeux de 2008 à Beijing ont déplacé plus de deux millions de personnes, selon un rapport publié en 2008 par le Centre suisse pour le droit au logement et les expulsions.

Mais même dans un environnement plus faiblement peuplé comme celui de Pyeongchang, les organisateurs ont constaté qu'il est difficile d'éviter de chasser les gens de chez eux - et de piétiner l'environnement.

En plus de déplacer les résidents de Sukam, le gouvernement sud-coréen a approuvé l'abattage de 58 000 arbres d'une magnifique forêt ancienne pour faire place au parcours alpin - à la grande consternation des activistes environnementaux qui ont pressé les organisateurs de se tourner vers un autre site.

Le service forestier du gouvernement, cependant, a déterminé que le site de Mount Gariwang était le seul dans la région de Pyeongchang qui pourrait répondre aux exigences de la Fédération internationale de ski selon lesquelles les parcours alpins sont situés à au moins 800 mètres d'altitude.

Le comité organisateur des Jeux Olympiques de Pyeongchang (POCOG) a déjà commencé à planter des milliers d'arbres pour aider à atténuer les dégâts causés par la déforestation. Les organisateurs ont dit qu'ils détruiront le cours de ski après les Jeux, et la montagne sera reboisée. Mais on ne sait pas qui va payer pour cela.

Lire la suite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents