Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


20 à 30 % des dispositifs de la défibrillation d'urgence ne seraient pas en état de délivrer un choc adéquat.

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 5 Mars 2018, 13:13pm

Catégories : #Santé

Le grand gâchis français de la défibrillation d'urgence

 

Réunis en séminaire au ministère de la Santé par l'association Arlod, les réanimateurs tirent la sonnette d'alarme sur l'état du parc français de défibrillateurs automatiques externes, et sur sa faible utilsation. Faute de traçabilité et de règles claires en ce qui concerne leur entretien, 20 à 30 % des dispositifs ne seraient pas en état de délivrer un choc adéquat.

 

La mort subite cardiaque (MSC) reste un problème majeur de santé publique dans les pays industrialisés, avec 350 000 à 700 000 décès par an en Europe, dont environ 40 000 à 50 000 en France.
Un des moyens de prise en charge de la MSC est assuré par le défibrillateur cardiaque automatique implantable (DAI) composé d’une, deux ou trois sondes endocavitaires (oreillette droite, ventricule droit, sinus coronaire) et d’un boîtier placé en région pectorale gauche ou droite. Le DAI est destiné à la détection et au traitement des tachycardies et fibrillations ventriculaires. Les DAI sont capables de stimuler le ventricule droit comme un stimulateur ou de délivrer un choc électrique et ainsi rétablir le rythme sinusal d’un sujet en fibrillation ou tachycardie ventriculaire. Parfois, notamment en cas de tachycardie ventriculaire, le DAI peut intervenir sans délivrer de choc électrique, uniquement en faisant intervenir sa fonction de stimulation rapide . [source]
 
L'arrêt cardiaque est un sujet d'affichage mais qui n'a pas un lobby financier important derrière lui pour justifier des investissements importants.
Il n'y a pas de volonté de la part des gouvernements successifs, selon le Pr Gueugniaud, chef du pôle d'anesthésie réanimation de l'hôpital Édouard Herriot de Lyon et directeur du SAMU, qui ne masque pas sa déception .
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents