Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Plus de 41 000 cas et 37 décès : une épidémie de rougeole inédite sévit en Europe

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 22 Août 2018, 11:14am

Catégories : #Santé

  • Rougeole
Crédit Photo : PhanieZo

Plus de 41 000 enfants et adultes en Europe ont contracté la rougeole ces six premiers mois de 2018 et au moins 37 personnes en sont décédées. Un funeste record pour la période 2010-2017, s'alarme l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le nombre de cas de ce premier semestre représente près du double du nombre total de cas de l'année 2017 (23 927), après une année 2016 particulièrement faible en cas (« que » 5 273).

Sept pays dépassent le seuil de 1 000 infections et déplorent des décès : la France, la Géorgie, la Grèce, la Fédération de Russie, la Serbie, l'Ukraine et l'Italie (dont le gouvernement populiste vient de reporter d'un an l'entrée en vigueur de l'obligation vaccinale, à 2019). Avec 23 000 cas, l'Ukraine à elle seule concentre plus de la moitié du nombre total d'infections. La Serbie recense le plus de décès : 14. La rougeole a tué en France trois personnes, dont deux immunodéprimées, en 2018. 

« Nous appelons instamment tous les pays à prendre des mesures appropriées pour endiguer l'épidémie. La santé de tous dépend de la vaccination, et nous ne parviendrons pas à atteindre les objectifs du développement durable tant que cette maladie ne sera pas éradiquée », a déclaré le Dr Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l'OMS pour l'Europe. 

Selon la commission de vérification de l'élimination de la rougeole et de la rubéole pour la région Europe, 43 des 53 pays membres ont arrêté la transmission endémique de la rougeole, et 42 l'ont interrompu pour la rubéole en 2017. Mais ces résultats sont fragiles : la couverture et la surveillance vaccinales restent défaillantes dans plusieurs pays, et les chaînes de transmission peuvent subsister plus d'un an après l'arrêt de la transmission endémique. 

Pour prévenir les épidémies de rougeole, le taux de couverture vaccinale avec deux doses doit atteindre au moins 95 %. Si la couverture des enfants éligibles de la région Europe de l'OMS est passée de 88 % à 90 % entre 2016 et 2017, des inégalités persistent avec des communautés dont les taux sont inférieurs à 70 %. 

2 741 cas en France depuis novembre 2017

Selon le dernier bulletin de Santé publique France, daté du 1er août, 2 741 cas ont été déclarés depuis le 6 novembre 2017, date du début de l'épidémie. Le nombre de nouveaux cas hebdomadaires continue de diminuer depuis le pic épidémique d'avril, pour atteindre en juillet une moyenne de 20 cas hebdomadaires. 

86 départements ont déclaré au moins un cas au cours de la période, mais seulement deux régions, la Bretagne et la Provence-Alpes-Côte d'Azur, ont encore des foyers actifs. 

89 % des cas de rougeole sont survenus chez des sujets non ou mal vaccinés ; 22 % des cas ont été hospitalisés. Les nourrissons de moins d'un an sont les plus touchés (incidence de 29,4 cas/ 100 000 habitants).

La France rentre dans le droit chemin, selon Buzyn 

Interrogée sur France Info ce 21 août, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a défendu l'obligation vaccinale, face au scepticisme des Français à l'égard de la vaccination. « L'Europe est le parent pauvre de la vaccination (...) et souffre d'une épidémie de rougeole très difficile à maîtriser puisque nous et nos enfants ne sommes pas vaccinés. J'ai rendu les vaccins obligatoires pour éviter les plus de 2000 cas de rougeole et les trois décès de jeunes personnes. Tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 devront être vaccinés pour rentrer en crèche ou à l'école. La France rentre dans le droit chemin, le chemin de la raison », a réagi la ministre. 

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pensarporsi 31/08/2018 19:07

Le glyphosate, la malbouffe, la chimie médicale, le brouillard électromagnétique, les particules fines et autres nanos, les épandages de toute sorte sont à l'origine de millions de cancers et autre maladies invalidantes qui finissent par aboutir à brève, moyenne échéance à la mort de millions de gens sur cette planète et je ne parle pas du monde animal qui est impacté également. Le seul vaccin qui vaille est celui qui pourrait réveiller les citoyens endormis pour qu'ils commencent à refuser d'être traités de la sorte.

3-6-9 30/08/2018 15:11

MDR quoi !!! En fait 37 décès pour 41000 cas représente 0.009 % de décès .
En France 3 morts pour 2700 cas 3 morts !!! représente 0.1 % rien qui justifie l'obligation de vacciner.
Le grippe tue plus de personne !!

Hannibal 01/09/2018 00:13

Tout à fait, c'est peut-être bien pour ça d'ailleurs qu'ils ne présentent jamais le seul ratio qui vaille (proportion de complications graves/maladies/morts par vaccins vs morts/séquelles de la maladie) et qu'à la place ils présentent (et encore faut chercher et l'on a juste une infime partie des données réelles puisque la plupart ne sont pas reportées) le nombre de morts sur le nombre total de personnes vaccinées (et là effectivement le ratio est flatteur).

Sato 25/08/2018 22:28

La Russie avec ses 17.100.000 km² fait aussi partie de l´Europe ?

Sato 25/08/2018 22:27

"... la France, la Géorgie, la Grèce, la Fédération de Russie, la Serbie, l'Ukraine et l'Italie... "
Äh! ... et "La Fédération de Russie = la Russie avec ses 17.100.000 km² fait partie de l´"Europe" ? Heureux de l´entendre.. Comme quoi, tout est relatif, comme cela chante, arrange...

Maflor 22/08/2018 22:01

La rougeole fait partie du monde vivant. Vouloir l'éradiquer est signe de volonté de toute-puissance qui ne tient pas compte que la nature aura toujours le dernier mot, par exemple en se faufilant dans le monde selon ses lois et pas celles des scientifiques qui s'appuient sur des statistiques pour se justifier, ce qui limite la réalité.
Ce qui est déplorable c'est de n'avoir que le réflexe vaccin pour trouver une solution.
De plus on aime bien dire "la rougeole tue" alors que les immunodéprimés sont susceptibles de mourir de moult causes. La rougeole les bascule dans l'autre monde mais elle n'est nullement la cause de l'immunodépression. De donner mauvaise conscience à la population "mal" vaccinée est un abus de langage.
Il serait temps d'élargir les possibilités de soigner la rougeole de façon qu'elle soit vécue comme une simple maladie. De même, il vaut mieux améliorer le terrain général : L'Ukraine montre bien que sa situation socio-économique est déplorable. De cet fait, une maladie viendra toujours souligner la fragilité d'une population. S'entêter avec un vaccin qui ne sera jamais bien répandu malgré tous les efforts logistiques effectués n'évitera pas une autre infection, plus grave car la nature cherche toujours le chemin le moins destructeur.
Il faut aussi compter que des enfants affaiblis peuvent faire plus facilement des réactions post-vaccinales, assez vite ou bien plus tardivement (ce qu'on n'étudie pas assez)

lou 22/08/2018 21:08

putain, ça fait peur, demain je me vaccine !

monique 22/08/2018 18:58

ho la manip !!!!!! posons nous la question qui est derriere tout ca ?!!!!!

Bertie 22/08/2018 17:22

Aucune informations sur ces "sujets" décédés ?
De quoi ?
Pourquoi ?
Comment ?
La rougeole était Vraiment la cause ? Ou bien le traitement appliqué sur les suites, sur un sujet immunodéprimé majeur ...séparé du sein maternel en état de profond scorbut !
Heureusement il existe un arme chimique majeur contre cela ! ! !

niou 22/08/2018 13:12

Tiens tiens tiens, il semblerait que ça tombe bien cette épidémie.....pour les laboratoires et ceux qui les soutiennent. Nous on a connu la rougeole et on est là, debout pour vous dire qu'ils se foutent bien de ceux qui les croient et acceptent leur dictat

furax 28/08/2018 10:25

oui et a quelques semaines de la rentrée en crèche ou scolaire histoire de justifier les "cadeaux" fait a nos politiques qui ont forcé le vote d une loi (illégal depuis le procé de Nuremberg) les labo veulent un retour sur investissement...

Nous sommes sociaux !

Articles récents