Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Tramadol : l’antidouleur qui provoque la mort

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 5 Août 2018, 10:52am

Catégories : #Santé

Le tramadol est un médicament aux propriétés antalgiques. Il est généralement prescrit dans des cas de douleurs modérées ou sévères. En France, on le retrouve sous différents noms, comme Toplagic, Monocrixo, Zamudol ou encore Contramal.

 

Il est connu qu’une utilisation normale du Tramadol peut avoir quelques effets secondaires, comme des nausées, des maux de tête, la somnolence… Néanmoins, selon le pathologiste Professeur Jack Crane, l’antidouleur a des effets bien plus graves. Selon ce spécialiste d’Ireland du Nord, le Tramadol serait en effet responsable de nombreuses morts. Ce qui fait froid dans le dos, c’est qu’il clamerait plus de victimes que des drogues comme l’héroïne ou la cocaïne !

Considéré comme opioïde faible, il présente pourtant les mêmes risques d’overdose que la morphine. Une overdose, c’est ce qui est arrivée à l’Anglaise Lizz Bowker en 2013 comme le relate le Dailymail .

 
Crédits photos : Dailymail
Lizz. Crédits photos : DailyMail

Sous traitement afin de soulager des douleurs au dos et dans les jambes, elle prendra 2 tablettes de plus que sa prescription quotidienne ce jour-là. Son mari raconte : « Elle préparait sa boîte à médicaments, et je pense qu’elle s’est trompée et à pris deux doses. » L’effet a été quasi-immédiat : « J’étais dévasté – j’étais en train de plaisanter avec elle 20 minutes plus tôt et elle ne montrait aucun signes de détresse. »

 

Bien sûr, il faut suivre son traitement à la lettre, mais les conséquences fatales d’une seule erreur pose question. Avec un tel risque d’overdose, est-ce vraiment un médicament qu’il est acceptable de prescrire ?

source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gargol 16/08/2018 09:10

Avec la suppression, suite à une campagne de pression sur l'UE, venue des USA, du Dextropropoxyfène plus connu en France sous le nom de Diantalvique, on a vu fleurir dans les pharmacies de nouveaux anti-douleurs, (en fait un recyclage des anciens médicaments US, sous de nouveaux noms), et le résultat ne s'est pas fait attendre les accidents se multiplient, grâce à la pourriture des Institutions et à la lâcheté de nos dirigeants.

huguette 06/08/2018 07:26

quant est-ce qu'on va se retourner contre et boycotter ces labos et ministres mortiferes de la "santé",
ces meme personnes qui vous obligent a vous empoisonner et interdisent que vous choisissiez votre therapie: ces meme pzrsonnes qui flinguent l'alternatif :"phyto-aroma-homeo et autres etc....
On est en droit de dire maintenant STOP CA SUFFIT je sui sen legitime defense devant votre totalitarisme cynique ;vous avez montré votre veritable visage et l'on vous fait plus du tout confiance,nous reprenons notre souveraineté ; idem pour cette secte ou caste de bruxelles pour qui nous n'avons pas voté et qui vient faire ingerence en nos pays !peuple reveille toi !

Nous sommes sociaux !

Articles récents