Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Royaume-Uni – Deux personnes venant du Nigéria porteuses de la « variole du singe »

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 28 Septembre 2018, 08:42am

Catégories : #Santé

Royaume-Uni – L’European Centre for Disease Prevention and Control signale la présence au Royaume-Uni de deux cas distincts de variole du singe infectant des personnes ayant récemment voyagé au Nigéria.

La variole du singe, ou orthopoxvirose simienne, ou monkeypox est due à un virus du même genre que celui de la variole humaine. Il sévit dans le centre de l’Afrique tropicale. Le virus présent dans les forêts ombrophiles d’Afrique centrale et occidentale peut se transmettre à l’homme, causant un syndrome dont les manifestations cliniques sont analogues à celles de la variole (éruption pustuleuse, fièvre, symptômes respiratoires entraînant parfois la mort). 1 à 10 % des malades en meurent en Afrique. Elle peut être confondue avec la variole, et le diagnostic différentiel clinique n’existe pas. Seule l’analyse en laboratoire peut confirmer sa présence.

En septembre 2018, le Royaume-Uni a notifié deux cas distincts de variole du singe infectant des personnes ayant récemment voyagé au Nigéria. Il s’agit des premiers cas de variole du singe chez l’homme signalés dans l’Union européenne (UE).

Le risque de nouvelles introductions de la variole du singe en Europe dépend de l’ampleur de la circulation du virus au Nigeria et dans d’autres pays d’Afrique occidentale et centrale. L’European Centre for Disease Prevention and Control  considère que la probabilité d’importation de la variole du singe en Europe reste très faible, mais avoue que de nouveaux cas ne peuvent être exclus.

Le risque individuel d’infection par contact avec un patient atteint de variole du singe dépend de la nature et de la durée du contact. Les membres de la famille, les contacts étroits (tel que le voisin immédiat à bord de l’avion) ou les personnes qui ont prodigué des soins aux patients, y compris les travailleurs de la santé qui n’ont pas appliqué de mesures préventives, présentent un risque modéré d’infection.

Auteur : 

source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

TruthION 30/09/2018 16:01

Avec tous ces migrants clandos qu'on se tape, on est pas au bout de nos surprises. On va se retrouver avec des maladies qu'on n'avait plus vues depuis au moins 600 ans !! L'union européenne, l'espace shengen, le mondialisme, le libéralisme, le progrès tout ça.....

Nous sommes sociaux !

Articles récents