Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le président d'Urgence Homophobie agressé à Paris

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 19 Octobre 2018, 06:17am

Catégories : #Société

Guillaume Mélanie lance un appel aux autorités contre " le sentiment d'impunité " des agresseurs homophobes

© AFP/DIBYANGSHU SARKAR

Son visage est tuméfié, son nez cassé. Guillaume Mélanie,président de l'association Urgence Homophobie a choisi de poster sur Twitter une photo de lui, après l'agression dont il a été victime mardi soir à Paris. Il sortait d'un restaurant du 2e arrondissement quand il s'est fait attaquer par un homme, qui l'a également insulté.

Sur Twitter et dans une interview pour BFM Paris, il interpelle les autorités sur la fréquence de ce type d'agressions. "On a vraiment besoin de justice, on a besoin de la ministre de la Justice. Il faut instruire nos plaintes. Tant qu'il y aura ce sentiment d'impunité, on se fera casser la gueule", a-t-il déclaré.

"Il m'a traité de pédé, il m'en a collé une"

Guillaume Mélanie se trouvait près du métro Etienne Marcel,dans un quartier qu'il qualifie de "gay-friendly", lorsqu'il a été agressé. Il sort d'un restaurant avec des amis, dont des réfugiés, quand un homme pousse l'un d'eux pour passer sur le trottoir.

"On lui a dit 'doucement' et c'est là qu'il m'a dit des insanités homophobes. Il m'a traité de pédé, il m'en a collée une, un gros coup de poing dans le nez", explique le président d'Urgence Homophobie sur BFM Paris. "J'ai vu le moment où les coups allaient pleuvoir. Je pense que si j'avais été seul, je serais encore aux urgences, là j'en sors à peine [...] Il y avait de la haine dans ses yeux", ajoute-t-il.

Des réactions politiques nombreuses

De nombreux élus locaux ont réagi sur les réseaux sociaux à l'agression de Guillaume Mélanie et à son appel à la justice. Parmi eux, Anne Hidalgo, la maire de Paris, a appelé à un "sursaut collectif" et Benjamin Griveaux, député des 3e et 10e arrondissements de Paris mais aussi porte-parole du gouvernement, a adressé "tout [son] soutien" à Guillaume Mélanie.

La mairie du 2e arrondissement a également formulé une déclaration commune pour lui adresser son soutien. Le maire et les élus du Conseil municipal ont déclaré qu'au nom "du vivre-ensemble", ils ne pouvaient accepter de tels actes à Paris, et en particulier dans le 2e arrondissement. Ils ont enfin noté une multiplication des actes "LGBTQIphobes" perpétrés à Paris. "Un phénomène d'autant plus inquiétant qu'il intervient alors que le discours anti-PMA trouve une audience médiatique disproportionnée par rapport aux femmes qui demandent à y avoir accès pour fonder une famille",affirment-ils.

Guillaume Mélanie a annoncé qu'il porterait plainte. Cette attaque s'inscrit dans une série d'agressions homophobes dans la capitale. Dimanche dernier, un jeune homme témoignait ainsi de son agression sur Twitter après celle, quelques jours plus tôt, de deux femmes sur la place de la République. Entre fin septembre et début octobre, deux couples d'hommes ont également été agressés dans le 20e et dans le 19e arrondissement.

SOURCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents