Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Des raisins de la colère au temps des cerises

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 12 Décembre 2018, 13:54pm

Catégories : #Société

Il n’y a pas de doute, il y aura un avant et un après gilet jaune. Les raisins de cette colère profonde ont mûri patiemment. Entre atomisation et désaffiliation sociale, explosion des inégalités salariales, patrimoniales et territoriales, ce sont désormais des mondes différents qui cohabitent au sein de notre société, sans plus vraiment se comprendre, voire se connaître.

L’action de la main gauche de l’Etat qui garantissait l’égalité s’étiole. Le service public ne s’adapte plus aux besoins mais doit se soumettre aux moyens. Une colère enfouie qui ne parvenait pas à trouver des espaces d’expression explose désormais aux yeux du monde. La verticalité du pouvoir se heurte de plein fouet à la difficile structuration d’un mouvement, né justement de la désintégration des corps intermédiaires pour porter leurs colères.

Parti d’une goutte de gasoil, énergie du monde ancien, qui a fait déborder le vase de l’exaspération, voilà que ce mouvement appelle à une transition complète vers plus d’égalité et de justice sociale. Car il semble bien qu’un moratoire sur le prix de l’essence n’y suffise plus.

C’est d’un nouveau paradigme et de débouchés politiques dont il est question. Car nous ne nous voilons pas la face, les dés de notre avenir collectif en sont jetés. Nous n’ignorons pas les tentations autoritaires, les replis xénophobes qui tenteront de tirer les marrons du feu de cette contestation. Il faut donc désormais nous interroger profondément. Car ce que nous observons physiquement c’est une marge qui investit le centre. Venu.e.s de partout en France, des femmes et des hommes de jaune vêtu.e.s, « montent » à Paris. Nous y voyons un symbole.

Place centrale de l’ESS

Et si l’ESS, économie de la marge, investissait, elle aussi le centre ? Si d’un modèle complémentaire, elle devenait paradigme dominant ? Et ce paradigme quel est-il ? Né de la réalité et des difficultés de ces périphéries, banlieues populaires, territoires ruraux, il cherche et trouve chaque jour, des solutions aux problèmes de ceux que le modèle dominant, de moins en moins régulé, laisse sur le côté.

lire la suite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents