Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Réchauffement climatique : il n’y a jamais eu d’équivalent depuis l’An 0

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 25 Juillet 2019, 13:57pm

Catégories : #Climat

Deux nouvelles études suggèrent que les pics de réchauffement et de refroidissement – tels que le petit âge glaciaire et l’optimum climatique médiéval – avaient une portée beaucoup plus réduite que celle du réchauffement actuel provoqué par l’Homme.

 

Le climat de notre planète connaît des hauts et des bas. En témoigne le Petit Âge glaciaire, une période climatique relativement froide ressentie en Europe et en Amérique du Nord de 1300 à 1850. Ou encore l’optimum climatique médiéval, caractérisé par un climat réchauffé en Atlantique nord, du Xe au XIVe siècle. Ces deux périodes marquées ont toujours été pensées comme étant des phénomènes relativement globaux. Ce que nous apprennent deux nouvelles études aujourd’hui, c’est que ce n’était pas le cas. Ces fluctuations ont varié d’une région à l’autre sur un certains laps de temps. Autrement dit, il n’y a eu avant l’ère industrielle aucune homogénéité des périodes de chaleur et de froid dans le monde.

Il est vrai que pendant le petit âge glaciaire, il faisait généralement plus froid dans le monde entier, convient le climatologue Raphael Neukom, co-auteur de ces travaux. Mais pas partout au même moment“. L’idée de cette apparente homogénéité du climat serait née, selon lui, d’une absence de données concernant de nombreuses régions de la Terre à ces époques. De ce fait, les résultats obtenues en Europe et en Amérique du Nord, particulièrement, ont été lissés jusqu’au reste du monde. Or, il semblerait que ces fluctuations n’aient pas été synchrones.

Tout le monde est aujourd’hui concerné

Pour cette étude les chercheurs se sont appuyés sur la base PAGES, qui dresse un tableau complet des données climatiques des 2000 dernières années. Sont par exemple répertoriées les données relatives aux cernes des arbres ou aux carottes glaciaires, véritables témoins des époques passées. D’autres données sont également disponibles concernant l’évolution des coraux, entre autres. En analysant ces ensembles de données à l’aide de six modèles statistiques différents, les chercheurs ont alors été en mesure d’évaluer avec une étonnante précision les différentes fluctuations climatiques passées (importance, régions impactées, chronologie).

Lire la suite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cassie 26/07/2019 12:47

ils iraient jusqu'à tuer leur mère pour prouver que ce sont les humains qui causent tout ça, pourquoi??? allez savoir......d'autant que personne n'a encore prouvé que c'est le CO2 qui réchauffe l'atmosphère, personne!!! ce sont juste des théories basées sur........rien du tout en fait!!! il fallait bien qu'ils trouvent le moyen de nous taxer pour l'air qu'on respire, il leur faut chaque fois plus de fric, et par la même occasion nous priver de plus en plus de liberté car ça les dérange!!!!!!!!!!!!
Ceux-là ne sont juste que des parasites qui nous pompent la substantielle moelle c'est tout!!!
il n'y aurait pas un pesticide pour ça??????

VladElbor 25/07/2019 20:22

"L'an 0" euuuuh sérieusement là?? xD C'est quel genre de torchon qui écrit des inepties pareilles?

Nous sommes sociaux !

Articles récents