Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le nouveau président tunisien estime être en situation de guerre avec Israël

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 16 Octobre 2019, 09:33am

Catégories : #Nouvel ordre mondial

Ce dimanche, la Tunisie votait pour son nouveau président de la République. Au terme d’une campagne chaotique, marquée par l’incarcération d’un des vingt-six candidats à la présidentielle, c’est Kaïs Saïed qui a battu ce même candidat, qui avait malgré tout réussi à se qualifier pour le second tour. Nabil Karoui a été largement battu par son concurrent après une campagne de… quarante-huit heures.

Deux jours de campagne qui auront cependant permis aux deux finalistes de se prêter au jeu du démocratique débat de l’entre-deux tours. Un exercice inédit en Tunisie. Ce débat télévisé n’a pas convaincu mais a notamment permis d’en savoir un peu plus sur le programme, jusque là très flou, de Kaïs Saïed.

« Celui qui fait avec l’entité sioniste doit être jugé pour haute trahison »

Le nouveau président était, il y a quelques jours, interrogé sur la question de la normalisation avec Israël. « Normalisation avec qui ? Le mot normalisation est faux. C’est une traitrise. Celui qui fait avec l’entité sioniste doit être jugé pour haute trahison », a-t-il expliqué avant d’ajouter que la Tunisie était, avec Israël, « en situation de guerre ».

Par peur d’être accusé d’antisémitisme, Kaïs Saïed a tenu à préciser : « Nous faisons avec les juifs mais nous ne faisons pas avec le gouvernement israélien ».

Nabil Karoui, lui, avait affirmé que la position de la Tunisie quant à Israël « doit être calquée sur celle des Palestiniens » et indiqué qu’il était « pour une loi qui criminaliste la normalisation avec Israël ».

source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents