Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


De nouvelles preuves suggèrent qu’un impact d’astéroïde a provoqué un changement climatique brutal il y a 12’800 ans

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 18 Novembre 2019, 15:58pm

Catégories : #Climat

Tirant son nom de Dryas octopetala, encore appelée la dryade a huit pétales (une fleur de la toundra), le Dryas récent est une période de 1300 ans marquant la fin de la dernière période glaciaire. Il est marqué par une importante chute des températures moyennes dans l’hémisphère Nord. Son origine est soutenue par deux hypothèses majoritaires : la chute des barrages glaciaires et l’impact extraterrestre. Au cours des dernières années, les preuves en faveur de l’impact d’un astéroïde se sont accumulées, comme le confirme une étude récente.

En quelques années à peine, les températures moyennes ont brutalement chuté, ce qui a entraîné des températures 10 °C plus froides dans certaines régions de l’hémisphère Nord. Si une telle chute se produisait aujourd’hui, la température moyenne de Miami Beach changerait rapidement pour devenir celle de Montréal, au Canada. Les couches de glace au Groenland montrent que cette période froide dans l’hémisphère Nord a duré environ 1400 ans.

Cet événement climatique, appelé « Dryas récent », a marqué le début d’un déclin de la mégafaune de l’ère glaciaire, impliquant des animaux tels que le mammouth et le mastodonte, et entraînant la disparition de plus de 35 genres d’animaux en Amérique du Nord. Bien que controversées, certaines recherches suggèrent que les changements environnementaux causés par le Dryas récent ont également conduit à un déclin de la population chez les Amérindiens.

Origine du Dryas récent : un afflux massif d’eau froide ou l’impact d’un astéroïde

Les études géologiques conventionnelles attribuent le Dryas récent à la chute des barrages de glace qui retiennent d’énormes lacs dans le centre de l’Amérique du Nord et au déferlement soudain et massif d’eau douce qu’ils ont déversée dans l’Atlantique Nord. Cet afflux d’eau douce a coupé la circulation océanique et refroidi le climat.

indices geologiques

LIRE LA SUITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents