Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Australie : Notre écosystème s’effondre

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 3 Janvier 2020, 21:37pm

Catégories : #Environnement

Des personnes sont évacuées de la ville de Mallacoota, dans l'Etat du Victoria, vers des navires de la marine royale australienne, ce vendredi.  Des personnes sont évacuées de la ville de Mallacoota, dans l'Etat du Victoria, vers des navires de la marine royale australienne, ce vendredi. Photo Shane Cameron. AFP

Après des semaines de feux dévastateurs, ce samedi s'annonce dramatique, avec des températures extrêmes et des vents violents.

Le salut est venu de la mer. Jeudi, deux bâtiments de l’armée australienne ont été réquisitionnés pour évacuer une partie des 4 000 personnes prises au piège de feux incontrôlables. Depuis plusieurs jours, ces familles massées en ultime recours sur la plage de Mallacoota, dans l’Etat du Victoria, attendaient, les pieds dans l’eau, qu’on leur vienne en aide. Après les gigantesques incendies qui ont ravagé mi-décembre les Montagnes bleues, en Nouvelle-Galles du Sud, décimant 70% d’espaces classés au patrimoine mondial, le cauchemar se poursuit dans le pays-continent alors que l’été ne fait que commencer.

5,5 millions d’hectares sont déjà partis en fumée, un bilan provisoire auquel il faut ajouter 19 morts et 28 disparus dans l’Etat du Victoria, où l’état de catastrophe vient d’être déclaré dans neuf régions. Selon une estimation de l’Université de Sydney, 480 millions de mammifères, dont environ un tiers de la population de koalas, ont aussi été victimes des brasiers depuis septembre. Les images de centaines de kangourous fuyant les flammes font frémir les habitants. Pour Arnagretta Hunter, professeure à l’Université nationale australienne, c’est du jamais-vu et ça n’est pas fini : «On annonce 42°C à Canberra samedi, une chaleur assortie de vents violents qui font peser une menace sérieuse sur la capitale fédérale. Je connais des familles qui ont déjà évacué la ville. Nous sommes tous en état d’alerte.» La cardiologue, membre de l’association Doctors for Environment Australia (DEA), pointe aussi la qualité de l’air dégradée par les fumées. Canberra a été la ville la plus polluée au monde durant plusieurs jours, alors qu’aucun feu n’y était déclaré. 

Lire la suite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents