Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Coronavirus: la France se prépare au stade 3 de l'épidémie

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 6 Mars 2020, 07:13am

Depuis vendredi, la France est au stade 2 sur 3 de l'épidémie. Le seuil d'alerte sanitaire maximale pourrait être activé dans les prochains jours.

L'activation du dernier stade épidémique est dans tous les esprits, alors que le gouvernement se veut rassurant sur ses conséquences. La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a déclaré ce jeudi que "dans un stade 3, la vie ne s'arrêtera pas, la France ne va pas s'arrêter", et le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a affirmé que le scénario de fermeture totale des écoles n'aurait pas lieu." Un report des élections municipales est également exclu pour l'instant. Mais à quoi faut-il s'attendre concrètement ?

La stratégie d'atténuation

Cette phase dite "épidémique" signifie que le virus circule largement dans la population. Nouveau stade, nouvelle stratégie. On passe alors d'une logique de détection et de prise en charge individuelle à une logique d'action collective. Celle-ci repose sur "l'atténuation des effets de l'épidémie", comme le précise le site du gouvernement dans un document publié le 1er mars. Un palier qui, comme les autres, correspond à celui du plan pandémie grippale de 2011, Matignon ayant indiqué qu'il s'agissait de la même nomenclature.

"L'organisation prévoit la mobilisation complète du système sanitaire hospitalier et de ville, ainsi que les établissements médico-sociaux pour protéger les populations fragiles, assurer la prise en charge des patients sans gravité en ville, et des patients avec signes de gravité en établissement de soins", précise le site du gouvernement. Les hôpitaux parisiens ont d'ailleurs déjà opéré un changement de stratégie, l'Assistance publique hôpitaux de Paris (AP-HP) ayant décidé de ne plus hospitaliser que les cas graves et les patients fragiles.

Trois axes majeurs composent au final cette stratégie : "protéger les populations fragiles (comorbidités) notamment en collectivité (Ehpad, etc...)", "assurer la prise en charge des patients sans gravité en ambulatoire", "assurer la prise en charge des patients avec signes de gravité en établissements de santé", peut-on lire dans une note du ministère de la Santé sur la préparation au risque épidémique.

source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents