Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Coronavirus: le seuil des 10.000 morts franchi, l'ONU s'inquiète de millions de vies en jeu

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 20 Mars 2020, 14:07pm

Catégories : #Santé

L'Organisation des Nations unies s'est en particulier penchée sur l'absence de solidarité envers les pays les plus pauvres, qui pourraient être encore plus durement touchés.

C'est un seuil symbolique, qui a été franchi en cette fin de semaine. Depuis le début de la pandémie, le coronavirus Covid-19 a fait plus de 10.000 morts, selon le dernier décompte réalisé par l'université américaine Johns Hopkins, diffusé ce vendredi.

Avec 3400 morts, l'Italie est désormais le pays le plus atteint, devant la Chine qui pour la première fois depuis de longues semaines n'a connu aucun nouveaux cas positifs jeudi (pour un bilan provisoire de 3200 décès). 

Qualifié d'"ennemi de l'humanité" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Covid-19 a jusqu'à présent contaminé plus 240.000 personnes dans le monde. De son côté, l'ONU (Organisation des Nations unies) s'est inquiétée du manque de solidarité envers les pays pauvres qui risque de coûter des "millions" de vies.

L'Europe confinée

Particulièrement touchée aussi, l'Espagne se préparait à affronter "les jours les plus durs" de la pandémie en incorporant des milliers de personnels soignants et en ouvrant un hôtel pour accueillir des malades alors que le nombre de morts a progressé de près de 30% en 24 heures.

Le confinement imposé en France, devrait "très vraisemblablement" être prolongé au-delà des deux semaines initiales, de l'avis des autorités sanitaires.

Faible espoir

Le président américain Donald Trump a quant à lui prédit un recours imminent à la chloroquine, un antipaludéen, comme possible traitement pour les malades du Covid-19 après des résultats encourageants en Chine et en France. Mais nombre d'experts ont appelé à la prudence en soulignant l'absence de données cliniques solides et publiques.

Des multinationales de l'industrie pharmaceutique se sont engagées jeudi à fournir un vaccin contre le Covid-19 "partout dans le monde", dans un délai estimé de 12 à 18 mois minimum.

Les formalités administratives, telles que les autorisations de mise sur le marché, peuvent être simplifiées et accélérées dans cette course contre la montre, les ressources ne manquent pas et des partenariats public-privé permettent de diluer le risque financier lié aux investissements colossaux qu'exigent la recherche et la production, a expliqué Paul Stoffels, vice-président du comité exécutif de Johnson & Johnson. 

SOURCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

patrick tiso 20/03/2020 17:34

Il n'y a aucune solidarité entre les pays de l'Europe, pour la simple et bonne raison, que ce n'est pas l'Europe des peuples, mais l'Europe des banquiers et du capital.

Nous sommes sociaux !

Articles récents