Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


100 millions de morts programmés

Publié par Dav sur 17 Mars 2013, 15:06pm

Catégories : #Climat

1x1.trans 100 millions de morts programmésL e est l’un des enjeux majeurs de ce siècle et pourtant les différents Etats participant aux colloques internationaux ne parviennent pas à se mettre d’accord sur des mesures pourtant considérées comme minimalistes par les experts.

En attendant un improbable accord, ce réchauffement climatique, qu’il soit naturel et cyclique comme l’affirment les uns ou provoqué par les activités humaines comme le déclarent les autres, continue son oeuvre de destruction massive, lentement mais sûrement.

 

C’est ainsi qu’aux déjà prévus , viennent s’ajouter cette fois ci des prévisions de morts par millions.

Les réfugiés climatiques

Ce sont les millions de personnes qui vont être obligées de quitter leurs terres voire leur pays en raison des conséquences du réchauffement climatique (montée des eaux, des sols, conflits, catastrophes climatiques,….)

D’ici à 2050, au moins un milliard de personnes vont migrer de par le monde, dont 300 millions en conséquence directe du réchauffement climatique, avait prévenu  l’organisation humanitaire britannique ’Christian Aid’ dans un rapport publié en 2007  sous le titre « Marée humaine : la véritable migratoire ».

Un grand nombre de ces réfugiés climatiques franchiront des frontières, ce qui ne fera qu’accroître les tensions internationales, envenimant certains conflits ou en créant de nouveaux dans les pays en développement. Mais beaucoup d’autres seront déplacés à l’intérieur d’Etats, ce qui les privera des droits que confère internationalement le statut de réfugié.

« Un monde avec beaucoup d’autres Darfour est le scénario cauchemar de plus en plus probable », ajoute l’ONG qui cite par ailleurs quelques chiffres non encore publiés par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), précisant que, d’ici 2080, ce sont entre 1,1 et 3,2 milliards de personnes qui manqueront d’eau et qu’entre 200 et 600 millions de personnes souffriront de la faim.

A ce jour, on estime le nombre de réfugiés climatiques à plus de 30 millions, auxquels d’après les perspectives actuelles viendraient s’ajouter 1 million de plus chaque année.

Voici un exemple qui concerne l’Archipel de Tuvalu, un paradis condamné

 



Les morts climatiques

 

Si rien n’est fait pour l’enrayer, le changement climatique pourrait causer la mort de 100 millions de personnes et coûter l’équivalent de 3,2 % du PIB mondial d’ici 2030. C’est la conclusion d’un rapport produit par l’ONG humanitaire espagnole DARA , commandé par vingt pays en développement, regroupés au sein du Climate Vulnerable Forum.

 5 millions de décès par an sont imputables à la pollution atmosphérique, à la faim et aux maladies en lien avec le changement climatique et les émissions de gaz carbonique. 90% de ces décès ont lieu dans les pays en développement.

 

Selon le rapport, » l’échec des actions contre le changement climatique coûte déjà à l’économie mondiale 1,6 % de son PIB, soit 1 200 milliards de dollars par an de prospérité ». Un chiffre qui pourrait doubler d’ici 2030 si les températures mondiales continuent à grimper aussi rapidement. Elles ont déjà augmenté de 0,8 °C par rapport à l’ère pré-industriel, et les chances s’amenuisent de maintenir à moins de 2 °C le réchauffement planétaire d’ici la fin du XXIe siècle.

Selon DARA, un degré Celsius de plus représente notamment une perte de productivité agricole de 10 %. « Pour nous, ceci équivaut à perdre près de 4 millions de tonnes de céréales, soit 2,5 milliards de dollars. (…) Si l’on ajoute les autres dégâts en termes de prospérité, nous faisons face à une perte totale de 3 à 4 % de notre PIB », a réagi  la première ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina Wajed, également présidente du Climate Vulnerable Forum.

Précisons que des critiques se font jour contre ce type de rapports qualifiés d’apocalyptiques qu’on considère alors comme de la propagande de la part des pays occidentaux afin d’empêcher les pays tels que la Chine, l’Inde, le Brésil de progresser économiquement.

 

Explication du réchauffement climatique:

 

 

 



Source: Le Monde

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

lasorciererouge 05/05/2013 14:50


Le vaccin pour la stérilisation définitive de l'humain a été testé et s’est révélé efficace
sur tous les mammifères


 


 





 


 


 


 


On nous signale que Mr. George Soros, banquier international et agent de la
famille Rothschild, y assistait aussi, et a, en fait, mené une bonne partie de la discussion. En ce qui concerne la biographie et le curriculum vitae de cet individu déformé
ainsi que sa conception de la stérilisation de masse et du dépeuplement de la planète, voir l'addendum n ° 2.


 


L'ordre du jour concernant le dépeuplement en masse n'est plus un secret. Ce
n'est plus du domaine des "protocoles secrets nationaux" (voir NSSM-200 rédigé par Henry Kissinger et Zbignew Brezinsky en 1974). Il est aujourd'hui de notoriété publique. Il est, en
effet, un point prioritaire de leur ordre du jour pour une application immédiate en cette année 2009.


 


Je dirais que ces milliardaires sont des hommes et des femmes d'action. Quand ils en viennent
à un consensus commun, un plan détaillé est mis en œuvre rapidement et de façon décisive, en particulier s’ils réalisent que leur «plan» va littéralement  «sauver la
planète».


 


Il devrait y avoir peu de doute qu'ils ont un plan d'action de génie, qu’ils
sont très certainement en train de mettre en œuvre pendant que vous lisez ceci. Ces personnes ne sont pas devenues milliardaires en agissant stupidement, ou simplement en discutant d’idées et de
concepts au cours d’un dîner. Ils sont, bien entendu, experts dans l’art de dissimuler au public leurs activités visant au dépeuplement.  Après tout, selon leur
raisonnement, c’est eux seuls qui savent ce qui est le mieux pour la planète.


 


Regardons donc un peu ce plan de dépopulation de l'élite, du point de vue de
la logique et du bon sens. Bien sûr, ils se rendent compte que seule une très petite fraction de la population mondiale (en particulier dans les nations
occidentales) accepterait de faire le pas décisif, sachant que leur lignée serait interrompue par le biais d'une "vaccination" provoquant une stérilisation
permanente.


 


Il est donc évident qu'un tel vaccin de "stérilisation" aurait besoin d'être
déguisé, en se servant d’un autre prétexte, comme une véritable campagne de vaccination à grande échelle, sous faux pavillon, alimentée par la
propagande des médias sous contrôle et par la peur, provoquée à cet effet. Je pense qu'une campagne mondiale contre une fausse «pandémie
grippale» serait une couverture absolument parfaite.


 


Avant l'année 1998, les outils de dépeuplement à la disposition de ces "élites
mondiales" étaient assez limités: les maladies, la famine, les guerres et même les catastrophes naturelles pouvaient, à tour de rôle, être développées et effectivement mises en œuvre dans un plan
préconçu. Ces moyens de dépopulation font cependant plutôt désordre,  et sont souvent difficiles à contrôler parfaitement.


 


Toutefois, grâce aux travaux du Dr Richard A. Fayrer Hosken à l'Université de Géorgie,
un moyen de dépeuplement entièrement nouveau et parfaitement efficace est maintenant disponible, car, en effet, un simple et unique petit vaccin peut aujourd'hui
provoquer la stérilité permanente.  (Voir l'Annexe 3 ci-jointe pour le brevet international de ce vaccin dit  "d’immunosterilization").


 


L’invention de Fayrer-Hosken a été testée avec "succès" et s’est révêlée efficace sur tous les mammifères, y
compris l'éléphant d'Afrique, bien que le risque d'effets secondaires à long terme soit encore en cours d’étude.


 


Qu'entend-on exactement par ingrédients actifs de ce vaccin de
stérilisation? Le vaccin pour la stérilisation contient principalement des antigènes de glycoprotéines porcines (les virus sont une forme de
glycoprotéines) liées avec un adjuvant appelé squalène. (Voir Annexe 3).


 


Est-ce une simple "coïncidence" si le brevet de Novartis pour la grippe porcine
utilise les glycoprotéines du porc agglomérées du vaccin de la «grippe porcine» avec le squalène comme adjuvant?


 

Nous sommes sociaux !

Articles récents