Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


15 février 2013 : un astéroïde va frôler la Terre à une distance jamais observée

Publié par Dav sur 31 Janvier 2013, 20:53pm

Catégories : #Espace

 

2012_DA14_Terre

© NASA

Le 15 février 2013, un astéroïde de la largeur d'un terrain de football va frôler la Terre à seulement 27 680 km de la surface de la Terre. Même si ce géocroiseur ne devrait pas heurter notre planète, il est activement surveillé par les agences spatiales dont la NASA.

 

Depuis les années 1990, date du début de la surveillance des astéroïdes potentiellement dangereux, c'est la première fois qu'un astéroïde[1] passera aussi près de la Terre. "C'est une approche record," indique Don Yeomans du programme Near Earth Object de la NASA.

 

Le voisinage de la Terre est parsemé d'astéroïdes de toutes formes et tailles, allant de petits fragments de la taille d'un ballon à l'équivalent de montagnes de plusieurs kilomètres de large. La plupart de ces objets proviennent de la ceinture d'astéroïdes comprise entre les planètes Mars et Jupiter, tandis que d'autres sont des restes de comètes brûlées.

2012 DA14 va frôler la Terre

 

L'objet qui devrait s'approcher à seulement 27 680 km de la surface de la Terre (14 fois moins que la distance qui nous sépare de la Lune) a été baptisé 2012 DA14. Il s'agit d'un astéroïde commun d'environ 50 mètres de large, probablement constitué de pierre plutôt que de métal ou de glace.

 

2012 DA 14 orbite TerreTrajectoire de 2012 DA14 et position de la Terre, la Lune le 15 février 2013
© NASA / notre-planete.info

Don Yeomans estime qu'un géocroiseur comme celui-ci passerait près de la Terre tous les 40 ans environ mais ne s'écraserait que tous les 1 200 ans environ.

 

Les conséquences d'un impact avec la Terre : les témoins du passé

 

Si un tel astéroïde venait à s'écraser sur Terre, les conséquences pourraient être sérieuses en fonction du lieu d'impact mais non cataclysmiques. Deux témoins relativement récents nous renseignent sur le type de choc qui pourrait se produire.

 

Meteor Crater

 

Un cratère témoigne d'un tel évènement, il s'agit du Meteor Crater (ou Cratère Barringer) en Arizona (Etats-Unis), formé il y a environ 50 000 ans par l'impact d'un bolide de fer de taille similaire à 2012 DA14. La collision a dégagé une énergie considérable environ 1000 fois plus puissante que celle de la bombe d'Hiroshima. Des blocs de roche calcaire pesant plus de 30 tonnes ont été projetés au-delà du cratère et des débris rocheux formés au moment de l'impact ont été retrouvés sur une étendue de 260 km².

 

La chaleur et le souffle engendrés par l'impact ont probablement détruit toute forme de vie dans un rayon d'environ 4 kilomètres. Dans un rayon de 10 km, la chaleur dégagée par la boule de feu a provoqué de sévères brûlures sur tous les organismes vivants. Dans un rayon de 14 à 22 km, une onde de choc de 2 000 km/h a tout balayé sur son passage.

Actuellement, Meteor Crater c'est un trou de près de 190 mètres de profondeur et de plus d'1,2 kilomètre de diamètre.

L'événement de la Toungouska

En 1908, un astéroïde d'une taille comparable à 2012 DA14 a explosé au-dessus de la Sibérie, dévastant des centaines de km² de forêt et abattant des dizaines de millions d'arbres. Baptisé "événement de la Toungouska", cette explosion dans une région reculée et quasi inhabitée fait encore l'objet de recherches en ce qui concerne la nature même de l'objet qui en est à l'origine.

Heureusement, Don Yeomans se veut rassurant et souligne que "2012 DA14 ne heurtera définitivement pas la Terre. L'orbite de l'astéroïde est suffisamment bien connue pour exclure tout impact.

 

Risques d'impact avec un satellite

 

Comme ce géocroiseur passera plus près encore que la distance (environ 36 000 km) qui nous sépare de nos nombreux satellites géostationnaires d'observation et de télécommunications, nous pouvons nous interroger sur le risque de collision entre 2012 DA14 et un satellite. Là aussi, "les risques d'un impact avec un satellite sont très éloignés", ajoute Don Yeomans.

 

Un évènement pour l'observation et la recherche

 

Par contre, ce passage si proche de notre planète retient déjà l'attention de la communauté des astronomes qui pourront analyser plus en détail cet astéroïde afin de mieux prédire les futures rencontres mais aussi de mieux cerner les caractéristiques physiques de tels bolides comme la taille, la rotation et la réflectivité.

Malheureusement, au mieux, l'objet spatial n'aura qu'une magnitude apparente[2] de 8, ce qui sera bien trop faible pour que l'on puisse directement l'observer dans le ciel. Seuls les astronomes amateurs les plus expérimentés seront susceptibles de le voir avec le matériel adéquat.

 

Notes

  1. Un météoroïde a une taille comprise entre 100 µm et 10 m. En deçà de 100 µm il s'agit de poussière interplanétaire trop petite pour produire une étoile filante. Au-delà de 10 mètres, ce sont des astéroïdes, petits corps du Système solaire mais suffisamment grands pour produire une lumière comme les étoiles détectables au télescope.
  2. La magnitude apparente est une mesure de l'irradiance d'un objet céleste observé depuis la Terre.

Record Setting Asteroid Flyby - NASA

http://www.notre-planete.info/

 

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

tip 01/02/2013 07:15


salut, va t il  etre observable aux jumelles et sera t il visible depuis la france ? merci d'avance si quelqun connait la reponse :)

tranda 31/01/2013 21:22


Risques d'impact avec un satellite


 


"Comme ce géocroiseur passera plus près encore que la distance (environ 36 000 km) qui nous sépare de nos nombreux satellites géostationnaires d'observation et de télécommunications, nous
pouvons nous interroger sur le risque de collision entre 2012 DA14 et un satellite. Là aussi, "les risques d'un impact avec un satellite sont très éloignés", ajoute Don Yeomans."


quand on voit le nombre impressionnent de satellites autour de la terre, (voir lien si-dessous) l'affirmation qu'un impact avec l'un d'entre eux est très éloigné me laisse très septique...


http://www.youtube.com/watch?v=YhyX9XxxrOY


A vous de voir


 

Nous sommes sociaux !

Articles récents