12 juillet 2011 - ROME - 2011 est en voie d’enregistrer le plus grand nombre de tremblements de terre en une seule année depuis au moins 12 ans. Les recherches menées par Météo ligne irlandais, utilisant les données de l’US Geological Survey (USGS), a constaté que l’activité sismique (5,0 à 9,9 magnitude) du 01 Janvier to 19 Juin 2011 est déjà plus que le total annuel d’activité sismique pour les années 2001, 2002 et 2003. 2011 du nombre total des tremblements de terre enregistrés est également prévu de dépasser l’année la plus sismiquement actives des 12 dernières années, 2007.

 

 Un total de 1445 tremblements de terre, allant de l’ampleur de 5,0 à 9,9, ont été enregistrés dans l’année jusqu’à 19 Juin. Le nombre total des tremblements de terre enregistrés globalement pour l’ensemble de l’année 2007 a été 2270. 

 

Les tremblements de terre massifs au Japon (2011), le Chili (2010), Sichuan (2008), Sumatra (2005 et 2008) et l’Indonésie (2004) ont servi à nous rappeler les effets dévastateurs des séismes sur la vie et les biens. Alors que le nombre de tremblements de terre variant entre magnitude de 8,0 et 9,9 ont montré aucune augmentation significative ces dernières années, le nombre de tremblements de terre allant de 5,0 ampleur à une magnitude de 7,9 est en hausse.

 

 En particulier il  ya eu une forte augmentation au cours des 12 dernières années des tremblements de terre modéré dans la gamme de 5 à 6,9. Alors considéré comme modéré à fort sur l’échelle de Richter et beaucoup moins grave que 7, les tremblements de terre dans cette gamme peuvent encore provoquer des dégâts et des pertes de vie. Quelques exemples bien connus incluent Haïti en 2010 (7 mag), baie de San Francisco, Californie, USA, en 1989 (6,9 mag), Caracas, Venezuela, en 1965 (6,5 mag), Christchurch, Nouvelle-Zélande, en 2011 (6,3 mag) , L’Aquila, en Italie en 2009 (5,8 mag), et Newcastle, en Australie, en 1989 (5,6 mag). Dans les dernières 24 heures seuls les tremblements de terre allant a 5 ou plus ont touché les Tonga, les Fidji, le Panama, les îles Sandwich du Sud, le Japon, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Pérou et l’Indonésie.

 

 Les sismologues estiment qu’une augmentation des tremblements de terre détecté ne représente pas nécessairement une augmentation des séismes. L’USGS, par exemple, dit que l’ amélioration de la communication mondiale et des améliorations dans la technologie de détection ont tant contribué à un nombre plus élevé du tremblement de terre d’enregistré au cours du temps. - Météo irlandaise en ligne

 

Source:le protocole d’extinction trouvé sur Info du monde

Depuis "En attendant 2012"

Dav   "2012 un nouveau paradigme"