85% des nouveaux médicaments sont inefficaces

Publié le 26 Avril 2012

Selon une étude américaine, l’industrie pharmaceutique a créé un marché de dupes. 85% des nouveaux médicaments offrent "peu sinon aucun" avantage, tandis que leurs effets secondaires sont systématiquement sous-estimés. Et les patients avalent la pilule...

 

 

 

Selon une étude menée par le Dr Donald Light, sociologue et professeur en politiques de santé comparées à l’Université de médecine et de dentisterie du New Jersey (aux États-Unis), "parfois, les compagnies pharmaceutiques cachent ou minimisent des informations sur les graves effets secondaires de leurs nouveaux médicaments et surestiment leurs avantages [...] Ensuite, ils dépensent deux à trois fois plus en marketing qu’en recherche pour convaincre les médecins de prescrire ces nouveaux remèdes. Les médecins peuvent ainsi obtenir des informations trompeuses et [involontairement] désinformer les patients sur les risques d’un nouveau médicament". Pas de quoi en faire une maladie...

C’est à la 105e réunion annuelle de l’American Sociological Association que Donald Light, habitué des publications prestigieuses (British Medical Journal, the Lancet) a lâché sa bombe. Selon son étude, environ 85% des nouveaux médicaments offrent peu sinon aucun nouveau bénéfice. Trois raisons principales à cette course à la camelote moléculaire :

- les essais cliniques sur les nouveaux médicaments sont à la charge des firmes pharmaceutiques elles-mêmes ;

- des "pare-feux" juridiques permettent de cacher l’information sur l’efficacité ou les effets néfastes ;

- le niveau d’efficacité attendu pour qu’un médicament soit approuvé est relativement bas.

Le remède pire que le mal ?

 

La force des firmes pharmaceutiques est de recruter des praticiens ayant pignon sur rue pour diffuser la bonne nouvelle (la sortie d’un nouveau médoc). "Les médecins, par inadvertance, deviennent ainsi des agents doubles - à la fois promoteurs du remède, mais aussi prescripteurs de confiance pour les patients". "Lorsque les patients se plaignent d’effets indésirables, les études montrent que leurs médecins sont susceptibles de les minimiser ou de les rejeter", affirme-t-il encore. C’est notamment le cas pour les statines, qui permettent d’abaisser le taux de Cholestérol. L’industrie présente cette pilule comme une merveille absolue, à tel point que d’aucuns se demandent s’il ne faudrait en distribuer gratuitement dans les fast-foods... malgré les preuves qu’ils pourraient faire plus de dommages que de bien.

Le cachet du labo faisant foi

En outre, les essais effectués pour tester les nouveaux médicaments sont loin d’être la panacée. Un "grand nombre" d’entre eux sont "incomplets, partiels ou hors normes". Par exemple, dans une étude portant sur 111 demandes d’approbation finale, "42% n’avaient pas suffisamment d’essais randomisés, 40% contenaient des erreurs dans les dosages, 39% ne relevaient aucune preuve d’efficacité clinique, et 49% ont soulevé des doutes au sujet de graves effets secondaires", a déclaré Donald Light.

Pour compléter ce tableau quasi-surréaliste, on pourrait ajouter que les firmes pharmaceutiques ne sont en aucun cas tenues de publier l’intégralité de leurs travaux. Selon deux études, entre 6 et 42% des essais cliniques réalisés par l’industrie pharmaceutique sont publiés. Que deviennent les autres ? Vingt essais sont négatifs ? Qu’à cela ne tienne, il en suffit de deux positifs - voire neutres - pour que la pilule passe sans encombre.

"La santé dépend plus des précautions que des médecins" [Jacques-Bénigne Bossuet]

 

[Sources : lesmotsontunsens.com, telegraph.co.uk, sciencedaily.com, telegraph.co.uk]

 

publi 3-4"Vers un nouveau paradigme"

2012 et aprés

Rédigé par Dav

Publié dans #Nouvel ordre mondial

Commenter cet article

lasorciererouge 04/06/2012


Des médicaments contre le cancer…
qui favorisent le cancer !


 





1/ La plupart des études scientifiques portant sur le cancer… sont bidons !


C’est C. Glenn Begley qui a dégoupillé la grenade, le mois dernier. Dans un article publié dans la
revue Nature, cet ancien Boss d’un labo pharmaceutique a lâché le morceau : sur 53 études de haut niveau (publiées dans les revues les plus sérieuses) qu’il avait jugées intéressantes dans le
cadre du développement de nouveaux médicaments anti-cancer, 47 n’ont pas pu être reproduites par ses équipes ! Soit 88%, une broutille…


Sidéré, Begley a essayé d’aller plus loin. Il a rencontré plusieurs responsables de ces fausses études. Et voici ce qu’il raconte sur l’un de ces rendez-vous : “Je lui ai expliqué que nous
avions refait leur expérience 50 fois sans jamais parvenir au même résultat qu’eux. Il m’a répondu qu’ils avaient fait six tentatives, obtenant le résultat une seule fois, mais c’est bien
celui-là qu’ils ont choisi de publier car il sonnait mieux. C’est très décevant“. C’est le moins qu’on puisse dire…


Ces conclusions ne sont malheureusement pas isolées. En 2009, une équipe de l’Université du Michigan était
arrivée à un résultat similaire. De même que des scientifiques de Bayer AG, plus récemment. La cause ? C’est le système de financement des labos de recherche qui est à revoir…


2/ L’Université de Harvard impliquée dans une fraude scientifique


Plusieurs responsables de recherche de la très réputée Harvard Medical School ont tout bonnement falsifié les
résultats d’études scientifiques… pour arriver à des conclusions qui leur permettaient de pouvoir prétendre à une subvention fédérale de 15 millions de dollars. Le procès se tiendra
prochainement. Les affaires de ce genre ont une fâcheuse tendance à se multiplier (voir ici, ici ou là).


3/ Des médicaments contre le cancer… qui favorisent le cancer !


Malheureusement, toutes ces études (bidons) ne servent pas (que) à faire joli. Elles constituent aussi une base de développement de nouveaux médocs. Par exemple, le Glivec (imatinib) et le Sutent
(sunitinib), qui sont censés bloquer l’irrigation sanguine des tumeurs. Et donc les tuer. Manque de bol, une équipe scientifique vient de montrer que ces médicaments tuent aussi des petites
cellules répondant au doux nom de péricytes. Lesquelles cellules ont pour principale fonction de combattre… la tumeur. Résultat : la tumeur diminue bel et bien en volume, mais elle devient
aussi plus virulente et diffuse beaucoup plus vite dans le reste de l’organisme !


“Si vous regardez juste la taille de la tumeur, les résultats [des études scientifiques] étaient justes“, a déclaré le professeur Raghu Kalluri, responsable de l’étude. “Mais quand vous regardez l’ensemble du
process, le fait d’inhiber les vaisseaux irriguant la tumeur ne contrôle en rien la progression du cancer. En fait, le cancer s’étend“. Un détail : le Glivec est autorisé en Europe depuis
2001 et le Sutent depuis 2006.


La science médicale, une industrie comme une autre, avide et aveugle….


http://realinfos.wordpress.com/2012/06/01/cancer-etudes-bidons-scientifiques-douteux-medocs-dangereux/


 


Posté par rusty james

lasorciererouge 09/06/2012


Le vinaigre de cidre est un très vieux remède déjà utilisé au moyen âge pour ses nombreuses vertus pour la santé. Ils en consommaient tous les jours à petite dose, pour améliorer leur santé,
prolonger leurs jours et éloigner les maladies. Ils connaissaient tous les bienfaits thérapeutiques du vinaigre de cidre. Avec le temps, l’efficacité de ce remède naturel ne nous a pas été
transmit. Mais depuis peut les gens reviennent vers une médecine plus douce, et grâce à l’ingéniosité des pomiculteurs-vinaigriers, on retrouve sur le marché des vinaigres de cidre 100% bio,
authentique, fait selon les traditions anciennes, vieilli en fût de chêne et non-chauffé.


Il est un excellent complément pour tous ceux qui désirent améliorer leur état de santé. Par son acidité naturelle, le vinaigre de cidre pur aide l’organisme à se nettoyer et à se régénérer. Plus
efficace que de nombreux médicaments, le vinaigre de cidre arrive avec le miel en tête du palmarès des meilleurs produits naturels pour la santé. Le vinaigre de cidre contient de l’acide
acétique, de nombreux minéraux et des vitamines (C, B1, B2, B6, B12).


Comment consommer le vinaigre de cidre ?


Vous pouvez le consommer en vinaigrette avec de l’huile d’olive sur vos salades, mais le plus simple consiste à verser une cuillère à soupe de vinaigre de cidre dans un verre d’eau, trois fois
par jour. Le premier verre à jeun au matin, et les deux autres avant le repas.


N’espérez pas ressentir les effets du vinaigre de cidre sur votre santé du jour au lendemain. Ce sont les trois petites doses prisent chaque jour régulièrement, qui vous apporterons protection et
bien-être sur le long terme.


Les bienfaits du vinaigre de cidre


Angines, diarrhée, digestions difficiles, hoquet, migraines, problèmes cutanés, rhumatismes, rhumes, surpoids, etc. Les vertus du vinaigre de cidre sont innombrables, et la liste s’allonge sans
cesse.


Voici quelques-unes des ces vertus :


Mincir : Pour les gens souffrant d’embonpoint et de cellulite, il agit comme un coupe faim grâce à la pectine de pomme. Il détruit la trame protéique et conjonctive qui emprisonne les
graisses dans les tissus. En somme, il s’agit d’un destructeur de graisses et de rétention d’eau. Il favorise une perte de poids progressive à la dose de 2 à 3 cuillères à soupe par jour dans un
verre d’eau.



Digestion : Il contribue au bon fonctionnement de notre système digestif en augmentant ses enzymes, en détruisant les bactéries nuisibles et en absorbant le trop plein d’acides de l’estomac.
Absorbé pendant le repas, Il sera efficace contre les brûlures, les spasmes et les gaz d’estomac. Et contre la constipation, buvez-le au coucher.



Angines et maux de gorge : Pour faire disparaître vos maux de gorge ou angines, il vous suffit de mélanger une cuillère à café de vinaigre de cidre dans petit verre d’eau et de procéder à un
gargarisme deux à trois fois par jour, avant d’avaler le mélange. Vous obtiendrez des résultats stupéfiants, ce traitement pourra inhiber vos maux de gorge en 24 heures.



Fatigue physique et intellectuelle : Une utilisation régulière du vinaigre de cidre améliore les pertes de mémoire ou faiblesse physique générales. Il redonne de l’appétit et le goût de vivre
aux personnes âgées.



Sang : Il favorise le Ph normal du sang, il aide la circulation sanguine en nettoyant et en éliminant les divers polluants et toxines. On le recommande pour éliminer le surplus de
cholestérol. Il facilite le métabolisme des sucres. Il équilibre le niveau d’acidité de l’organisme, il donne de bons résultats dans les traitements contre la goutte. Il concourt à stabiliser la
tension artérielle trop élevée ou trop basse.



Contre l’arthrite et les rhumatismes : Riche en minéraux, plus particulièrement le potassium, il a une action bénéfique pour le soulagement des crampes musculaires. Pour les personnes
arthritiques, il aide à faire dissoudre les dépôts calcaires et en favorise l’élimination. On le recommande pour les bursites, les tendinites, I’arthrose, I’épine calcaire au talon, les pierres
aux reins ou au foie. Le vinaigre de cidre peut jouer un rôle important dans le soulagement de la douleur causée par l’arthrite car il favorise un ramollissement et une élimination du mauvais
calcaire accumulé aux articulations. Il peut aider aussi à ralentir la progression de cette maladie.



Application externe :


pour les douleurs musculaires, les inflammations, les entorses ou l’engorgement musculaire. Réchauffer la région douloureuse avec un linge trempé dans l’eau chaude additionnée de sel et
frotter avec du vinaigre de cidre.



Céphalique : Contre la migraine et les maux de tête, on peut l’utiliser en inhalation dans de l’eau portée à ébullition, 50% d’eau et 50% de vinaigre. Inspirez 80 fois les vapeurs de
vinaigre.

lasorciererouge 17/06/2012


Les scientifiques ont créé des pilules contre la paresse (au turbin bande de feignasses !!!)




Les scientifiques ont créé des pilules contre la paresse










16.06.2012, 19:09













Photo: www.photos8.com
























Les scientifiques du Center for Integrative physiologie humaine à l’Université de Zurich en Suisse ont trouvé un moyen original pour vaincre l'obésité
et de résoudre de nombreux autres problèmes liés au manque de motivation.


Le rapport publié dans le The FASEB Journal note que le traitement, qui motive les gens à un travail intensif et pour surmonter le « manque de
volonté » peut être développé sur la base des comprimés.


Les scientifiques proposent d'utiliser l'érythropoïétine, un dopage parmi des moyens interdits qui est bien connu dans le sport, et de créer sur sa base
des pilules qui augmentent le niveau de la motivation humaine.


Les scientifiques croient que les « pilules de motivation » rendront la salle de sport pour les personne en surpoids plus attractive que le
frigo.


Source
.....à quand le pilule qui rends moins con, ils en ont vraiment besoin ces scientifiques (?) Ils veulent des moutons !!


lasorciererouge 20/06/2012


Le potassium: êtes-vous en manque?
















i



 







Bien que le calcium soit le minéral le plus connu, le potassium fait partie des minéraux absolument essentiels à notre survie. En fait, le potassium travaille en
étroite collaboration avec le sodium et le chlore; il s’agit là des électrolytes que le médecin vérifie de près si vous souffrez de diarrhées ou de vomissements graves.

 


Le potassium remplit une multitude de fonctions au sein de l’organisme: contractions musculaires incluant les battements cardiaques, transmission de l’influx
nerveux, stabilisation la pression sanguine, élimination des toxines du sang par les reins, maintien de l’équilibre acido-basique du corps, régularisation des taux d’oligo-éléments dans la
cellule, participation aux nombreuses réactions enzymatiques, à la synthèse des protéines et au métabolisme des glucides, tranquillisant nerveux, protection et réparation des cellules des
nerfs, du coeur, des os, des muscles, des organes du système digestif, etc.


Pour fonctionner convenablement, les cellules du corps nécessitent un apport bien équilibré de nutriments. Malheureusement, l’alimentation est couramment
négligée de nos jours. Dénaturée, elle contient souvent trop de sodium (sel) et pas assez de potassium, ce qui cause un déséquilibre au sein de la cellule. Ceci entraîne une multitude de
symptômes de mal-être dont tant de gens se plaignent.


On retrouve le potassium dans les fruits et les légumes, les grains entiers et les légumineuses. Par exemple, une banane contient environ 450 mg de potassium,
une pomme, 310 mg et une pomme de terre avec la pelure cuite au four jusqu’à 950 mg. Bien que les experts recommandent un minimum de 3000 à 4000 mg de potassium par jour, il semble que
l’apport moyen des Canadiens et des Américains soit insuffisant. Pas étonnant que tant de gens souffrent de fatigue, de palpitations cardiaques et d’hypertension. Un régime riche en
potassium pourrait même réduire les risques d’accident vasculaire cérébral (AVC) de 40%.


Les antagonistes du potassium sont l’alcool, le café, le stress, la cortisone, les diurétiques (médicaments prescrits pour l’hypertension), l’usage abusif des
laxatifs, l’excès de sel et de sucre, la sudation excessive, les diarrhées et vomissements prolongés. Lisez les étiquettes et notez tout ce qui se nomme “sodium”. N’oubliez pas que les
aliments de restauration rapide contiennent des quantités faramineuses de sel et très peu de bons nutriments. Intégrez à votre alimentation des aliments aussi naturels que possible. Après
tout, on ne le dira jamais assez, la santé commence dans l’assiette!


Voici une liste de symptômes pouvant indiquer une carence en potassium:
• fatigue physique et mentale;
• faiblesse;
• lassitude générale;
• la confusion mentale (ne plus penser clairement);
• épuisement;
• hypertension;
• arythmie cardiaque;
• crampes musculaires, souvent nocturnes;
• digestion difficile;
• lenteur intestinale;
• ballonnements;
• douleurs abdominales;
• constipation;
• diarrhée;
• faiblesse musculaire;
• paralysie musculaire;
• oedème (enflure);
• faible résistance à la maladie;
• intolérance au glucose;
• acné;
• insomnie;
• troubles nerveux (irritabilité, nervosité)
• dépression;
• frissons;
• peau sèche;
• réflexes amoindris;
• courbatures;
• soif intense;
• nausées, vomissements;
• retard de croissance;
• fragilité des os;
• troubles rénaux;
• protéines dans les urines.





Publié par Gisèle Frenette


Source: http://gisele-frenette.blogspot.ca/2011/05/le-potassium-etes-vous-en-manque.html


lasorciererouge 24/06/2012


http://sante.planet.fr/a-la-une-omeprazole-rappel-d-un-medicament-anti-brulures-estomac.214749.2035.html?xtor=EPR-32-214758[Medisite-Alerte-Infos]-20120620


Réagissez
! - 3 commentaires


Suite à des signalements mentionnant un gout désagréable de certaines gélules, l’ANSM et le laboratoire Zydus France ont décidé de retirer des lots d’Omeprazole de la vente.
L’Omeprazole (médicament générique du Mopral) peut être prescrit en cas d’ulcères,
de reflux gastro-oesophagien, de brûlures
et de remontées acides.Les lots rappelés sont :
- Omeprazole Zydus 20mg, gélule gastro-résistante :
Lot n° L07 (péremption sept 2013) – boîte de 28 – code CIP 3400936484344
Lot n° L04 (péremption sept 2013) – boîte de 14 – code CIP 3400936484283
Lot n° L03 (péremption sept 2013) – boîte de 7 – code CIP 3400936484115


Si vous possédez ces produits, ramenez-les à votre pharmacien.

lasorciererouge 12/07/2012


http://larevolutionpacifique.wordpress.com/2012/07/12/si-vous-avez-du-cholesterol-et-prenez-des-statines-%e2%80%8f/

Benji' 13/07/2012


Il suffit de voir ce qu'ils font avec les vaccins comme le DTC et le ROR. Les médicaments nous rendent plus malade réalité.


 


Le mieux pour se soigner et d'avoir recours aux plantes médicinales, ou mieux encore, faire du psychisme :)

lasorciererouge 25/10/2012


Il n'y a qu'un seul type de
cholestérol : voici pourquoi





Nous n'arrêtons pas d'entendre parler de différents types de cholestérol. C'est de la bêtise. Il
n'existe qu'une seule molécule de cholestérol, il n'y a donc qu'un seul type de cholestérol. D'où vient cette stupidité de plusieurs types de cholestérol ? 



Combien de types de cholestérol y-a-t-il ? Plus nous sommes endoctrinés avec le mythe
d'un cholestérol-poison, plus on semble en découvrir des types. HDL (high density lipoprotein). LDL (low density lipoprotein). VLDL (very low density lipoprotein). Et ces fichus triglycérides :
sont-ils un type de cholestérol ? Voici la vérité : 



Aucun d'eux n'est du cholestérol, et il n'y a qu'un seul type de
cholestérol ! C'est la vérité. HDL, LDL, et VLDL ne sont pas du cholestérol. Et le cholestérol n'est pas une graisse. 

Toute cette absurdité qui a circulé pour vous faire peur, que votre
taux de cholestérol est trop élevé...bon, à moins que ce soit le ''bon type'' de cholestérol... ou peut-être c'est pour être sûr qu'ils soient en bon équilibre... ou quelle que soit la dernière
lubie des médecins...ce n'est que pure et totale stupidité. C'est une totale confusion voulue, faite pour que vous, mais aussi votre médecin, soyez en déséquilibre et désorientés afin que vous
achetiez avec l'idée que vous devez vraiment prendre leurs poisons...heu, médicaments, sinon vous pourriez mourir demain. 

Un seul type de
cholestérol 






Les éléments du cholestérol, ce sont 27 atomes de carbone, 45 atomes
d'hydrogène et une paire oxygène-hydrogène. Cela fait 27 carbones, 46 hydrogènes et 1 seul oxygène. 

Une molécule de cholestérol se compose de 4 structures en anneaux
hexagonaux, comme on le voit sur la zone teintée de mauve du schéma de gauche. Ces anneaux mettent le cholestérol dans la famille des hormones stéroïdiennes. En fait, toutes les autres hormones
stéroïdiennes, y compris l'oestrogène et la testostérone, sont faites de cholestérol.

Le groupe hydroxyle est indiqué par un HO (hydrogène-oxygène) en bas
du schéma. Toute molécule qui a un groupe hydroxyle est défini comme un alcool. L'alcool est soluble dans l'eau. 

Le cholestérol possède une traîne de carbone et d'atomes d'hydrogène
qui se prolonge derrière les anneaux. Aussi bien la traîne que les anneaux sont de caractère non-polaires, ce qui veut dire qu'ils se dissolvent dans l'huile, mais ne peuvent se dissoudre dans
l'eau. 

Ceci est une molécule de cholestérol. Il n'existe pas d'autre sorte de
molécule de cholestérol. Il n'existe donc qu'un seul type de cholestérol. On peut regarder autant qu'on veut, mais on ne trouvera pas d'autre modèle de molécule de
cholestérol. 

Confusion 

lasorciererouge 25/10/2012


Je suis trés touchée....merci


Mais depuis quelques temps j'ai des problèmes avec mon ordi et comme je ne suis pas une pro de cette satanée bécane...je perds un temps fou à trouver une solution, j'ai même du prendre mozilla,
car il plante TROP souvent !! 


Crises de nerfs assurées...mais self contrôle (..pas toujours évident! ) malgré mon foutu caractère !!


C'est toujours un réel plaisir de partager avec toi, avec vous , des infos hors circuits pour permettre à tous et toutes d'avoir de quoi faire tourner le moulin !


..là, je viens de perdre 1h pour pouvoir utiliser cette foutue machine, mais pour moi un ordi ne doit pas avoir le dernier mot !


Amitiés chaleureuses  

lasorciererouge 13/12/2012


http://www.ipsn.eu/petition/petition.html