Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


A Grenoble, premiers tests de nanotechnologies sur des cerveaux humains en 2013

Publié par Dav sur 5 Novembre 2012, 23:58pm

Catégories : #Sciences

 

Ce laboratoire soutenu par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et le CHU de Grenoble a obtenu cet été l'accord de l'Agence nationale de sécurité du médicament pour tester en 2013 des micro-puces implantées dans le cerveau humain. Objectif: traiter la maladie de Parkinson, la tétraplégie ou la dépression.

 

Un Français sur dix a déjà pris un congé pour cause de dépression. (Sipa)

Un Français sur dix a déjà pris un congé pour cause de dépression. (Sipa)
 

 

DISCRÉTION. Faire marcher un tétraplégique, changer l'humeur d'un dépressif ou encore éliminer les tremblements d'un malade de Parkinson grâce à un boîtier implanté dans le cerveau sont quelques-uns des projets développés en toute discrétion par un laboratoire grenoblois.

 

Répartis le long d'un couloir, six chambres encore vides et un bloc opératoire occupent le rez-de-chaussée du laboratoire flambant neuf, à l'allure austère et à l'accès ultra-sécurisé sur la presqu'île scientifique de Grenoble.

Baptisé Clinatec, le laboratoire soutenu par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et le CHU de Grenoble a obtenu cet été l'accord de l'Agence nationale de sécurité du médicament pour procéder à ses premiers essais sur l'homme après environ cinq ans de recherche.

 

Début 2013, dans la clinique où se côtoient une soixantaine d'ingénieurs, médecins et biologistes spécialisés dans les nanotechnologies, les patients volontaires se prêteront à "l'un des projets les plus prometteurs" du laboratoire, intitulé Interface cerveau-machine, annonce son directeur François Berger.

 

 

ELECTRODES.

 

Le programme consiste à implanter à la surface du cerveau d'un tétraplégique un minuscule boîtier contenant des électrodes. Les micro-puces enregistrent l'activité cérébrale du patient et la transforment en mouvement par le biais d'un bras ou d'une jambe robotisés. Lorsqu'un handicapé pense à lever le bras, il émet des signaux électriques qui sont captés par le boîtier puis analysés par un logiciel, lequel active le bras ou la jambe articulés.

Des essais sur des singes et des cochons, dans un étage du bâtiment, "n'ont montré aucun effet secondaire", affirme François Berger, professeur en biologie cellulaire.

Parallèlement à ce projet, les chercheurs travaillent à la miniaturisation des composants utilisés dans la neurostimulation cérébrale mise au point il y a une vingtaine d'années par l'un des artisans de Clinatec, le neurochirurgien grenoblois Alim-Louis Benabid.

 

 

PARKINSON.

 

Membre de l'Académie des sciences, il a développé une technologie permettant, grâce à l'envoi d'une fréquence électrique dans certaines zones du cerveau, de faire disparaître les tremblements des malades de Parkinson.

"L'enjeu aujourd'hui est d'affiner les zones du cerveau excitées grâce à des électrodes plus petites mesurant moins d'un millimètre, afin d'être plus efficace et de soigner d'autres maladies", souligne M. Berger évoquant à demi-mot les dépressions graves et les troubles du comportement.

 

Si on estime à environ 150.000 le nombre des personnes atteintes en France de la maladie de Parkinson, la neurostimulation profonde ne concerne que 5 à 10% des malades en raison des nombreuses contre-indications, tient à nuancer l'association France Parkinson.

 

"Je peux à nouveau conduire sur de courtes distances, me déplacer sans aide et je suis passé d'une vingtaine de médicaments par jour à plus que quatre", témoigne Jean-Jacques Garnier opéré en juillet 2011.

"Cette technique est une réussite extraordinaire", reconnaît la directrice de France Parkinson, Mathilde Laederich. "On peut cependant regretter l'absence d'une base de données recensant les effets secondaires (...) telles que des chutes imprévisibles et des difficultés d'élocution très invalidantes", poursuit-elle.

 

 

MANIFESTATION.

 

Le collectif grenoblois Pièces et main d'oeuvre, qui avait rassemblé en janvier dernier, à l'inauguration de Clinatec, une centaine de manifestants, craint de son côté une nouvelle "porte ouverte vers la production de robots humains".

Pour ce groupuscule, qui fustige "la tyrannie technologique" et l'absence de transparence, les expériences de Clinatec sont "un pas de plus vers l'homme-machine, toujours plus performant et compétitif", estime l'un de ses représentants qui refuse de donner son nom.

 

 

AD avec AFP

Sciences et Avenir

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

lasorciererouge 16/11/2012 20:39


Un million de robots : nos remplaçants sont arrivés...








Source de l'image


Nicholas
West


Courrier
d'activiste


Au cours de la discussion actuelle portant à savoir si les robots aideront ou blesseront le marché du travail aux États-Unis et par-delà l’océan
Atlantique, quelques réponses concrètes commencent à apparaître.


Foxconn est
un fabricant chinois d'électronique pour périphériques mobiles et consoles de jeu. La société a été la cible denouvelles négatives récemment au sujet de
ses conditions de travail qui ont poussé à des révoltes et des suicides. Ils sont un fournisseur d'Apple, du Kindle, et de la Xbox 360 et plein d'autres, ainsi la mise en lumière a été
importante.


Maintenant
il semble que Foxconn voudrait remplacer ces humains ennuyeux et exigeant des droits et un salaire juste par des robots.


La première
flotte est arrivée…


Les usines
de Foxconn comportent des populations de villes entières ; la plus grande est connue sous le nom de « Foxconn City » et elle est estimée comporter une population de 450.000 travailleurs et
avoir une superficie de 1,6 milles carrés. Les usines de Foxconn fabriquent 40 % de l’ensemble des produits électroniques consommés dans le monde. Ce qui se produit chez Foxconn devrait
signaler une tendance forte pour ce qui est susceptible de se produire ailleurs. (Source)


Comme
singularité, singularity hub rapporte
que le Président de Foxconn Terry Gau n’a pas caché le fait que sa société cherchait à remplacer des parties de sa force humaine par des robots ; il a indiqué l'année dernière qu'il a eu
l'intention de remplacer 1 million de travailleurs dans un délai de 3 ans :


Il est
évident que Gau a commencé à mettre la balle en mouvement. Depuis l'annonce, une première série de 10.000 robots - convenablement appelé Foxbots –
semble avoir trouvé leur chemin vers au moins une usine, et d'ici la fin 2012, 20.000 de plus encore seront installés. (Source)


La pression
internationale sur Foxconn semble être une excuse valide pour le remplacement des humains plutôt que des changements fondamentaux réels de politique. La mondialisation et l'externalisation des
sociétés américaines qui font des affaires à l'étranger sont les excuses à certains des abus de droits de l'homme qui se produise ici.


gwendal 06/11/2012 23:55


Pour: "ils sont foux ces romains!" TAPEZ 1.


Pour: "au secours!", TAPEZ 2.


Pour: "ca doit être marrant de voir un cobaye tenter de dessiner un polygone sur un mur ...avec sa tête! Je peux amener un sandwich et du coca pour assister au spectacle", TAPEZ 3.


Oups! Je pense vraiment que l'humour est la seule réponse face à la stupidité des hommes

orizaba 06/11/2012 11:17


Et "la vice cachée" et effet secondaires dans tout ça?surement pas grand chose sur le coup...ça va comme etre pour le mediator ou les implants mammaires avec leurs matieres burk...mais
celle-ci va etre en puissances dix!  les pauvres betes qui vont servir de cobayes qesqil on demander?A cause de son arrogance l'etre humain méprise tout les etres vivants qui sont aussi
égaux a la vie que lui-meme.Mais refuse d'admettre que l'animal est un etre sensible et doté de conscience et croit capable de tout contoler...mais ne veut pas admettre que il est en train de
mener a sa propre perte et la maltraitance de sa seule refuge et mère a tout les etres vivants : la terre. a cause de son égo et sa perversité de domination...si cela continue ,bientot
c'est l'homo-machinus;et qui sait la surprise qui cache derrriere tout ça! alors vivement la transformation le 21 décembre ! car l'espoir fait vivre heureux...

Nous sommes sociaux !

Articles récents