Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


A la recherche de vie en Antarctique : départ des travaux de forage du lac Ellsworth

Publié par Dav sur 4 Décembre 2012, 13:09pm

Catégories : #Sciences

Forage du lac Ellsworth en Antarctique : les scientifiques élèvent le drapeau du Royaume-Uni sur le lac Ellsworth

 

Une équipe de chercheurs britanniques s’attèle actuellement à préparer le forage du lac Ellsworth. L’opération qui débutera le mercredi 12 décembre devrait durer trois jours durant lesquels les scientifiques auront tout juste 24 heures pour procéder aux prélèvements d’eau et sédiments du lac. Un défi de taille, sans seconde chance, à la recherche de vie sous l’Antarctique.

2012 aura été marquée par la "course à la recherche de vie sous l’Antarctique". Entrée en grandes pompes avec l’événement du forage du lac Vostok, cette année se clôturera finalement sur l’expédition menée au lac Ellsworth. Un point presque final à une aventure qui rassemble et confronte depuis 20 ans des chercheurs de trois expéditions soutenues par la Russie, les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Aujourd'hui, c'est donc au tour des scientifiques britanniques de faire leurs preuves. Depuis ce week-end, l’équipe s’attèle en effet aux préparatifs d’une opération extrêmement délicate. Le forage du lac Ellsworth sera mené selon un protocole, résultat de seize années de réflexion. L’objectif : prélever de l’eau et des sédiments du lac, enterré sous trois kilomètres de glace, sans perturber son environnement.

Avec l’aide d’ingénieurs, les chercheurs tenteront de sonder la glace au moyen d’un tuyau long de 3,4 kilomètres équipé d’un bec à son extrémité. Le conduit alimenté en eau chaude stérilisée d’une température avoisinant les 90° C se frayera son chemin à travers l’épaisse couche de glace. L’opération d’une durée totale de trois jours débutera le mercredi 12 décembre.

Une course contre la montre

Mais une fois le forage effectué, les scientifiques n’auront que 24 heures pour réaliser les échantillons avant que l’ouverture ne soit refermée. "C'est très excitant de devoir faire tout ses prélèvements dans une limite de 24 heures, sans avoir de seconde chance" confie dans un communiqué Matt Mowlem, membre de l’équipe. Une mission rendue encore plus difficile par les conditions climatiques extrêmes. "Il fait sacrément froid. Quand nous nous réveillons le matin, l'intérieur des tentes est aux alentours de -15 à -20° C. Aujourd'hui, la température extérieur est de -25° C et il n'y a pas de vent" raconte au Guardian, Chris Hill, un ingénieur de la British Antarctic Survey.

Les analyses futures des prélèvements permettront de mettre en évidence l’éventuelle existence de formes de vies enfouies depuis 100.000 ans ou plus dans les profondeurs glaciales. Pour les scientifiques, ces résultats tant attendus sont avant tout un moyen de savoir si la vie peut supporter des conditions environnementales extrêmes à savoir, de basses températures, peu d'éléments nutritifs, une obscurité complète, et une pression intense. Si c’est le cas, la prochaine étape sera d’expliquer comment.

Les réponses qui émergeront des différentes études menées autours des lacs de l’Antarctique permettront d'approfondir notre compréhension de la vie sur Terre, et de supposer l’éventuelle existence d’organismes sur d’autres planètes de l’Univers. Ellsworth fait partie d’un ensemble de plus de 360 ​​lacs sous-glaciaires en Antarctique, isolées de la surface de la terre depuis des millions d'années.

Découvrez les préparatifs du forage et la vie du campement à travers une sélection de photos de la British Antarctic Survey.

 

Maxime Lambert

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents